Utilisation d'un casque audio personnel sur poste sédentaire au travail

Messages postés
68
Date d'inscription
samedi 19 décembre 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
17 avril 2019
- - Dernière réponse : B.SALES
Messages postés
314
Date d'inscription
vendredi 22 mars 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
18 avril 2019
- 2 avril 2019 à 16:59
Bonjour,

Un fonctionnaire sur un poste sédentaire (bureau) ou un salarié dans le même cas a-t-il le droit d'utiliser un casque audio personnel pour écouter de la musique tout en travaillant sur ordinateur?

Un employeur peut-il sanctionner un tel fonctionnaire ou salarié pour usage interdit d'un appareil personnel dans le cadre professionnel?

Cette pratique n'affecte aucunement la performance du travailleur mais l'empêche d'entendre quand quelqu'un l'interpelle ou lui pose une question oralement.

Un employeur peut-il aussi interdire l'usage d'un smartphone personnel au bureau, même s'il est en mode silencieux? (sur un poste sédentaire toujours, pas en service actif).
Afficher la suite 

Votre réponse

7 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
71762
Date d'inscription
samedi 24 août 2002
Statut
Modérateur
Dernière intervention
17 avril 2019
7998
1
Merci
Le motif précis n'est sans doute pas juste le port de casque, mais ses conséquences sur l'efficacité au travail puisque ça "l'empêche d'entendre quand quelqu'un l'interpelle ou lui pose une question oralement".

Sans doute était-ce mentionné aussi dans le règlement intérieur ?



--

Dire « Merci » 1

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 19404 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

theoask
Messages postés
68
Date d'inscription
samedi 19 décembre 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
17 avril 2019
-
Il n'est mentionné aucune interduiction d'usage d'un casque audio ou smartphone dans notre règlement intérieur. Cependant selon le droit commun il me semble que cela est toléré, tant que cela n'est pas abusif (reste raisonnable) et n'interfère pas avec le travail .
Or comme j'ai dit la performance du travailleur n'es pas affectée, mais seulement sa capacité à communiquer.
Si la fiche de poste ne prévoit pas de communication avec d'autres personnes, est-ce que cela clôt le débat?.

Nous ne sommes pas en système de droit anglo-saxons ou toutes les éventualités doivent être précisées. En tout cas je vois ça comme ça
Sinon il faudrait lister touts les utilisations interdites possibles, de l'écoute de la musique, au partage de connexion Wifi /Bluetooth, en passant par l'usage d'un smartphone personnel au travail!
theoask
Messages postés
68
Date d'inscription
samedi 19 décembre 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
17 avril 2019
-
J'ai envie de poser une question vraiment très concrète mais aux conséquences importantes: dans un, bureau avec 2 agents, au printemps et été, si un agent souhaite ouvrir la fenêtre ou mettre la climatisation car chaleur excessive mais que l'autre agent refuse , qui est prioritaire? Et si l'employeur donne raison à l'agent qui souhaite rester calfeutré, l"autre agent peut-il saisir la justice pour obtenir gain de cause? (ou les syndicats)?On peut parler de "décence" aussi, car il n'est pas décent de travailler dans un bureau avec une température intérieur de 25 dégrés (ou plus) en Mai/Juin/Juillet/Août et sans climatisation!
dna.factory
Messages postés
18217
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
17 avril 2019
5788 -
la performance du travailleur n'es pas affectée, mais seulement sa capacité à communiquer.
Je l'ai pas violé (Monique), le viol c'est quand on veut pas, et moi je voulais.

Le fait de ne pas entendre les autres quand ils nous parlent, ça interfère avec le travail, et impacte la performance globale. Que ce soit inscrit sur la fiche de poste ou pas.

