Litige location camion

-
Bonjour tout le monde,

Je sollicite votre aide et vos conseils suite à un problème de location

Voici l'histoire :

Le samedi 22 juin, je loue un camion (Ford 22m3) avec un forfait kilométrique de 200km et le rachat de franchise (franchise finale si problème = 200€). Le camion avait eu un accrochage la veille. Le client précédent avait raccroché le haut du camion en passant sous une station de lavage. C'est mentionné sur l'état des lieux que je dois faire seul. Ce problème n’empêche pas le camion de rouler. Ce camion à environ 5000 km et est pratiquement neuf.

Je déménage sur la journée et je ferait au final une centaine de kilomètres. A la fin de la journée sur le trajet retour pour le rendre, je sens une odeur de chaud et le camion peine à passer les vitesses. Je m'arrête et j'appelle l'assistance. Je me doute fortement que c'est l'embrayage. Je termine la journée à attendre la dépanneuse et ma femme vient me chercher en voiture. Le camion repart sur dépanneuse.

Le lendemain, je repasse leur rendre les papiers. On m'explique bien que ce n'est pas de ma faute, que je n'y suis pour rien et donc on me rend ma caution (empreinte CB), je n'avais pas le kilométrage exacte donc on met un kilométrage approximatif sur le bon de retour et merci au revoir.

Une semaine après, coup de fil qui me dit qu'en fait, Ford a diagnostiqué une mauvaise utilisation de l'embrayage (garage Ford, pas d'expertise, camion pratiquement neuf ...) et que du coup, je dois repasser pour régler la caution (200€). La vendeuse que j'ai eu n'aurait pas dû me la rendre initialement, elle a fait une erreur. On joue sur mes sentiments en disant qu'elle va se prendre une soufflante, surement une sanction etc. Je finis par régler les 200€ en demandant clairement si c'est définitivement réglé ou pas. On m'assure que oui, me remercie etc.

Aujourd'hui, je reçois une lettre recommandée me demandant de régler +700€ de réparation. J'aurais "mal utilisé le véhicule". En réalité c'est 1800€ dont 200€ déjà versé et un geste commercial de 50%. Mon sang ne fait qu'un tour. J'ai l'impression de m'être fait avoir complétement.
Je dois payer pour ce qui est à mon sens, un défaut de fabrication du véhicule car ce n'est pas la première fois que je conduis ce type d'engin, j'ai fait deux aller-retour exprès pour ne pas le charger (ce sont de petits moteur dessus). Qui me dit que ce n'est pas le client de la veille qui a fait du rodéo avec ? Que l'embrayage a été mal monté en usine etc.
Je téléphone au magasin, râle, ils comprennent la situation, ils se doutaient que j'allais bondir de ma chaise en recevant la lettre. Je préviens que je ne paierais pas. Ils attendent le directeur qui est en vacances pour trouver une solution. Sur la lettre ils me demandent de payer avant fin août sinon majoration.

Aujourd'hui je suis en colère.
Je vous sollicite afin de m'aider à ne pas me laisser faire. En sachant que Ford n'a pas fait d'expertise (selon le responsable magasin), que je n'ai pas pu envoyer un expert pour vérifier les pièces, qu'un embrayage sur un camion n'a pas une durée de vie de 5000km, que le kilométrage réel / inscrit sur le bon de retour n'est pas identique, que lorsque je suis repassé pour payer 200€ je n'ai rien signé, j'aimerais savoir si je suis dans mon droit de montrer les dents ou si j'ai tout dans l'os ...

Merci pour tout l'aide que vous pourrez m'apporter.
Afficher la suite 

1 réponse

0
Merci
Bonjour d'un côté le véhicule que vous avez pris ne semblait avoir aucun problème, vous avez rendu un véhicule défectueux, on peut donc légalement penser que la faute vous incombe.

Maintenant si le loueur veut réellement prouver votre faute ils devront faire appel à un expert, sans expertise vous êtes tranquille.

Est ce qu'il engagera une action judiciaire personne ne le sait.
Bonjour,
Merci pour votre réponse. Mais comme le camion a déjà été démonté. Quelle valeur peut avoir une expertise derrière ?
Je crois savoir qu'il faudrait une expertise contradictoire avec un expert qui me représente mais comme le camion a déjà été démonté.... Le garage pourrait raconter ce qu'il veut.
Commenter la réponse de George
Dossier à la une