Vote par internet ou applications

- - Dernière réponse : dna.factory
Messages postés
18490
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
24 juin 2019
- 27 mai 2019 à 14:18
Bonjour,

Suite aux derniers résultats des élections européennes, j'ai analysé les historiques de votes, 2009, 2014, 2019, En France, en Espagne, en Italie...etc.

A l'heure des objets connectés, de l'internet, des applications et du tout, tout de suite, je pense que le modèle sur lequel nous votons actuellement est complètement dépassé.
Il n'y a qu'a regardé le taux d'abstention sur chacune des élections (Présidentiel, primaires, européennes, communal, national...etc.).
Je n'évoque pas le ras-le-bol qui s'installe dans le climat politique ou les organismes de sondages qui tronquent les résultats mais simplement du mode de vote actuel.

L'enveloppe reçue par laposte, les milliers de personnes qui travaillent en mairie, les aménagements nécessaires pour voter (200-400e/ isoloirs tout de même). Si l'on prend en considération l'ensemble de ces coûts, chaque élection revient à plusieurs millions d'euros sans compter les coûts de campagnes des candidats (indépendant mais rembourser en fonction du score final).

A l'ère de l'internet, du smartphone, du prélèvement à la source... Ne pourrions nous pas être le premier pays à organiser des élections via une application "Gouv" ?

Nous payons nos impots sur impot.gouv, nous pourrions avoir sur ce site une rubrique pour le vote.

Systeme sécurisé :
- Numéro de carte d'identité ou passeport
- Numéro de sécurité social
- Numéro unique visible sur le site impot.gouv ou par courrier
- Adresse mail / mot de passe
- etc... (nombreuses solutions)

La corrélation de ces critères vous permettrait d'aller sur une interface de vote (Application ou Web) :
- Visibilité des candidats,
- Visibilité des programmes,
- Prochains meeting & agenda des meetings,
- Suivi du vote : Région / villes.


Bénéfices :
- Réduction drastique des coûts par élection,
- Augmentation significative du nombre de participants,
- Participation peu importe la situation : Voyage, déplacement, impossibilité de se rendre en bureau de vote... Plus besoin de gérer les procurations par nos agents.,
- Résultat adaptée aux demandes des citoyens : Du pays / De la région / De la commune,

Dans quelle mesure ce modèle, organiser par l'état serait il viable ? En Quoi, le modèle actuel est il dépassé ? Comment mobiliser les citoyens sur des élections auxquels ils ne ce sentent pas concernés ?

Autant de questions sur lesquels il serait intéressant d'échanger dans l'objectif de construire un modèle adapté aux usages de la prochaine décennie.
Afficher la suite 

3 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
34591
Date d'inscription
mercredi 5 novembre 2003
Statut
Modérateur
Dernière intervention
24 juin 2019
1336
1
Merci
Salut

Je suis résolument contre tout vote numérique.

Le vote actuel, même si lourd dans sa mise en place à un énorme avantage que n'aura jamais n'importe quel vote numérique : la transparence.

En effet, je peux me rendre dans n'importe quel bureau de vote dès l'ouverture et suivre tout le processus électoral jusqu'au dépouillement et l'annonce des résultats, et vérifier qu'il n'y a ni malversation ni tricherie et que tout respecte bien le code électoral.

Si l'urne est transparente, ça n'est pas pour rien. Et ça, n'importe quel citoyen peut le faire.

Le vote numérique ne permet aucunement ça. C'est une boite noire ou seul une minorité de personne peuvent comprendre ce qui se passe dedans.

Dans le meilleur des cas, les logiciels utilisés seront libres, donc auditable par n'importe qui. Mais il faut avoir de sérieuse compétence en programmation pour auditer du code complexe. Et seul une minorité pourra le faire.
On passe donc d'un contrôle citoyen ne demandant pas plus que deux yeux au contrôle d'une minorité de sachant auquel il faudra faire confiance pour que tout se passe bien. Et faire aussi confiance pour que le code mis à disposition sois bien le même que celui compilé pour téléphone ou les serveurs web.