Si l'employeur demande à retirer le casque, si l'employeur interdit le smartphone sur le plateau, alors c'est clairement qu'on a dépassé les bornes, et on s’exécute avant que les chose ne s'enveniment (Par exemple, chez nous notre chef nous menace de s'acheter un NERF si on continue à ne pas l'entendre... Pas très efficace comme menace par contre).
Commenter la réponse de BmV
Messages postés
314
Date d'inscription
vendredi 22 mars 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
18 avril 2019
149
1
Merci
Bonjour,

Pour moi je ne parlerais pas de droit mais j'invoquerais... le bon sens et la politesse
Et vous donnez vous même la raison : "[...] l'empêche d'entendre quand quelqu'un l'interpelle ou lui pose une question oralement. "

j'ai l'impression ici et ailleurs qu'on cherche du droit là où il ne devrait pas y en avoir. La loi ne régit pas tout fort heureusement.

Vous êtes dans un environnement de travail, vous travaillez pour le bénéfice d'une entité et directement au service de votre manager puisque, à part si vous vous appelez Emmanuel Macron, vous disposez d'une hiérarchie au dessus de vous dans votre poste, et donc vous vous devez d'être disponible, à l'écoute, pour eux. Vous êtes payé pour ça.
Sauf indication contraire (et ça se fait dans certaines sociétés), vous n'avez pas à vous soustraire de cet environnement et vous rendre en quelque sorte indisponible si quelqu'un viendrait à vous parler.

A continuer comme ça, bientôt on verra naître dans le code du travail un article interdisant ce genre de pratique...pour gonfler encore plus le livre déjà bien garni :-)

Dire « Merci » 1

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 19404 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

GKLONE
Messages postés
2840
Date d'inscription
jeudi 28 juin 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
17 avril 2019
773 -
Bonjour
Je suis d'accord avec vous mais... certains environnements de travail dont tellement bruyants qu'ils empêchent de se concentrer ou provoquent migraines et sensation d'oppression à certains. Il serait aussi bienvenu de considérer l'ensemble des besoins de chacun, un employeur qui ferait preuve d'un peu d'autorité pour supprimer la musique en bruit de fond, les conversations à haute voix au milieu des bureaux, les éclats de rire incongrus, et autres foyers inutiles de fatigue sonore, serait terriblement bien apprécié par certains.
Le plus gênant et malpoli de tous est il vraiment celui qui fait bien son boulot en écoutant un podcast ou sa musique préférée dans son casque... même s'il faut venir lui taper 3 fois par mois sur l'épaule au lieu de l'interpeller en hurlant de l'autre bout du plateau ? Pour moi, tant qu'il ne s'agit pas de sécurité, c'est pas un problème.
B.SALES
Messages postés
314
Date d'inscription
vendredi 22 mars 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
18 avril 2019
149 -
Tout à fait d'accord. Personnellement je travaille 1 journée en open space dans une ancienne salle de marché (sans cloison ou presque sur tout l'étage...) et 4 jours dans un bureau individuel et j'écoute ma musique et la radio, mais avec l'accord de ma hiérarchie.

Ce que je voulais dire dans mon message c'est que cette autorisation doit découler de l'employeur ou du moins du manager et ne doit pas être prise ni imposé par l'employé lui même.
Commenter la réponse de B.SALES
Messages postés
71762
Date d'inscription
samedi 24 août 2002
Statut
Modérateur
Dernière intervention
17 avril 2019
7998
0
Merci
"mais seulement sa capacité à communiquer. " : à part berger en haute montagne, l'ordre sistercien ou ermite, vous connaissez beaucoup d'emplois qui n'ont pas besoin de communiquer du tout ?
Nous ne sommes pas en système de droit anglo-saxons dans lequel toutes les éventualités doivent être précisées, ce qui fait que, même si ce n'est pas précisé in extenso dans la fiche de poste, cela coule de source.

" Cependant selon le droit commun il me semble que cela est toléré, " : mais alors tout va bien.
Faites rapidement un courrier à votre directeur pour contester la sanction sur la base de ce droit commun.

