Bijoux de famille

Signaler
-
 MarieDominiqueNiel -
Bonjour, maman vient de décéder, elle avait toujours dit que les boucles d'oreilles seraient à moi. Malade d'un cancer,opérée il y a 1 an et demi ma santé est plutôt fragile et ne m'a pas permis de faire ce que je faisais avant pour elle(repas , courses, papiers depuis plus de 13 ans après le décès de papa). De ce fait , ma sœur dit que maman lui aurait dit que les alliances seraient pour mon frère et les boucle d'oreilles à ma nièce, ce message je ne l'ai jamais entendu. De toute façon le partage des bijoux ne doit il pas se faire de façon équitable entre les enfants qui a leur tour donneront ce qu'ils veulent à leurs propres enfants en souvenir de leur grand -mère Ma nièce est donc à la même place que ma fille. Pourquoi devrais je accepter cela et que puis je faire

2 réponses

Messages postés
5436
Date d'inscription
vendredi 2 mars 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
19 septembre 2019
2 140
Bonjour
Si vous avez chargé un notaire de régler la succession, faites séquestrer ces bijoux à l'étude. Ils y resteront jusqu'à ce que vous soyez arrivés à un accord amiable .. ou à une décision judiciaire.
Je vous remercie de m'avoir répondu mais si je fais ça c'est un vrai ouragan qui va s'abattre sur moi et j'ai bien peur de ce qui pourrait m'arriver . Merci beaucoup
Messages postés
507
Date d'inscription
samedi 24 juillet 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
11 février 2020
162
Dans ce type de cas, soit vous la fermez, soit vous l'ouvrez, soit vous prenez des mesures "de sécurité"...

Quoi que vous fassiez, il y aura de toute manière de "l'orage" à un moment donné, ou vous regretterez jusqu'à la fin de votre vie de ne pas avoir agit (et risque de rancoeur à cause de cela).

Autant dès le départ mettre les choses au clair.

A priori, il n'y a pas de testament si j'ai bien compris, et donc tout revient à vous, votre soeur et votre frère à parts égales.

Dans ce cas, vous évaluez tous les biens de votre mère, et vous faites le partage à parts égales.

Merci
Dossier à la une