Savoir si les peintures sont aux frais du locataire ou du propriétaire ?

- - Dernière réponse : djivi38
Messages postés
24640
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
23 avril 2019
- 17 avril 2019 à 17:20
Bonjour,
J’ai perdu mon père en février, nous avons rendu l’appartement au propriétaire, il y avait une caution de 5600 franc = 853€ que nous devions récupérer, mais le propriétaire nous a enlever 450€ pour les peintures que nous avions pas faite car il avait dit qu’il le ferait lui avec d’autres travaux. L’appartement était correct depuis les 20 ans que mon papa avait passé dedans.
Si je vous écrit aujourd’hui c’est pour savoir, si le propriétaire est dans son droit de prendre de la caution pour les peintures ? Car selon lui c’est normal !
Merci d’avance pour votre aide.
Patricia
Afficher la suite 

Votre réponse

5 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
3932
Date d'inscription
vendredi 2 mars 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
22 avril 2019
1163
2
Merci
Bonjour
Si les peintures sont à refaire pour raison de vétusté, leur réfection est à la charge du propriétaire.

Dire « Merci » 2

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 18938 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

LaurePerc
Messages postés
24
Date d'inscription
vendredi 29 mars 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
21 avril 2019
3 -
au bout de 20 ans elles sont nécessairement vétustes, donc a priori pas de retenues possibles.
Commenter la réponse de Ulpien1
Messages postés
71847
Date d'inscription
samedi 24 août 2002
Statut
Modérateur
Dernière intervention
22 avril 2019
8050
2
Merci
Vous avez fait ensemble un état des lieux de sortie ?

--

Dire « Merci » 2

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 18938 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Commenter la réponse de BmV
Messages postés
24640
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
23 avril 2019
5608
1
Merci
bonjour,

même si un mauvais état des peintures était mentionné sur l'EDLS, si EDLS il y a, au bout de 20 ans ça passe en vétusté, à la charge du bailleur.
Et si pas d'EDLS fait, le logement est présumé avoir été rendu dans le même état que lorsqu'il a été remis, et donc, pas de retenues possibles au titre de réparations de dégradations.

Les dégradations dues à la VÉTUSTÉ (Décret n° 2016-382 du 30 mars 2016 -> art 3-4°) ou à l’USAGE NORMAL sont à la charge du propriétaire.
Art 1755 du Code civil : « Aucune des réparations réputées locatives n'est à la charge des locataires quand elles ne sont occasionnées que par vétusté »)

Voir également : art 7 loi 6/7/1989.

cdt.
Commenter la réponse de djivi38
Messages postés
176
Date d'inscription
jeudi 27 avril 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
21 avril 2019
67
0
Merci
Bonjour, si je vous suis bien votre père, lorsqu'il a loué il y a 20 ans s'était engagé à faire les peintures lui-même contre, peut-être, une remise de loyer.

De toutes façons, même si votre père avait refait ces peintures, au bout de 20 ans la vétusté est totale, donc non il ne peut pas vous retenir cette somme pour la peinture.
djivi38
Messages postés
24640
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
23 avril 2019
5608 -
bonjour,

"lorsqu'il a loué il y a 20 ans s'était engagé à faire les peintures lui-même contre, peut-être, une remise de loyer. "

ah bon ??
Commenter la réponse de shanny19
0
Merci
Nous avons un devis de l’entreprise qui entreprend les travaux de l’ancien appartement que le propriétaire m’a remis comme soit disant preuve des honoraires des peintures, je pense que c’est pas l’égale, car il n’est pas signe ni y’a pas de bon pour accord. je sais pas comment faire, pour récupérer l’argent qui m’a retenue ? Je n’ai même pas de reçu de quittance de loyer. Merci
djivi38
Messages postés
24640
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
23 avril 2019
5608 -
bonjour,

Pour info : un devis n'a pas besoin d'être accepté (= signé) par le bailleur pour être valable.

I) VÉTUSTÉ :
le problème pour vous, c'est que, même si vous avez fait avec le bailleur un EDLS que vous avez signé (ce à quoi vous n'avez toujours pas répondu !!) et que le mauvais état des peintures y est mentionné, ces peintures ayant 20 ans (voire + ?), une retenue sur DG pour ces peintures ne PEUT PAS être faite, au vu de la VÉTUSTE.
Je redis :
Les dégradations dues à la VÉTUSTÉ (Décret n° 2016-382 du 30 mars 2016 -> art 3-4°) ou à l’USAGE NORMAL sont à la charge du propriétaire.
Art 1755 du Code civil : « Aucune des réparations réputées locatives n'est à la charge des locataires quand elles ne sont occasionnées que par vétusté. »


II) Quittances de loyer :
pour les obtenir, il faut les demander au bailleur... il ne peut pas deviner que son locataire en a besoin. Une fois demandées, il doit le fournir gratuitement.


==> Vous allez faire un courrier R+AR (dont vous gardez précieusement copie & récépissés) à ce bailleur.
Suggestion :

<< Vos nom prénom et adresse postale

les nom prénom et adresse du bailleur

la date
la mention : "courrier R+AR"

Objet : Mise en demeure


Madame (ou Monsieur),


le montant du dépôt de garantie que mon père, décédé en février 2019, vous avait versé à son entrée dans les lieux pour le logement que vous lui louiez, sis à .... (adresse), s'élevait à 5600 francs, soit 853€. Vous avez estimé pouvoir faire une retenue de 450 € au nom de la réfection des peintures. Or, la vétusté au bout de 20 ans de location est incontestable et vous n'avez donc pas le droit de faire une retenue à ce titre.
Pour preuves :
1°/ Art 7 loi 6/7/1989.
2°/ Décret n° 2016-382 du 30 mars 2016 -> art 3-4° : Les dégradations dues à la VÉTUSTÉ ou à l’USAGE NORMAL sont à la charge du propriétaire.
3°/ Art 1755 du Code civil : « Aucune des réparations réputées locatives n'est à la charge des locataires quand elles ne sont occasionnées que par vétusté. »

Je vous mets donc en demeure, au nom de mon père, de me restituer, sous 8 jours à réception, le solde de l'intégralité du dépôt de garantie.

A défaut de recevoir les 450 € manquant dans le délai imparti, je confierai le litige à la commission départementale de conciliation et, s'il le faut, je vous assignerai devant le tribunal d'instance où, en plus, je demanderai des dommages et intérêts au titre de l'article 700 du Code civil.
Formule de politesse. >>

cdt.
Commenter la réponse de Patou
Dossier à la une