Récupérer de l'argent prêté à un défunt

Tala3107
Messages postés
1
Date d'inscription
mardi 25 septembre 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
25 septembre 2018
- 25 sept. 2018 à 10:54
 Joanna - 4 oct. 2018 à 18:56
Bonjour,
Ma question concerne une connaissance que l'on va appeler monsieur X.
Monsieur X a prêté une somme de 90 000euros à un ami. Cet ami est décédé il y a 3 mois à Paris.
Monsieur X m'a expliqué que son ami en question avait une assurance vie qui fait qu'en cas de décès, monsieur X peut récupérer l'argent qu'il a prêté.
Monsieur X réclame l'argent à la femme du défunt, qui elle renie toute existence de l'assurance.
A qui doit-il s'adresser pour régler son problème? Un avocat ou un notaire?
A voir également:

5 réponses

GKLONE
Messages postés
6589
Date d'inscription
jeudi 28 juin 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
24 juin 2022
2 331
25 sept. 2018 à 14:45
Bonjour
Vous avez la preuve de ce prêt ? Une reconnaissance de dette ? Un enregistrement auprès du fisc ?
1
Gayomi
Messages postés
13122
Date d'inscription
dimanche 17 mars 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
6 juillet 2022
6 692
25 sept. 2018 à 17:01
J'espère que oui pour le montant annoncé !
0
dna.factory
Messages postés
22728
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
5 juillet 2022
10 553
Modifié le 25 sept. 2018 à 17:22
Ce monsieur X vous le connaissez en vrai ? Vous lui avez payé un café ? Vous lui avez serré la main ?*

Ou c'est un de ces amis que l'on rencontre sur le net ?
Cette histoire ne ressemble pas aux classiques arnaques à l'héritage... Mais d'une autre coté, renouveler les arnaques permet de les faire fonctionner.
Combien de temps avant que M. X vous demande 500 euros pour le notaire/avocat, qu'il vous remboursera évidemment au décuple quand il aura touché l'héritage ?

Monsieur X m'a expliqué que son ami en question avait une assurance vie qui fait qu'en cas de décès, monsieur X peut récupérer l'argent qu'il a prêté.
Pas vraiment d'accord avec cette affirmation en mode 'simple'.
Soit cet amis en question l'inscrivait en tant que bénéficiaire de cette assurance vie, auquel cas, l'argent serait reversé directement, sans que la femme ait son mot à dire.
Soit la dette s'éteint simplement à la mort de cet ami, et qu'il y ait ou non une assurance, la femme n'a aucune obligation de rembourser (sauf si la reconnaissance de dette mentionne explicitement le couple).

*
A noter que ce n'est pas parce que vous connaissez cette personne en vrai qu'il ne peut pas tenter de vous arnaquer quand même. C'est juste que les gens préfèrent éviter d'arnaquer des personnes qui connaissent leur vrai nom et adresse.

1
Oui, je parle d'un ami que je fréquente depuis des années. Et non il m'a pas demandé de consulter quelconque avocat ou notaire. Ne vous en faites pas, il ne s'agit aucunement d'une arnaque.
Si je suis imprécise dans mes informations c'est simplement car j'ai eu du mal à comprendre le problème.
Donc vous me dites que s'il n'est pas bénéficiaire de l'assurance vie il ne pourra pas récupérer la somme que son ami lui a emprunté?
0
Gayomi
Messages postés
13122
Date d'inscription
dimanche 17 mars 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
6 juillet 2022
6 692
25 sept. 2018 à 10:57
D'abord à l'Agira qui confirmera s'il existe ou non une AV au bénéfice de votre ami.

Lire : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/R13561
0
Bonjour.
Comme précisé par Gayomi, faire démarche Agira ; Courrier recommandé (AR) auquel il faut joindre le certificat de décès, certificat délivré gratuitement par la Mairie du lieu de décès ;
Le délai de réponse des assureurs peut varier de 2 mois à 1 an, quand réponse il y a.

Donc, sans attendre une éventuelle réponse d'assureur, il faut :
1/ vérifier que le délai de prescription n'est pas passé (5 ans).
2/ prendre contact avec le notaire en charge de la succession.
3/ si délai non-prescrit, et que notaire ne donne aucune suite, voir un avocat. Cette succession pourrait être la dernière possibilité pour récupérer son argent.

Mais, quand même surprenant, ce prêt de 90000 à un emprunteur qui aurait un capital financier sur une assurance-vie. Hum....

Cdt

Garder duplicatas de tous les courriers et preuves d'envois en recommandé.
0
Bonjour.
Je vous remercie pour votre réponse complète.
Je voulais juste demander plus d'explications concernant la dernière phrase (le rapport entre la somme prêtée et le capital financier sur une assurance vie)
Merci d'avance
0
Gayomi
Messages postés
13122
Date d'inscription
dimanche 17 mars 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
6 juillet 2022
6 692
Modifié le 3 oct. 2018 à 17:19
Si le prêteur est le bénéficiaire d'une AV souscrite par le défunt/emprunteur, il sera remboursé de son prêt de cette façon (encore que ce ne soit pas aussi simple, mais disons qu'en termes de montant, ça peut "s'équilibrer").

Si le prêteur n'est pas bénéficiaire d'une AV et qu'aucun contrat de prêt ou reconnaissance de dette n'existe, alors le prêteur, ce généreux monsieur X, n'a aucun moyen à sa disposition pour récupérer le moindre centime.
0
A Tala
Lorsque l'on dispose d'argent sur un contrat assurance-vie, pourquoi aller emprunter à un ami ? Ca pose question, car c'est une démarche très "anormale".
0
Gayomi
Messages postés
13122
Date d'inscription
dimanche 17 mars 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
6 juillet 2022
6 692
3 oct. 2018 à 18:06
Très juste.
0

Vous n’avez pas trouvé la réponse que vous recherchez ?

Posez votre question
Ulpien1
Messages postés
5436
Date d'inscription
vendredi 2 mars 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
19 septembre 2019
2 408
3 oct. 2018 à 18:26
Bonjour
J'ai vu ce genre de cas une fois:bien entendu la prêteuse a tout perdu, l'emprunteur "étant un gigolo""...
0
L’AGIRA dispose de 15 jours maximum pour traiter la demande et l’adresser à l’ensemble des sociétés d’assurance, institutions de prévoyance et mutuelles.


Traitement par les assureurs

Ces entreprises recherchent si le défunt a souscrit un contrat d’assurance vie, et si le demandeur est le bénéficiaire, disposent d’un mois pour l’informer de l’existence d’un capital ou d’une rente à son bénéfice.

La réponse ne sera communiquée que par l’assureur qui aura identifié le contrat souscrit par le défunt. Elle sera adressée uniquement au bénéficiaire ou à chacun des bénéficiaires, et en aucun cas au demandeur s’il n’est pas bénéficiaire désigné au contrat.

Bonsoir

Cela ne marche pas leur système ou alors pas dans la foulée du décès, j''ai fait le test pour voir, au moins pour être certain de ne pas en oublier.
J'ai bien eu l'accusé réception.
Au bout de 2 mois, je n'avais toujours pas de réponses.
Et j'ai donc moi mème fait les démarches car j'avais plusieurs contrats en main.
C'est un peu inquiétant...

Cordialement
0