Plainte dégradation amande

Messages postés
1
Date d'inscription
lundi 13 mai 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
13 mai 2019
- - Dernière réponse : dna.factory
Messages postés
18328
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
17 mai 2019
- 13 mai 2019 à 17:25
Bonjour,
Voilà je vous explique mon histoire, je suis rester des année avec un homme qui un jour m’a trompé avec ma voisine de palier, je suis une personne très nerveuse et bien sûr j’ai choppé ma voisine je l’es calmer mais après elle a continuer à me cherché en postent dès message sur Facebook et tout, un jours j'ai fini par la croisé elle c'est enfermer dans sa voiture et avec la haine j’ai rayé sa voiture. Bien sûr elle a porter plainte et maintenant on me dit de payer 600euro cash à la gendarmerie es que c’est normal ? Je sais que je doit réparer sa voiture mais c’est pas avec plutôt l’assurance de voire sa ? Merci pour vos réponse et pardon pour l’orthographe.
Afficher la suite 

Votre réponse

3 réponses

Messages postés
415
Date d'inscription
samedi 16 février 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
13 mai 2019
82
0
Merci
Bonjour,

Vous pensez vraiment que votre assurance va prendre en charge vos coups de sang?
Commenter la réponse de goyave28
Messages postés
241
Date d'inscription
mardi 23 avril 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
17 mai 2019
73
0
Merci
Bonjour,

Quelle assurance devrait payer un acte de vandalisme ?
Commenter la réponse de AN.Banker
Messages postés
18328
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
17 mai 2019
5813
0
Merci
Article 322-1 Penal
Modifié par la Loi n°2002-1138 du 9 septembre 2002 - art. 24 JORF 10 septembre 2002

La destruction, la dégradation ou la détérioration d'un bien appartenant à autrui est punie de deux ans d'emprisonnement et de 30000 euros d'amende, sauf s'il n'en est résulté qu'un dommage léger.

Le fait de tracer des inscriptions, des signes ou des dessins, sans autorisation préalable, sur les façades, les véhicules, les voies publiques ou le mobilier urbain est puni de 3750 euros d'amende et d'une peine de travail d'intérêt général lorsqu'il n'en est résulté qu'un dommage léger.


Cette somme est une condamnation pénale qui n'est prise en compte par aucune assurance, aucun plan de surendettement, et pour laquelle il est interdit de recourir à la charité.
Cette somme ne couvre pas la réparation de la voiture.

Au delà de cette amende, vous devez effectivement procéder à l’indemnisation du préjudice.
Si vous ne pouvez pas payer cette somme, une assurance/fonds d'indemnisation va faire l'intermédiaire auprès de votre victime.
Puis cette assurance se retournera contre vous, n'hésitant pas à avoir recours à la justice pour cela.

Donc au final, si vous ne vous en sortez que pour 600 euros, estimez vous heureuse.
Commenter la réponse de dna.factory
Dossier à la une