Heberger avec participation aux frais ou louer

Signaler
Messages postés
2
Date d'inscription
vendredi 28 février 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
11 mars 2020
-
GKLONE
Messages postés
5145
Date d'inscription
jeudi 28 juin 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
26 mars 2020
-
Bonjour à tous ,

Je suis nouveau sur le forum, c'est mon premier post et j'ai une question concernant hébergement d'un membre de la famille.
Le sujet est abordé sous différents angles dans le forum , et j'ai du mal à en tirer une idée claire concernant une situation qu'est la suivante.
J'ai une grande maison ( habitation principale) avec plusieurs chambres qui sont inoccupées, et compte héberger ma soeur qui était partie vivre à l'étranger pendant quelques années et là elle décide de rentrer au pays.
Quoi de plus normal pour un frère que d’héberger un membre de sa famille pendant un certain temps le temps de se stabiliser etc...
Ma soeur est mariée et à un enfant de 5 ans.
Son conjoint a déja trouvé du boulot mais pour l'instant pas suffisant pour pouvoir louer un appartement correct pour eux. Ma soeur est sans emploi.
Ils sont 3 personnes en tout , et moi et ma femme avons déja idée de la pièce où on compte les héberger, une chambre avec une salle de bain privative ; mais sinon ils utilisent la cuisine et buanderie de la maison (Cuisine commune et buanderie)

Ma question est :
serait-ce à avantageux de les héberger fiscalement parlant? (Taxe d'habitation, impôt sur le revenu ...) ou bien au contraire??

A remarquer qu' ils tiennent à participer aux frais puisque il y aurait forcement répercutions sur la consommation énergétique etc...et ils veulent participer à hauteur de 350 euros par mois.


Quelle serait la meilleur configuration possible dans ce cas, aussi bien pour eux que pour nous ?
- De transformer cette participation aux frais en loyer ??? ou alors un hébergement à titre gratuit avec participation au frais???

Qu'est ce qui est avantageux pour nous hébergeant??? pour ne pas voir ses charges fiscales augmentées? Et pour eux de leur permettre de se faire aider pour un démarrage puisque ce n'est pas facile.

Merci pour votre réponse , en attendant je continue de m'informer et de glaner des informations un peu partout.

4 réponses

Messages postés
32703
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
27 mars 2020
7 540
bonjour,

vous pouvez les héberger gratuitement =
- sans contrat de location,
- sans aucun abonnement à leur nom (électricité, eau, ... ),
- leur participation financière ne regarde que vous, pas le fisc, mais attention à ce qu'il n'y ait pas de preuves de paiement, parce que ce bail verbal pourrait être transformé en bail écrit avec toutes les contraintes qui vont avec.

Ils devront se déclarer "hébergés gratuitement chez M. X (vous) et donc, n'auront aucun droit ni titre sur votre logement, et pas le droit à mettre leur nom sur votre boite aux lettres (leur adresse est "M. Mme Y chez M.X").

S'ils "s'incrustent" trop, vous pourrez les mettre dehors quand vous voudrez, sans formalité et du jour au lendemain (avec quand même une information de devoir libérer les lieux pour telle date !)


cdt.
« Si vous avez un rêve, luttez pour lui, quel qu’il soit. Ne permettez à personne de vous trahir, aussi fort les autres puissent-ils vous aimer ou vouloir le meilleur pour vous. »
– Pilar Jericó –
Merci Djivi38,
Justement pour la participation aux frais , ils sont obligés de déclarer les frais dépensés auprès de l'administration pour demande d'aide par conséquent nous serions obligés peut^-etre de déclarer aussi ce qu'on perçoit?? ou pas forcement?
Messages postés
2
Date d'inscription
vendredi 28 février 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
11 mars 2020

je fais un up à ce sujet !!!
Pour obtenir plus d'informations concernant ce sujet .
Messages postés
5145
Date d'inscription
jeudi 28 juin 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
26 mars 2020
1 507
Bonjour
Si vous ne dépassez pas la limite dite 'raisonnable' cette location est exonérée d'impôts.

https://www.pap.fr/bailleur/location-vide-meuble/quand-la-location-meublee-est-elle-exoneree-d-impot/a12159
Dossier à la une