Le flou le plus total [Résolu]

Messages postés
41
Date d'inscription
samedi 22 mai 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
17 janvier 2019
-
Bonjour,
Je suis actuellement embauché en CDI dans une PME d'intégration de logiciel.
A l'origine, mon embauche était prévue pour une partie de la gestion de l'informatique interne et un renforcement des équipes de consulting (ratio de 70 30), bien évidemment sur un accord oral, et pour une entreprise d'une trentaine de personnes.
Mon contrat de travail initial a été rédigé avec un titre de "support technique client" coeff 220 grade 1.3.1.

Rapidement le besoin de consulting à vite pris le dessus ramenant le ratio à plutôt 60% de consulting pour 40% informatique interne

Tout se passait "correctement" jusqu’à ce que la société atteigne un cap critique de plus de 80 salariés, répartis sur 3 sites (paris, Normandie, Nantes). Et la forcément avec la surcharge de travail, la multiplication des projets informatiques interne, la récupération du parc client, le drame du Burn-out est venu toquer à ma porte.

Étant un couteau suisse dans l'entreprise, car mon profil varié entre technicien support informatique interne, l'administration systèmes et réseaux, la gestion de projet informatique et le maintien opérationnel du SI; En plus de la charge de consulting (gestion avant projet, mise en place chez le client, paramétrage, rédaction des documentations) et le support logiciel de niveau 3 pour les clients.

bref, j'ai voulu mettre les choses à plat, et il me semblait que la moindre des choses soit la reconnaissance de ma fonction la plus importante, soit la responsabilité du pseudo "service informatique". Mais la je me heurte au mur de la hiérarchie qui ne souhaite pas créer de véritable service informatique, et donc ne veux pas m'en donner la responsabilité officielle (ce que je faisait déjà officieusement).
Pour m'enfoncer un peu plus moralement ils m'annoncent actuellement que j'ai été recruté pour faire 90% de consulting, l'informatique interne étant plus pour m'occuper le reste du temps ... et que se faisant ils ne reconnaissent pas ma responsabilité sur l'évolution de leur structure informatique et les projets menés.

Vous comprendrez aisément que je me sent floué, rabaissé (pour rester poli). J'ai donc décidé de quitter la société (dans ma tête pour le moment).

C'est la que ma problématique intervient car je ne vois pas comment je peux faire pour pouvoir partir de la société sans me faire flouer de mes droits acquis.
- Si je démissionne, le patron gagne; Il aura eu une petite main payer 3 francs 6 sous pour faire le responsable informatique et toutes les autres tâches et recommencera donc avec un autre. Pour moi je n'ai ni droits au chômage et aux indemnités dues en cas de licenciement. et en plus je devrais faire mes 2 mois de préavis (bonjour l'ambiance)
- la rupture conventionnelle ? : vu mon niveau d'implication officieux chez eux et le fait que je suis le seul maitre de toutes les clés de l'infrastructure informatique (et ouais 5 ans de projets non documentés car pas de temps pour ça) je ne pense pas qu'il accepte la rupture conventionnel
- le licenciement ? n'ayant fait aucune faute grave, ni aucun autre motif de grief à part depuis mon burn-out, il n'a aucun motif valable à ma connaissance pour le faire.

Que puis je donc faire pour me sortir de cette situation sans perdre trop de plumes et d'honneur ?

je me dois de préciser que mon contrat de travail n'a pas évolué depuis ces 5 ans, ni mon coeff ni mon grade, et qu'aucune liste de tâches précises n'est mentionnée dedans.

Merci d'avance pour votre lecture et vos conseils ou aide :)
Afficher la suite 

Votre réponse

6 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
18233
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
19 avril 2019
5799
3
Merci
Si je démissionne, le patron gagne
Non ! Non ! Non !
Quand est-ce que les gens comprendront que quand ils démissionnent, c'est l'employeur qui perd !*

C'est si il vous licencie (peu importe la méthode) que l'employeur gagne.

Vous cherchez du boulot ailleurs (un préavis de deux mois n'est jamais bloquant pour un employeur sérieux). Et une fois que vous avez trouvé quelque chose qui vous plait (et une promesse d'embauche), vous retourner voir votre employeur avec votre lettre de démission, et vous lui dites : Je veux tel poste avec tel salaire, sinon je me barre et tu de démerdes à trouver pour me remplacer.

Si vous avez cotisé 3 ans (pas forcément dans cette entreprise), démissionner pour un nouvel emploi sans vous inscrire à PE est une démission légitime et vous permet de conserver vos droit au chômage si jamais l'employeur mettait fin à la période d'essai.

*
Quand c'est vous qui plaquez votre copine, qui est-ce qui pleure ?

Dire « Merci » 3

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 18775 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Commenter la réponse de dna.factory
Messages postés
41
Date d'inscription
samedi 22 mai 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
17 janvier 2019
0
Merci
bien d'accord sur le fait de démissionner avec un autre emploi ... ça l’embêtera ça c'est sur.
mais pour le coup il refera pareil avec un autre et ainsi de suite...
et surtout ce qui m’embête c'est qu'avec une rupture conventionnelle j'ai le droit à des compensations financières.
je ne veux pas partir par plaisir, j'aimais bien mon boulot. Ce qui me fait partir c'est bien le fait de ma surexploitation sur de nombreux postes, la non reconnaissance de mon travail et du fait qu'il ne veux pas me promouvoir officiellement en interne pour un poste dont j'ai déjà prouvé ma valeur.