--
theoask
Messages postés
68
Date d'inscription
samedi 19 décembre 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
17 avril 2019
-
Je voulais simplement dire qu'un agent qui est censé être en relation permanente avec d'autres services (mentionné sur fiche de poste) n'aura pas la même tolérance aux objets personnels qu'un agent isolé dans un bureau, travaillant en totale autonomie et qui ne communique que pour parler à son supérieur .
Si effectivement l'agent en question est censé recevoir des appels téléphoniques, alors là l'usage d'un casque audio est délicat...Mais il existe des possibilités pour être averti sur son casque audio personnel Bluetooth je crois quand le tél professionnel sonne..Ou peut-être pas??
Commenter la réponse de BmV
Messages postés
71762
Date d'inscription
samedi 24 août 2002
Statut
Modérateur
Dernière intervention
17 avril 2019
7998
0
Merci
Oui, oui, bien sûr.

Donc faites ce courrier de contestation en justifiant que vous n'êtes pas un agent est censé être en relation permanente avec d'autres services et que donc les consignes valables pour tous ne le sont pas pour vous.

À force d'insister avec application dans ce sens, vous finirez certainement par ne plus être en relation, permanente ou pas, avec personne....

--
theoask
Messages postés
68
Date d'inscription
samedi 19 décembre 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
17 avril 2019
-
??Je ne comprends pas votre réaction cynique..Je ne parlais pas forcément de moi vous savez...
Commenter la réponse de BmV
Messages postés
71762
Date d'inscription
samedi 24 août 2002
Statut
Modérateur
Dernière intervention
17 avril 2019
7998
0
Merci
Oh mais certes.
On n'en doute pas un instant.

Cela étant, en plus du reste, puisque vous semblez tellement sensible aux injustices et inégalités au sein de l'entreprise, présentez vous aux prochaines élections syndicales : vous aurez ainsi une fonction qui vous permettra de contribuer à rétablir un peu de justice dans les conditions de travail très dures.

--
theoask
Messages postés
68
Date d'inscription
samedi 19 décembre 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
17 avril 2019
-
BmV: votre attitude sarcastique n'arrange rien et n'aide pas au débat. Je posais des questions de droit , pas de remise en cause de ma personne ou autre. Restons neutres svp si possible. Le droit, et rien que le droit.
Commenter la réponse de BmV
Messages postés
71762
Date d'inscription
samedi 24 août 2002
Statut
Modérateur
Dernière intervention
17 avril 2019
7998
0
Merci
Merci pour cette leçon de rhétorique juridique.
Le gag de l'hôpital et de la charité, ça détend toujours ...

"Le droit et rien que le droit" vous a été exposé ci-dessus.
En résumé : sur votre lieu de travail et pendant les heures d'activité, vous êtes sous la subordination de votre employeur et vous êtes tenu de suivre ses directives, sauf à prouver qu'elles sont manifestement illégales.
Interdire l'usage d'accessoires personnels dans la sphère professionnelle n'a rien d'illégal, surtout quand cela compromet le bon fonctionnement de l'entreprise.

Mais si vous avez de bons arguments à faire valoir, n'hésitez surtout pas.

--
Commenter la réponse de BmV
Messages postés
9040
Date d'inscription
vendredi 12 avril 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
17 avril 2019
3884
0
Merci
Bonjour

Le plus simple est de demander au chef ce qu'il en pense et lui demander de faire une note de service explicitant si l'usage du casque est autorisé ou non.

Après ça dépend du poste employé et de la boîte. En tant que développeuse la quasi totalité de mes collègues travaille avec un casque pour être concentré, mais avec le volume assez bas pour entendre si on leur parle. Mais même pour les développeurs il y a des boîtes qui refusent le casque.

Après de manière globale si les conditions de travail ne conviennent pas rien n'interdit l'employé de chercher ailleurs en se renseignant avant sur les conditions de travail.
Commenter la réponse de Ysabe_l
Dossier à la une