Refus Succession dette fiscale conjoint

- 12 sept. 2018 à 23:17 - Dernière réponse :
Messages postés
28132
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Dernière intervention
20 novembre 2018
- 13 sept. 2018 à 08:22
Bonjour,

Mon beau père est décédé en juin 2018. Ma belle mère a renoncé à la succession officiellement auprès du tgi. Elle a reçu la confirmation écrite.
Une dette importante à été laissée aux impôts par mon beau père. Elle reçoit des courriers des impôts lui indiquant qu elle reste solidaire de cette dette. Pouvez vous me confirmer que le fait de renoncer à la succession ne la contraint pas à payer ? Ils étaient marier. Merci beaucoup.
Afficher la suite 

Votre réponse

3 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
28132
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Dernière intervention
20 novembre 2018
- 12 sept. 2018 à 23:42
1
Merci
Pouvez vous me confirmer que le fait de renoncer à la succession ne la contraint pas à payer ?
La réponse de l'administration fiscale est correcte.
Les époux forment fiscalement un "foyer fiscal" dans lequel la solidarité est la règle, la dette fiscale étant de communauté.
La renonciation de votre belle-mère à la succession de son conjoint fait d'elle la seule débitrice concernée.

Merci condorcet 1

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

droit-finances a aidé 13978 internautes ce mois-ci

Bonjour et merci pour ce précieux retour. N Y-a t il pas possibilité d obtenir une remise gracieuse de cette dette. Je précise qu il s agit d une dette propre à Monsieur et à ses revenus. Madame étant auto entrepreneur et non imposable (0%).
De plus la voiture est au nom de Monsieur, là aussi, elle est gagé e car énormément d'amendes à son nom.
Madame peut garder la voiture ? La vendre ? Quelle solution légale ?
Merci beaucoup pour votre aide et bonne journée à vous.
Messages postés
28132
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Dernière intervention
20 novembre 2018
> Vie - 13 sept. 2018 à 08:22
N Y-a t il pas possibilité d obtenir une remise gracieuse de cette dette.
Présentez toujours la demande.
Avec un peu de chance vous obtiendrez éventuellement une "atténuation" de la dette à défaut d'une remise totale, ce qui est beaucoup demander.
Pour ce qui concerne les amendes, il s'agit d'un tout autre terrain, non fiscal mais pénal.
Les amendes seront maintenues.

Madame peut garder la voiture ? La vendre ? Quelle solution légale ?
Madame n'a pas le choix des moyens.
Le véhicule étant gagé en garantie du paiement des amendes, est invendable et sera saisi pour être vendu aux enchères publiques.
En attendant d'être "libéré" de la présence du véhicule, Madame peut parfaitement l'utiliser...........tout autant qu'il soit assuré.......on ne sait jamais, au point où en est la situation en termes économiques.
Commenter la réponse de condorcet
Dossier à la une