Injures liées à mon handicap. Sur route par une pe

Nam28 5 Messages postés dimanche 7 octobre 2018Date d'inscription 8 octobre 2018 Dernière intervention - 7 oct. 2018 à 23:41 - Dernière réponse : Nam28 5 Messages postés dimanche 7 octobre 2018Date d'inscription 8 octobre 2018 Dernière intervention
- 8 oct. 2018 à 22:05
Bonjour.
Un homme reconnu ivre par les gendarmes et dont le permis est suspendu m'a avant de se faire arrêté, insulté gravement, à crache sur ma carte de stationnement puis voulait la déchirer. Il m'a entré autre accusé d'avoir "fais la pute" pour obtenir cette carte... Ce matin j'étais auditionnée puis j'ai souhaité porter plainte]. Mais je m'aperçois que sur le récépissé de dépôt de plainte] figure "injure non publique" et je me demande aussi si je n'aurai pas du y ajouter "propos diffamatoires"??? Cet homme m'a salement amoché psychologiquement et je ne pensais pas un jour subir autant de rage par rapport à mon statut. Même ivre, rien ne l'excuse.
Je vous remercie par avance de bien vouloir me conseiller.
Bonne soirée.
Nam
Afficher la suite 

Votre réponse

8 réponses

PA486 1456 Messages postés vendredi 19 février 2016Date d'inscription 20 octobre 2018 Dernière intervention - 8 oct. 2018 à 00:05
0
Merci
où étiez-vous quand il vous a insulté ? des témoins ont-ils assisté à la scène ?
Nam28 5 Messages postés dimanche 7 octobre 2018Date d'inscription 8 octobre 2018 Dernière intervention - 8 oct. 2018 à 13:57
Bonjour et merci de m'avoir posé la question. J'étais dans un premier temps bloquée devant un rd point, sur la route. Puis sur un parking de dépôt vente où je m'étais réfugiée. Des témoins ont assistés à la scène oui. Mais personne ne s'est approché...
Merci bcp
PA486 1456 Messages postés vendredi 19 février 2016Date d'inscription 20 octobre 2018 Dernière intervention > Nam28 5 Messages postés dimanche 7 octobre 2018Date d'inscription 8 octobre 2018 Dernière intervention - 8 oct. 2018 à 14:03
les témoins ont pu entendre les insultes ? il y a moyen de les identifier pour qu'ils puissent témoigner ?
Nam28 5 Messages postés dimanche 7 octobre 2018Date d'inscription 8 octobre 2018 Dernière intervention - 8 oct. 2018 à 18:42
Les gens ont entendus et vu, oui, mais se sont envolés à l'arrivée de la gendarmerie. Seul le gérant du magasin est venu à mon secours et s'est fait lui-même agressé verbalement et menacé de lui faire fermer son commerce, de revenir lui casser la figure etc. Le gérant doit dans la semaine aller témoigné et probablement porté plainte également.
Merci de l'attention que vous portez à ma demande, merci bcp.
Nam
PA486 1456 Messages postés vendredi 19 février 2016Date d'inscription 20 octobre 2018 Dernière intervention > Nam28 5 Messages postés dimanche 7 octobre 2018Date d'inscription 8 octobre 2018 Dernière intervention - 8 oct. 2018 à 20:17
dans un tel cas, l'injure est publique. plein de points doivent être strictement respectés pour l'emporter sauf celui sur le caractère publique ou non publique de l'injure.
vous n'avez porté plainte que pour injure ?

la prescription est de 3 mois ou 1 an selon que les insultes concernent votre handicap (1 an) ou non (3 mois). votre plainte n’interrompt pas la prescription donc si la gendarmerie ne fait rien dans les 3 mois ou le fait mal, les faits peuvent devenir prescrits.

vous avez l'identité (nom, prénom, adresse) de la personne qui vous a injurié ?
Commenter la réponse de PA486
Nam28 5 Messages postés dimanche 7 octobre 2018Date d'inscription 8 octobre 2018 Dernière intervention - 8 oct. 2018 à 21:17
0
Merci
Je n'ai pas les coordonnés de ce monsieur non. Le récépissé mentionné injure non publique en rapport avec le handicap, sur la voie publique. Le dépôt de plainte est parti en même temps que les pages de mon audition pour les faits. Je souhaitais en plus porter plainte pour propos diffamatoires mais les administrations contactées me disent que c'est pas la peine, que le proc en aura assez dans le dossier.
PA486 1456 Messages postés vendredi 19 février 2016Date d'inscription 20 octobre 2018 Dernière intervention - 8 oct. 2018 à 21:45
si vous voulez absolument que la personne soit condamnée, vous prenez un risque à laisser l'affaire dans les mains du procureur. c'est possible qu'il fasse le nécessaire et possible aussi que non.
si vous voulez que ce soit sûr, il faut porter plainte avec constitution de partie civile devant le juge d'instruction. après paiement d'une consignation, il y aura une enquête, la personne sera entendue, mise en examen, renvoyée devant un tribunal correctionnel. mais attention, la plainte doit respecter certains points sous peine de perdre, il vaux donc mieux faire appel à un avocat spécialisé.
Nam28 5 Messages postés dimanche 7 octobre 2018Date d'inscription 8 octobre 2018 Dernière intervention - 8 oct. 2018 à 22:05
Merci bcp. Je vais suivre vos conseils.
Bonne soirée. Je vous tiendrai au courant
Commenter la réponse de Nam28

Dossier à la une