en discutant avec eux, à les entendre il faudrait que je continue comme avant et que si j'ai fait un burn-out c'est que je suis mal organisé et donc c'est de ma faute.

si ta copine fait en sorte de te pousser à la plaquer, je suppose que tu repartirais quand même avec ta télé et ton canapé ? la, dans mon cas, je partirai en leur laissant tout et c'est ce que je ne veux pas ...

je cherche pas le licenciement, mais juste un moyen légal de lui dire soit c'est une rupture conventionnelle donc avec un départ équilibré soit on part en contentieux (mais ce n'est pas mon envie non plus d'aller aux prud'hommes)
Commenter la réponse de fabulous29
Messages postés
18233
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
19 avril 2019
5799
0
Merci
la, dans mon cas, je partirai en leur laissant tout
Sauf que non vous ne leur laissez pas tout. Vous ne partez pas sans rien.
Vous emmenez avec vous 5 ans d'expériences.
Et ça, vous n'avez (manifestement) pas idée de la valeur que ça vaut.

Il recommencera avec quelqu'un ?
Probablement, vu qu'en France, on fait bien attention à prétendre que c'est l'employeur qui a tous les pouvoirs. Faudrait surtout pas que les employés réalisent que c'est eux qui ont le pouvoir absolu. Ils pourraient plus passer leur temps à se plaindre.

Mais la personne qu'il recrutera n'aura pas 5 ans d'expérience, et mettra 5 ans à obtenir 5 ans d'expérience.
Peut-être que l'employeur n'a pas réalisé le problème. Mais soyez sur que quand il va mettre 3 mois à recruter quelqu'un (c'est ballot, vous partez dans 2), et qu'au bout de 15 jours cette personne va lui dire "Vous vous foutez de ma gueule, je vais voir ailleurs".. ou pire que cette personne soit complètement incompétente et que ce soit lui qui doive la foutre dehors. Et qu'il devra recommencer à zéro...

mais ce n'est pas mon envie non plus d'aller aux prud'hommes
Allez au prud'homme pour quoi exactement ? il va vous rire au nez si vous le menacez avec ça.

En fait, le meilleur moyen d'obtenir une rupture conventionnelle, ou au moins une négociation est justement de poser votre dem et de mettre l'employeur dans la merde pour qu'il négocie que vous restiez plus longtemps, le temps de gérer votre remplacement.

Enfin, les bénéfices à long terme que vous tirerez à choisir votre boulot avant de démissionner sont largement supérieurs à ceux que vous obtiendrez par une rupture conventionnelle (enfin, sauf si votre objectif dans la vie c'est de jouer à Candy crush dans votre salon en profitant du chômage tout en vous plaignant que la France est un pays de merde dans lequel y'a pas de boulot.).
Commenter la réponse de dna.factory
Messages postés
41
Date d'inscription
samedi 22 mai 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
17 janvier 2019
0
Merci
je déteste Candy Crush et le chômage n'est pas mon ami... la rupture conventionnelle à surtout le mérite de reconnaitre les droits du salariés et d'avoir un retour financier (je suis pas obnubilé par l'argent mais perdre quelques milliers d'euros ce n'est pas négligeable).
Encore une fois je me suis peux être mal exprimé précédemment mais je ne quitte pas mon travail pour le plaisir de partir (mon infra informatique est comme mon 3eme enfant) mais juste que je suis surexploiter, avec un contrat de travail bien inférieur à ce que je réalise, et sans aucune reconnaissance. Et que l'entreprise ne veux pas faire face à ses propres responsabilités.

Au moins à la vue de tes réponses qui sont pertinentes et logique, cela me confirme qu'il n'y aura probablement pas de résolution à l'amiable de ce conflit, et que le plus sur pour moi sera de me faire entourer par un avocats du travail afin qu'il puisse étudier le dossier dans les moindres détails.

Merci encore pour ton éclairage et le temps passé à me répondre.
Commenter la réponse de fabulous29
Messages postés
18233
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
19 avril 2019
5799
0
Merci
la rupture conventionnelle à surtout le mérite de reconnaitre les droits du salariés
Heu, c'est tout le contraire.
La rupture conventionnelle est avant tout une méthode permettant à l'employeur de se débarrasser à faible risque d'un élément insuffisamment compétent ou malléable en passant outre tous les droits du salariés.

Mais bon, faites comme vous voulez.
Ne venez pas pleurer quand votre situation n'aura pas évolué dans plusieurs mois/années.
fabulous29
Messages postés
41
Date d'inscription
samedi 22 mai 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
17 janvier 2019
-
"Ne venez pas pleurer quand votre situation n'aura pas évolué dans plusieurs mois/années"

oui ça ça va me motiver à aller voir un professionnel du droits du travail ... et avoir des réponses digne de ce nom et non pas d'un contributeur avec ces idées préconçues ... désole de te le dire mais tu n'as pas la connaissance absolue de tout sur tout.... 18000 contribution sur 12 ans sur tous types de sujets de droits me font douter de tes réelles compétences pour ma demande .... (et j'en arrive à plaindre ce qui t'ont lus et crus sans recroiser les infos par derrière) ... oui oui du sujet sur le ticket Ratp jusqu'au droit du travail ... wouahh ...
Commenter la réponse de dna.factory
Messages postés
41
Date d'inscription
samedi 22 mai 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
17 janvier 2019
0
Merci
bon je clos le sujet ...
je vais voir un avocat du travail. je crois que c'est cela le plus sérieux à faire.
Commenter la réponse de fabulous29
Dossier à la une