Vacances et pension alimentaire

- - Dernière réponse : sleepy00
Messages postés
13601
Date d'inscription
mardi 31 juillet 2012
Dernière intervention
21 février 2019
- 8 févr. 2019 à 13:21
Bonjour,
Site à la séparation avec le père de ma fille, nous sommes passé en jugement. Il a le droit d'avoir notre fille les week end de semaine paire du samedi 12h au dimanche 18h ; ainsi qu'une semaine sur deux durant les petites vacances et deux fois quinze jours pendant juillet et aout. La pension alimentaire a été fixée à 70€ par mois car lors du passage devant le juge il été au chômage (rupture conventionnel fait avec son patron à sa demande pour payer le moins de pension alimentaire selon ses dires).
Ce jugement a été donné en janvier 2016. Il a un nouveau travail depuis novembre 2016 mais il n'a jamais voulu faire une réévaluation de la pension. Au début je la gardai sans rien demander, mais comme il ne prend jamais sa fille en vacances et il me la laisse systématiquement. Je lui demande donc à chaque fois en plus de la pension une aide financière pour l'inscrire au centres aérés, l'emmener faire des activités, la divertir… et aussi la nourrir, le vêtir et la blanchir... frais qui normalement lui incombe pendant ces périodes. Jusqu'à présent il a accepter mais maintenant il refuse et il me dit que je fais un "détournement de fonds" que je l'ai "excroqué". Y a t-il un moyen de le faire "redescendre" et de lui dire que c'est normal qu'il est ce dédommagement ?? Comment puis je faire pour qu'il revoit également la pension alimentaire ? Puis je lui demander des arriérés ? Et sans passé par le tribunal??
Merci pour vos réponses !!!
Afficher la suite 

Votre réponse

2 réponses

Messages postés
13601
Date d'inscription
mardi 31 juillet 2012
Dernière intervention
21 février 2019
3231
0
Merci
Bonjour,

Il y a une revalorisation possible comme indiqué dans le jugement, a calculer sur l'insee
mais il s'agira de quelques euros.

la seule solution si vous voulez une pension alimentaire plus élevée
c'est de faire un nouveau jugement devant le tribunal.
Dans ce cas, justifier en même temps qu'il ne prend jamais sa fille pour les vacances afin de faire diminuer ses droits de garde.
Avocat non obligatoire, un formulaire simple est disponible en ligne.
Commenter la réponse de sleepy00
Messages postés
1
Date d'inscription
lundi 28 janvier 2019
Dernière intervention
8 février 2019
0
Merci
bonjour,

Donc à part passer devant le juge il n'y a pas d'autre solution? Aucun document qui puisse appuyer ma demande sans passer par la case tribunal ??

Pouvez-vous me dire à quoi correspond la garde limitée ??

Le père de ma fille ne souhaite la voir qu'un week-end sur deux pendant le temps scolaire et ne plus la prendre pendant les vacances scolaires. A quelle garde correspond ce mode ?

Y a-t-il un moyen, une loi… lui stipulant qu'il n'a pas à présenter ses nouvelles "conquêtes" car en 3 ans il lui a présenté 8 femmes différentes !!

Merci pour vos réponses
sleepy00
Messages postés
13601
Date d'inscription
mardi 31 juillet 2012
Dernière intervention
21 février 2019
3231 -
"Donc à part passer devant le juge il n'y a pas d'autre solution? Aucun document qui puisse appuyer ma demande sans passer par la case tribunal ?? "

Vous pouvez très bien rédiger un accord amiable entre vous. (il est toutefois conseiller de faire valider l'accord par le juge, mais pas besoin d'audience)

mais en cas d'aucun accord amiable, comment voulez vous l'obliger a quelque chose sans décision d'un tribunal ?


la garde limitée n'existe pas.
soit c'est une garde partagée.
Soit c'est une garde pour un seul des parents, l'autre parent disposant éventuellement d'un droit de visite et d’hébergement.

le droit de visite n'a pas spécialement de restriction, donc il est possible de demander un droit de visite uniquement 1 week end sur 2. Le fait de ne pas prendre l'enfant pendant les vacances scolaire, a nécessairement une incidence sur le montant de la pension alimentaire.

votre ex, fait bien ce qu'il veut avec sa vie amoureuse
encore heureux.
Commenter la réponse de mamzelle591976
Dossier à la une