Enfants qui se font frappé

Messages postés
1
Date d'inscription
mercredi 10 juillet 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
10 juillet 2019
-
Bonjour,
Bonjour je connais une personne qui a 2 enfants qui se font frappé, insulté par des connaissances de la mère qui cautionne elle ne prends pas leur défense. Ils sont habillé avec des habits trop court ou en mauvais états n’ont pas à manger correctement: ça arrive que le frigo sois vide genre il y a que des sauces à l’intérieur !! Ensuite ils ont passé l’hiver sans chauffage dans leurs chambre. Ils sont déjà suivi mais apparemment les personnes ne voient pas ce qu’il se passe et informent de la venue au domicile. La mère dit aux enfants de ne rien dire elle leur dit que sinon ils vont être placé et verront plus personne de la famille. Je sais aussi qu’ils ont une tante qui les prends souvent chez elle et en prends soins. Y a t’il possibilité d’éviter un placement par le biais de cette personne ? Que puis-je faire pour leurs venir en aide cela doit être difficile et être un calvaire pour ces petits. Merci par avance pour vos réponses.
Afficher la suite 

2 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
73625
Date d'inscription
samedi 24 août 2002
Statut
Modérateur
Dernière intervention
23 juillet 2019
6748
1
Merci
Appelez rapidement le 119
https://www.allo119.gouv.fr/

--

Dire « Merci » 1

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 25494 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Commenter la réponse de BmV
-1
Merci
.....Il n'y a que le réseau social qui peut intervenir à partir d'un signalement......

Un signalement n'entraîne pas forcément un placement d'enfants mais peut proposer des aides éducatives, type AEMO, aide familiale etc.....
BmV
Messages postés
73625
Date d'inscription
samedi 24 août 2002
Statut
Modérateur
Dernière intervention
23 juillet 2019
6748 -
Non, pas le réseau social, mais l'aide sociale à l'enfance !

Ne bâclez pas vos réponses ....
Commenter la réponse de Alvies0
Dossier à la une