Succession international

Messages postés
7
Date d'inscription
samedi 9 mars 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
6 mai 2019
- - Dernière réponse : Ulpien1
Messages postés
4136
Date d'inscription
vendredi 2 mars 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
25 mai 2019
- 6 mai 2019 à 10:11
Le defunt, de nationalité marocaine et domicilié au maroc, est propriétaire d'un appartement où il passat ses vacances. À l'été 2010, pendant son séjour au maroc, il est décédé suite a une maladie grave . Tous les heritiers résident au maroc et possèdent la nationalité marocaine. La succession sera régi par la loi francaise car le defunt possedait un bien immeubilier en france.
La loi marocaire est a ecarte car elle est cotraire a l'orde public francais
la loi marocaine discrimine les femmes en matière de succession. La lo marocaine est discriminatoire en raison du sexe.
La célébration du mariage etait au maroc
Il n y avait pas de contrat de mariage entre le defunt et la veuve pendant tous leur mariage
La date du mariage 1994
La date d'achat du bien immeubilier 2003
La date de décès du defunt 2010
Pas de testament

LA SUCCESSION S'OUVRE SUR LA MOITIÉ DU PATRIMOINE OU SUR LA TOTALITÉ PUISEQUE LA VEUVE N'AVAIT PAS DU CONTRAT DU MARIAGE ??????
Afficher la suite 

Votre réponse

2 réponses

Messages postés
30045
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
26 mai 2019
9719
0
Merci
Le defunt, de nationalité marocaine et domicilié au maroc,
Article 720 du code civil
Les successions s'ouvrent par la mort, au dernier domicile du défunt.

La succession sera régi par la loi francaise car le defunt possedait un bien immeubilier en france.
Le domicile au décès du défunt n'étant pas situé sur son territoire, la législation française est inopérante.
Fin de la discussion.
Saidihassan
Messages postés
7
Date d'inscription
samedi 9 mars 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
6 mai 2019
-
Je presume que je pose cette question pour les biens situés en France.
compte tenu des date et éléments que je fournisse, cette succession est placée sous l'empire de la loi marocaine pour l'ensemble des biens quelle que soit leur situation. La règle de renvoi de la Moudawana n'est pas applicable à ce cas.
Toutefois , la loi marocaine étant contraire sur certains points à l'ordre public international français, l'équilibre successoral entre garçons et filles et les droits du conjoint survivant seront rétablis par les autorités françaises conformément aux lois applicables en France.
Commenter la réponse de condorcet
Messages postés
4136
Date d'inscription
vendredi 2 mars 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
25 mai 2019
1185
0
Merci
Bonjour
Je me demande pourquoi vous venez sur ce forum, car si votre premier message comporte des erreurs, en revanche le second est exact..
exemple: post 1:" la succession sera régie par la loi française" : faux!
post 2: "la règle de renvoi de la moudawana n'est pas applicable" d'où application de la loi marocaine :exact.
Ceci dit, la succession porte bien entendu sur le seul patrimoine du défunt, patrimoine défini selon la loi marocaine en fonction du régime matrimonial.
Commenter la réponse de Ulpien1
Dossier à la une