Si le code n'est pas libre (ce qui est le cas pour les logiciels des machines à voter utilisées en test en France dans quelques communes), c'est encore pire, seul l'entreprise fournissant le code et quelques auditeurs mandatés par l'état connaissent ce qui se passe dans le logiciel. Et on doit faire confiance quand ils nous disent que tout va bien.

Sans parler des risques de piratage, d'intrusion, d'usurpation de compte, de phishing et j'en passe. Car non, un système de vote en ligne ne sera jamais suffisamment sécurisé.

Définitivement, le système actuel à beau être lourd, on a pas trouvé mieux pour garder un réel contrôle citoyen sur le processus électoral.

Un article un peu plus complet disant la même chose que moi en plus détaillé (normal, c'est son article qui a défini mon point de vue sur la question. ;-) ):

https://zythom.blogspot.com/2012/05/vous-ne-pourrez-pas-verifier.html

Pour info, zythom est responsable informatique dans un gros établissement scolaire et expert judiciaire en informatique,

Dire « Merci » 1

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 21961 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Bonjour,

Bien que cet article soit de 2012, il est en effet très intéressant et les commentaires d'internautes également, je comprends bien ce que vous évoquez au sujet de la transparence.
Je travail également dans la sécurité informatique, et je vous confirme qu'il n'y a pas de modèle parfait et 100% sécurité, même si depuis 2012 le domaine à tout de même fortement évoluer.

Ce qui m'afflige c'est les 50% de participation cette année, 43% en 2014... Ces élections ne sont pas représentatives de l'avis général des citoyens Français.

Il n'y a pas de réponse parfaite... Simplement un constat sur le taux de participation.
Merci pour votre réponse,
Jonatha
AN.Banker
Messages postés
745
Date d'inscription
mardi 23 avril 2019
Statut
Contributeur
Dernière intervention
24 juin 2019
347 -
Tant pis pour ceux qui ne prennent pas le temps d'aller voter alors. Ils ne pourront pas se plaindre derrière. Le vote en France est un droit, pas une obligation contrairement à certains pays.
Le vote est représentatif de ceux qui s'intéressent à la vie politique du pays un temps soit peu, et qui souhaitent y participer
Commenter la réponse de Pierrecastor
Messages postés
18490
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
24 juin 2019
4892
0
Merci
Il convient de différencier le vote électronique, et le vote à domicile.

Le vote électronique a ses avantages, et ses inconvénients. Et si les avantages sont évidents pour tous, les inconvénients, eux sont plus discret, et connus uniquement des experts sécurité et réseau.

Mais le vote à domicile, c'est autre complétement chose.
Le vote à domicile ne sera JAMAIS possible au niveau national.
Pour une raison simple. Il serait trop facile d'en abuser, en se rendant chez les personnes 'non technologique', et en les 'forçant' à voter pour le candidat de son choix.
Il y a une raison pour laquelle il est interdit de rentrer à deux dans l'isoloir.

Cela revient aussi à conditionner le droit de vote avec la possession d'un terminal et d'un accès internet.
Bon moyen pour empêcher les pauvres et les idiots de voter. Pas génial en terme de démocratie.

Bonjour,

Je suis bien d'accord avec vos remarques, et je mettais en exergue le vote électronique. Le vote à domicile étant beaucoup trop influençable.

Bien qu'avec un peu de recul sur la question, vous me lever un doute également sur le vote électronique. Celui ci pouvant se réaliser n'importe ou, au final, vous pourriez être également influencé ou contraint par un tiers.

Néanmoins pour le fait de "conditionner le droit de vote", je ne suis pas entièrement d'accord, à l'image de la déclaration en ligne des impôts, nous pourrions avoir les deux modèles qui existent dans un premier temps (Sur un mobile et en physique, avec moins d'isoloir (dans ma commune il y a 14 bureau de vote avec 4 isoloirs par bureau..)). Ce qui reviendrait à avoir une transition en douceur de modèle.

