Problème familial

-
Bonjour,
Voila, je suis étudiante infirmière de 1ère année. J’ai une situation familiale qui me pose énormément de problème qui fait que je suis en train de rater ma première année de formation. Si je pars de la maison familial mes parents m’ont fait part qu’il ne m’aiderait pas financièrement et qu’il faudra que je me débrouille. Je souhaite alors prendre un studio mais quelques problèmes se pose a moi. J’ai le droit à la bourse (300€ par mois il me semble) mais seulement je commence a la percevoir que vers novembre décembre pour une rentrée en septembre, je me demande comment prendre un appartement en ayant aucune aide financière de mes parents et en ne percevant la bourse 3 mois après la rentrée, est ce possible de signer un bail que vers novembre ?
Merci a tous pour votre aide
Afficher la suite 

Votre réponse

1 réponse

Meilleure réponse
Messages postés
25192
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
23 mai 2019
4748
1
Merci
bonjour,

vos parents vous doivent - que ça leur plaise ou pas - aide et assistance jusqu'à ce que vous soyez financièrement indépendante.
Par ailleurs, si vous êtes mineure et qu'ils veulent que vous restiez "à la maison", vous devrez rester "à la maison".
Si vous êtes majeure... vous pouvez faire ce que vous voulez, y compris signer un contrat de location (ce qui ne serait pas le cas étant mineure).

cdt.

Dire « Merci » 1

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 18761 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Bonsoir,
D'abord merci pour votre réponse
Je suis majeure, je vais sur mes 19 ans, mais si je part de la maison pour signer un contrat de location il ne voudront pas me donner leur feuille d'imposition, malheureusement pour avoir la bourse il va me la falloir sans celle ci je n'aurais aucune entrée d'argent.
Bonsoir,
Je ne peux que vous conseiller de prendre rdv avec l'assistante sociale du crous (ils traitent de nombreux dossiers comme le vôtre et peuvent éventuellement vous attribuer une bourse sur vos seules ressources ... l'échelon forcement sera revu à la hausse ; légalement parlant il y a enquête pour être sûr que les parents ne peuvent subvenir aux besoins de leurs enfants mais à tord ou à raison la réalité est bien différente ) et faire une demande de logement crous.
Bonne soirée
> nenuphar -
Malheureusement je ne suis pas au crous pour la bourse. Etant en école d'infirmière je suis avec la bourse sanitaire et sociale de ma région (Grand Est)
Excusez moi autant pour moi vous l'aviez bien indiqué dans votre post (infirmière). Donc bourse gérée par la région. J'espère que obtiendrez des informations précises sur le forum. Prenez contact au numéro indiqué sauf erreur de ma part 03 87 54 32 01 pour exposer votre situation. Il y a peut être comme le crous une possibilité de rencontrer une assistante sociale ...
Cordialement
https://www.grandest.fr/wp-content/uploads/2018/10/reglement-attribution-bourses-2018-2019.pdf
4Il ne s’agit pas d’un revenu de substitution. En particulier, la bourse ne peut se substituer à l’obligation définie dans le Code Civil (articles 203 et 371-2) qui impose aux parents d’assurer l’entretien de leurs enfants, même majeurs, tant que ces derniers ne sont pas en mesure de subvenir à leurs propres besoins

Le crous également se base sur cela mais il y a des dérogations (parfois) ... çà c'est pour la partie bourse.
Pour le logement c'est plus compliqué. Même en faisant une demande de logement de type Espacil pour jeunes, l'organisme demande un minium de revenus avec soit bulletin de salaires soit attestation de vos parents d'un versement d'une pension ... (pour le garant et l'avance de caution il y a des organismes : visale, et action logement). A titre d'exemple pour une jeune étudiante ayant un salaire de 250€/mois, une bourse de 100 €/mois et un loyer de 400 €/mois, Espacil a demandé aux parents une attestation de pension de 550 €.

Je laisse la main à des professionnels sur ce sujet ...
Commenter la réponse de djivi38
Dossier à la une