Droits locataires / Droits copropriétaires

Messages postés
7
Date d'inscription
dimanche 28 juillet 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
15 août 2019
- - Dernière réponse : LocatCo
Messages postés
7
Date d'inscription
dimanche 28 juillet 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
15 août 2019
- 15 août 2019 à 16:55
Bonjour,
Situation:
Un copropriétaire pose une clôture entre son jardin et le jardin privatif de son voisin, lui locataire.
Ce qui réduit de quelques mètres carrés le jardin privatif du locataire (et les arbustes du jardin privatif du locataire disparaissent au compte du jardin du copropriétaire).
Pour ce dernier, la contestation d'un locataire ne compte pas et lui-même aurait le droit de faire ce qu'il veut.
Quelle est la situation juridique?
Afficher la suite 

5 réponses

Messages postés
27709
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
26 août 2019
5526
0
Utile
bonjour,

une seule chose est importante : où est située cette clôture par rapport à la limite de ces propriétés voisines ?

cdt.
Messages postés
7
Date d'inscription
dimanche 28 juillet 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
15 août 2019
0
Utile
Bonjour et merci pour votre réponse.
Voilà ci-joint simple petit dessin comme aperçu.
sleepy00
Messages postés
14721
Date d'inscription
mardi 31 juillet 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
25 août 2019
3022 -
C'est en effet, un fait qu'il faut signaler au propriétaire
le locataire n'a pas la capacité d'agir pour la défense d'un bien qui ne lui appartient pas


en plus, le propriétaire à peut être donner son accord, sans en informer le locataire
dans ce cas, le locataire pourrait demander une réduction de loyer, si la réduction du terrain est signifiante.
Messages postés
7
Date d'inscription
dimanche 28 juillet 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
15 août 2019
0
Utile
Bonjour et merci pour réponses.

Difficile de s'imaginer qu'un copropriétaire aie le droit d'agrandir sa copropriété comme il veut - et en emmenant les arbustes du jardin privatif du voisin -, en ignorant donc la présence de ce voisin, même si celui-ci est "locataire".
Si autres suivent cet exemple, c'est le chaos programmé.

Non, le bailleur - donc représentant du copropriétaire - auquel ce fait a été de suite signalé par le locataire, n'est pas au courant d'un accord quelconque.
Le copropriétaire (clôture) lui a déjà répondu qu'il refuse de changer quoique ce soit.
Le bailleur conseille maintenant au locataire d'écrire lui aussi directement au syndic car celui-ci va en discuter à sa prochaine assemblée générale.

Qui connaît donc quelques arguments juridiques?

Il devrait normalement être impossible de s'approprier un bien de cette manière.

Pour rétablir les choses, la clôture devrait être ou bien enlevée ou bien décalée (derrière les arbustes)?

Merci pour support.
djivi38
Messages postés
27709
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
26 août 2019
5526 -
bonjour,

"le bailleur - donc représentant du copropriétaire -...."
Le bailleur EST le propriétaire (ou un copropriétaire).
Son représentant est, par exemple, l'agence à qui il a confié la gestion de la location.
LocatCo
Messages postés
7
Date d'inscription
dimanche 28 juillet 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
15 août 2019
> djivi38
Messages postés
27709
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
26 août 2019
-
D'après mes informations:
Le bailleur est celui qui contracte le bail et peut être ou ne pas être le propriétaire du logement en question.
Donc, si ces informations sont justes, l'agence qui contracte et signe le bail serait bien le bailleur comme représentant du propriétaire.
djivi38
Messages postés
27709
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
26 août 2019
5526 > LocatCo
Messages postés
7
Date d'inscription
dimanche 28 juillet 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
15 août 2019
-
Ben non. Le bailleur EST le propriétaire et l'agence est son représentant.
Une agence est l'intermédiaire entre le propriétaire (qui lui a donné la gestion de sa location) et le locataire.

cdt.
Valenchantée
Messages postés
19121
Date d'inscription
samedi 8 octobre 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
25 août 2019
3893 -
Bonsoir,

Djivi a raison. Vos informations sont fantaisistes. Ne peut contracter un bail (= bailleur) que le propriétaire du logement (ou son mandataire qui ne devient pas le bailleur pour autant, il n'est que le mandataire du bailleur).

Cdlt
Val
LocatCo
Messages postés
7
Date d'inscription
dimanche 28 juillet 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
15 août 2019
-
Merci pour toutes ces infos.
Messages postés
2411
Date d'inscription
lundi 25 juin 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
19 août 2019
628
0
Utile
Bonjour,

Les arguments juridiques ce sont les actes de vente des 2 copropriétaires, sur lesquels les limites exactes des jardins doivent être mentionnées . Il doit y avoir un plan .
Et le syndic doit aussi avoir ce plan.

C'est au bailleur , propriétaire , de demander que cette question soit mise à l'ordre du jour de la prochaine assemblée générale.
Il faudrait faire des photos pour montrer le décalage de la clôture en AG
LocatCo
Messages postés
7
Date d'inscription
dimanche 28 juillet 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
15 août 2019
-
Oui, merci.
sleepy00
Messages postés
14721
Date d'inscription
mardi 31 juillet 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
25 août 2019
3022 -
"Il devrait normalement être impossible de s'approprier un bien de cette manière. "

on est d'accord

le propriétaire peut, mettre en demeure son voisin de respecter les limites de propriété, si ce n'est pas le cas
puis en cas de non respect, l'assigner au tribunal, pour obtenir sa condamnation

mais, au risque de me répéter, seul le propriétaire peut engager la procédure

si c'est en copro; il doit bien y avoir un règlement de la copro pour savoir qui a l'usage de quoi.
et qui a le droit de faire quoi
Messages postés
7
Date d'inscription
dimanche 28 juillet 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
15 août 2019
0
Utile
Merci à tous pour les réponses.

Nous avons signalé le fait à toutes parties concernées et demandé de ramener le bien loué à son état initial.
Et nous attendons les résultats de l'AG.
Dossier à la une