Rachat de crédits impayé (je suis co-emprunteur)

- - Dernière réponse : Marley-18
Messages postés
12421
Date d'inscription
jeudi 4 janvier 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
20 août 2019
- 7 août 2019 à 17:42
Bonjour,

Nous avions souscrit un rachat de crédit avec mon ex-conjoint (nous n'étions ni mariés ni pacsés, seulement en concubinage) qui reprenait un crédit de 4 000 de mon côté et de 20 000 euros de mon ex-conjoint, maintenant séparé et en procédure pénale avec celui-ci, j'ai stoppé les échéances de ce rachat de crédit (qui passait entièrement sur mon compte) il y a plusieurs mois.

Aujourd'hui, un huissier débarque pour le compte de l'organisme afin que je règle la totalité du restant dû (soit 16 000€) cependant je ne peux pas répondre favorablement à sa demande, il me propose alors de payer l'entièreté des échéances impayés puis de reprendre le prélèvement. Sachant que j'ai déjà des crédits, je ne peux pas reprendre ces échéances de 225 euros par mois et encore moins de pouvoir régler les impayés en une fois qui s'élèvent à 1400 €. (A savoir que dans ce rachat de crédit, seulement 4000 euros m'appartenait, je n'ai donc jamais vu la couleur du reste)

Quels sont mes moyens de recours face à cette situation ? Dois-je attendre une assignation en justice ? Pourquoi dois-je payé la totalité d'un prêt commun ?

Dans l'attente de vos réponses,
Excellente journée,
Afficher la suite 

4 réponses

Messages postés
12421
Date d'inscription
jeudi 4 janvier 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
20 août 2019
4611
0
Merci
Bonjour,

Avant tout conseil, de quand date le dernier paiement ?

Y a t'il une décision de justice ?
Bonjour,

Le dernier paiement date décembre 2018.

Une décision de justice concernant la procédure pénale : pas encore... c'est assez complexe et long...
Et une décision de justice concernant l'impayé, non rien ne m'a été notifié, seulement un huissier qui est venu réclamé des sommes sous peine de poursuites judiciaires si refus de payer.

Merci,
Commenter la réponse de Marley-18
Messages postés
12421
Date d'inscription
jeudi 4 janvier 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
20 août 2019
4611
0
Merci
Et une décision de justice concernant l'impayé, non rien ne m'a été notifié, seulement un huissier qui est venu réclamé des sommes sous peine de poursuites judiciaires si refus de payer.

C'était bien ma question.

Dans l'immédiat l'huissier tente un recouvrement amiable, mais il ne va pas en rester là..

Il ne peut rien exiger, essayez de trouver un accord afin de vous éviter les frais d'une procédure.

Pourquoi dois-je payé la totalité d'un prêt commun ?

Parce que vous êtes solvable, joignable et que lui ne l'est peut être pas..


J'ai essayé, il exige le paiement immédiat des échéances impayées ainsi que la reprise du prélèvement de 225 euros que je ne suis pas en mesure d'assumer.

De ce que me dit l'huissier mon ex-conjoint est en train de "préparer" son insolvabilité. Donc aucun autre moyen que de payer cette dette... j'ai proposé un étalement plus long avec une mensualité réduite à 150 euros, il ne veut rien entendre...

N'y a-t-il pas un moyen de voir directement avec l'organisme plutôt que de passer par cet huissier qui ne veut rien entendre ? J'ai signé en bas de la page je sais que je doit être solidaire blablabla... mais vivant maintenant seule avec mes deux enfants je ne peux pas reprendre une mensualité aussi élevée.
Commenter la réponse de Marley-18
Messages postés
12421
Date d'inscription
jeudi 4 janvier 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
20 août 2019
4611
0
Merci
Sans décision de justice il ne peut RIEN exiger.

Saisissez le juge de l'exécution au greffe du tribunal de grande instance qui lui, pourra vous accorder des délais sur 24 mois vous permettant de vous retourner sans la pression de l'huissier
Merci de vos réponses !

Savez-vous comment je peux saisir ce juge ?
Commenter la réponse de Marley-18
Messages postés
12421
Date d'inscription
jeudi 4 janvier 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
20 août 2019
4611
0
Merci
Allez voir un autre huissier, la procédure de saisine passe par lui.
Commenter la réponse de Marley-18
Dossier à la une