Abandon de poste pour assité l'accouchement

Messages postés
1
Date d'inscription
mardi 5 novembre 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
5 novembre 2019
- - Dernière réponse : Gayomi
Messages postés
7303
Date d'inscription
dimanche 17 mars 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
18 novembre 2019
- 5 nov. 2019 à 11:20
Bonjour, je suis agent de sécurité privé actuellement en poste dans un magasin , essentiellement en poste de nuit. ( convention 3196 )
Voila ma compagne et enceinte ( 5ieme mois ) et classé "a risque" selon l'ordre médicale , donc je m'attend a se que l'enfant arrive plutôt que prévue.
Je sais que ma hiérarchie a déjà refusé a des collègues de quitté leurs poste pour la même raison que moi , sous menace de licenciement .
J'ai déjà effectué de nombreuse recherche mais en vain, je n'ai pas trouvé d'article de lois stipulant que j'ai droit de quitté mon poste pour cette raison spécifique, si quelqu'un a cela en connaissance, merci beaucoup de me faire parvenir les article de lois, code du travail etc je souhaite avoir le contenue complet des article en question ( N° + contenue )
Car si e doit quitté mon poste, je tient a pouvoir me défendre également auprès de mon employeur.
Merci beaucoup a toutes personne pouvant m'aider a ce sujet la.
Afficher la suite 

2 réponses

0
Merci
Bonjour

"je n'ai pas trouvé d'article de lois stipulant que j'ai droit de quitté mon poste pour cette raison spécifique,"

Parce qu'il n'y en a pas.
Cordialement
Commenter la réponse de Quirky
Messages postés
7303
Date d'inscription
dimanche 17 mars 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
18 novembre 2019
2477
0
Merci
si e doit quitté mon poste, je tient a pouvoir me défendre également auprès de mon employeur.
Vous ferez comme vous voudrez mais si vous partez de votre travail, ou ne vous y rendez pas, pour assister à la naissance de votre enfant, vous serez en abandon de poste sans aucun article de loi pour votre défense. A vous de bien réfléchir avant de vous précipiter à la maternité.
Commenter la réponse de Gayomi
Dossier à la une