Il n'y a pas de modèle parfait, mais un pays avec 47 Millions d'électeurs et seulement 50% de participation, nous ne pouvons pas estimer que le résultat soit représentatif de la population.

Merci pour vos commentaires, ils m'aident également à comprendre d'autres avis.
Bonne journée,
Jonathan
Pierrecastor
Messages postés
34591
Date d'inscription
mercredi 5 novembre 2003
Statut
Modérateur
Dernière intervention
24 juin 2019
1336 -
 les inconvénients, eux sont plus discret, et connus uniquement des experts sécurité et réseau. 


Comme je le dis au dessus, le principal inconvénient n'est pas si discret, on passe d'un modèle d'urne transparente à une boite noir ou personne ne peut contrôler ce qu'y s'y passe en dehors d'une minorité.


Cela revient aussi à conditionner le droit de vote avec la possession d'un terminal et d'un accès internet.


Effectivement, je n'ai pas pensé à soulever ce problème.
sleepy00
Messages postés
14243
Date d'inscription
mardi 31 juillet 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
15 juin 2019
2780 -
il suffit de voir les test et les pays qui appliquent un vote électronique

déjà c'est clair que le vote à domicile c'est juste inconcevable pour les raisons mise au dessus.


et pour le vote electronique en bureau de vote :

- déjà les machines coutent cher, la maintenance, la sécurité, la mise à jour, le déplacement, le stockage ...
ce n'est pas dit que cela soit économique.

- Si nous remplaçons 3 bureau de votes, à 3 machines, parce qu'il est inconcevable de prévoir autant de machine que d'isoloir, les test montrent qu'il y a des files d'attentes bien plus longues ... (ca motivera sans doute encore moins d'y aller)

- ce qui existe n'a pas permis de noter une baisse de l'abstention, mais par contre une hausse du vote blanc
car souvent des personnes âgés notamment se sont trompé quelques part, ce qui conduit à ne pas prendre compte leur vote .
Vous croyez que la personne qui n'est pas motivé par se déplacer quelques minutes dans le bureau proche de chez lui, sera motivé par faire les démarches d'authentification sur internet


- le pays bas, et d'autres pays sont revenu en arrière suite au nombreux problème
l'Irlande aussi à dépenser des millions pour finalement revenir en arrière.

- il y a souvent des suspicion de piratage, et des contestations, plus que sur le vote papier.
Il y a souvent, et il y aura toujours un candidat pour mettre en doute le fonctionnement de la machine
surtout si c'est serré. Et ce même si ont garanti par tel ou tel moyen que la machine n'est pas piratable.
Commenter la réponse de dna.factory
Messages postés
18490
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
24 juin 2019
4892
0
Merci
Il n'y a pas de modèle parfait, mais un pays avec 47 Millions d'électeurs et seulement 50% de participation, nous ne pouvons pas estimer que le résultat soit représentatif de la population.

Vous semblez persuadé que le problème de participation est lié au fait qu'il faille se déplacer pour aller aux urnes.
Sachez que de toute façon, comme je l'ai dit, électronique ou pas, le vote continuera à se faire dans les bureau de vote, dans les isoloirs.
Il y aura juste un ordinateur dans l'isoloir au lieu d'une tablette en bois.

Alors, oui, il y aura des économies (discutables) de papier, oui, le recomptage sera beaucoup plus rapide. Et officiellement personne ne pourra faire le lien entre le compte utilisé et le vote réalisé (De la même façon que ceux qui travaille à la CAF n'ont pas le droit d'aller voir combien gagnent leurs voisins sans raison valable, clin d’œil appuyé).

Mais si le problème est qu'il fait beau et qu'on veut en profiter pour aller à la plage, et puis voter de toute façon ça sert à rien. Alors, ça ne changera rien.


Commenter la réponse de dna.factory
Dossier à la une