Solder un prêt relais pour louer un appartement

- - Dernière réponse :  lautre - 15 avril 2019 à 17:16
Bonjour,
J'ai acheté une maison avec un prêt relais sur mon appartement. Celui-ci est en vente depuis un an et je n'ai eu qu'une seule visite... Les agents immobiliers chez qui sont mon appartement me disent sans cesse que rien ne ce vend en ce moment. Nous avons déjà bien baissé le prix et sommes dans la norme. Je me demandais si je pouvais solder mon prêt relais (par un nouveau crédit) ou le transformer en prêt ammortissable classique, et finalement garder mon appartement pour le mettre en location, sachant que les biens se louent facilement sur ma commune. Les mensualités du prêt seraient ainsi financées par les loyers donc n'impacteraient pas ma trésorerie.
Puis-je déjà le mettre en location sans avertir ma banque en attendant la fin des 2 ans de relais et le passage automatique au prêt amortissable (ce qui me permettrait de mettre un peu d'argent de côté pendant un an pour payer la taxe foncière et les différents frais attenants au solde du prêt), ou dois-je avertir ma banque de ma décision et voir avec eux les solutions à mettre en place dès maintenant ?
Comment ça fonctionne au niveau des assurances du prêt ? Qu'est-ce que la plus-value dont j'ai vu la mention sur certains messages de ce site ?
Si personne n'a les réponses, sauriez-vous où m'adresser pour avoir ces réponses en toute impartialité car si je demande à ma banque j'ai peur que la réponse soit plutôt dans leur intérêt que dans le mien... Je m'y connais peu et avoue être un peu perdue dans mes recherches sur le net.
Merci pour votre aide !
Afficher la suite 

Votre réponse

1 réponse

0
Merci
Bonjour,

Une seule solution, en parler tout de suite avec votre banque ou une autre pour une étude de la transformation de votre prêt relais en amortissable en tenant compte de la future location de votre appartement.
Votre banque préférera un arrangement favorable aux deux à la place d'un dossier de recouvrement avec la mise en jeu de la garantie en sa faveur.
Le principal est que le client ne vienne pas voir son banquier la veille de l'échéance de son prêt relais.

Bonne négociation.
Commenter la réponse de lautre
Dossier à la une