Résiliation de bail, réduire le temps à 1 mois, quels sont les options?

-
Bonjour,
J'ai pris un appartement au 1 mai, suite à un changement de situation familiale.
La situation aujourd'hui évolue, et je récupère mes enfants à temps complet. (donc, passage de 1, à 3 personnes)
L'appartement ne suffit absolument pas. Manque de place, de chambre.. 40m² a trois.. c'est limite. Escalier commun dangereux , etc..
J'ai trouvé un nouveau logement plus adapté.
Y a t'il une option qui me permettrait de réduire le temps à 1 mois plutôt que 3 ?
Merci d'avance
Afficher la suite 

1 réponse

Messages postés
27640
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
23 août 2019
5509
0
Merci
bonjour,

tous les motifs de préavis réduit sont ici :

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1168

Vérifiez ici si votre logement actuel est en zone tendue :
https://blog.domoskit.com/2017/05/11/villes-zone-tendue/

Sinon, faites jouer le fait que le logement est devenu inadapté (escalier dangereux) pour vos enfants -> certificat médical, à joindre impérativement à votre courrier de congé.

Un préavis locatif démarre à la réception effective par le bailleur de la notification du congé, pour se terminer - DE DATE à DATE - 1 mois ou 3 mois après selon que la location est, respectivement, meublée ou nue (ou pour finir à la date de départ clairement mentionnée dans le courrier de congé quand cette date est au-delà du préavis minimum à respecter).
Pour un congé avec préavis réduit à 1 mois, le justificatif du motif doit IMPÉRATIVEMENT accompagner la notification du congé; à défaut le préavis reste de 3 mois, ou, si c'est encore avantageux pour le locataire, un 2° congé peut être donné, accompagné cette fois du justificatif du motif invoqué.
Seul le motif de zone tendue n’est pas à justifier puisque d’ordre public , mais doit être mentionné dans le courrier de congé.

L’article 12 de la loi du 6 juillet 1989 précise que « le locataire peut résilier le contrat de location à tout moment, dans les conditions de forme et de délai prévues à l’article 15 de la loi du 6 juillet 89 ».

La loi n° 89-462 du 6 juillet 1989 (article 25-8->I) stipule :
« Le locataire est redevable du loyer et des charges relatifs à l’intégralité de la période couverte par le préavis si c’est lui qui a notifié le congé (sauf si le logement se trouve occupé avant la fin du préavis par un autre locataire en accord avec le bailleur). »

Dans le cas d’une relocation pendant la durée du préavis du locataire sortant suite à un départ anticipé, sous réserve d’EDLS et de rendu des clés, loyer & charges sont dus jusqu'à la veille de l'entrée dans les lieux du nouveau locataire, quelle que soit la date de signature du nouveau contrat de location (il est illégal pour un bailleur d'encaisser 2 loyers pour le même logement pour la même période).

cdt?
Bonjour,
merci beaucoup.
Je vais essayer de voir ce que j'arrive à faire.
Merci pour tout les éclaircissements.
Commenter la réponse de djivi38
Dossier à la une