Harcelement et partir du travail

- - Dernière réponse : tania57
Messages postés
30769
Date d'inscription
samedi 22 mai 2010
Statut
Contributeur
Dernière intervention
16 juin 2019
- 23 mai 2019 à 22:13
Bonjour,

J'ai travaillé pendant 24 mois en cdd jusqu'au 15 avril 2019
Mon employeur decide de ms faire un cdi sans periode d'essai a partir du 1 mai 2019.
j'ai galéré avec un psychopathe de chef pendant une grande periode et la il recommence a me dénigrer, et pas qu'a moi, a toutes mes collègues, mais en général c'est moi qui trinque...
Mon employeur connait les pratiques de mon chef et ne reagit pas...
Je déchante completement, je dois etre maso pour m'etre dit qu'il s'etait calmé..
je veux partir mais je ne veux pas me retrouver a attendre 122 jours avant de toucher mes indemnités pole emploi, je sais pas comment faire pour partir ??
besoin d'aide car je sens que je vais me mettre en maladie et ca va etre pire quand je vais revenir
help me !
merci !!!
Afficher la suite 

1 réponse

Messages postés
30769
Date d'inscription
samedi 22 mai 2010
Statut
Contributeur
Dernière intervention
16 juin 2019
4669
0
Merci
bonjour je ne vois que la rupture conventionnelle ou trouer du travail ailleurs
ils n'accepteront jamais ! j'ai commencé y'a 3 semaines, pas d'autres moyen a part la demission??
tania57
Messages postés
30769
Date d'inscription
samedi 22 mai 2010
Statut
Contributeur
Dernière intervention
16 juin 2019
4669 -
Aucun
bonsoir tania57,
je viens de trouver ça sur unedic :
est ce que tu crois que je suis dans cette situation
en te remerciant

Démission d’une activité reprise

Une personne qui, après avoir bénéficié d’une ouverture de droits, reprend une activité salariée, peut être amenée à en démissionner.

Dans cette situation, que le salarié soit inscrit ou non sur la liste des demandeurs d’emploi au moment de ce départ volontaire, la démission peut être considérée comme légitime si elle intervient après une ou plusieurs reprises d’emploi n’excédant pas 65 jours travaillés ou 455 heures travaillées depuis l’ouverture de droits précédente. Le versement du droit à l’ARE pourra alors être poursuivi ou repris (Art. 26 §1 b) et §2 du règlement AC).

De plus, le salarié qui bénéficie d’un reliquat de droit et qui est inscrit comme demandeur d’emploi peut quitter un emploi repris lorsque :

l’activité salariée reprise a duré moins de 6 jours travaillés,
ou si l’intensité de l’activité salariée reprise est inférieure à 17 heures hebdomadaires.

Dans ces deux situations, le départ volontaire de l’activité salariée ne fait pas obstacle à la poursuite du paiement de l’ARE (Art. 26 §2 du règlement AC).
tania57
Messages postés
30769
Date d'inscription
samedi 22 mai 2010
Statut
Contributeur
Dernière intervention
16 juin 2019
4669 -
Voyez avec pôle emploi
Commenter la réponse de tania57
Dossier à la une