Quels sont mes droits ?

AgnsG - 2 août 2018 à 19:57 - Dernière réponse :  AgnsG
- 2 août 2018 à 22:50
Bonjour à tous,

Je vous préviens c'est très long... Désolée, mais je trouve que de vous mettre dans le contexte, c'est important !! Bon courage pour la lecture...

Cela maintenant 6 ans que nous louons une maison dans la campagne normande pas trop loin de la région parisienne car nous travaillons tous les 2 dans ce secteur.
Ce serait parfait si nous n'avions pas des voisins, également locataires, totalement dénués de bonne éducation et surtout, s'ils ne prenaient pas en prétexte leur jeune enfant autiste, qui vit dans une véritable déchetterie : machine à laver à l'abandon, 2 voitures en panne, un moteur posait à même le sol, et j'en passe, tout cela dans un espace d'à peu près de 30 m2, ce qui représente une bonne moitié de leur espace devant la maison et à la l'arrière, qui donne donc sur le devant de notre habitation, là où leurs deux chiens vont faire leur besoin, une grande piscine, dont la pompe tourne en permanence, que nous entendons en permanence, mais elle est à plus de 3m de notre habitation, donc tant pis pour nous d'après la législation.
Bref, je travaille dans un service de pédiatrie et des enfants autistes, j'en côtoie toutes les semaines, je sais que certains n'ont qu'un moyen d'exprimer leurs sentiments en poussant des cris, ce qu'il fait... Je lui demande de temps en temps gentiment d'arrêter de crier et il le fait... Il n'est pas méchant, c'est le seul qui me dit bonjour dans cette famille...
Bon je vous passe, les bricolages du scooter de monsieur le soir, dimanche et jours fériés compris, de trafiquer son scooter qui fait plus de bruit qu'une tronçonneuse, et qui après va l'essayer ensuite sans casque dans le hameau à toute vitesse, de la tondeuse à 14H30 un dimanche après midi alors qu'on était entre amis dans le jardin, mon compagnon est allé le voir pour lui demander d'arrêter, et il a répondu, "Ah ? je vous dérange ?".... C'est une famille qui ne s'exprime qu'en criant, qui va passer 20 minutes à taper sur leur tondeuse parce qu'elle ne démarre plus, pour finalement se rendre compte qu'il lui faut juste de l'essence, de faire des tours de mini motos dans le jardin le soir vers 19H30 pour faire marrer les enfants, de casser tous les claustras, du coup, les enfants nous observent... Bref, les voisins rêvés...!!!
Nous avons les mêmes propriétaires, mais ils s'en foutent totalement, tant que le loyer rentre... Hein ?! D'autant qu'une famille de 2 adultes, dont je soupçonne Monsieur d'être Cotorep, et 4 enfants, dont un BB et un enfant autiste, je pense qu'ils sont un peu coincés...
Bref, hier matin, le petit garçon autiste voulait se baigner et il criait plus fort que d'habitude, car d'une, l'eau était froide apparemment, et sa soeur lui criait dessus encore plus fort que lui, pour qu'il rentre dans l'eau... ça fait des semaines que nous supportons cela, je suis en vacances depuis la fin de semaine dernière et un besoin de décompresser énorme, vu que je suis un peu à cran en ce moment, limite en dépression, mais je tiens le coup. Donc j'ai demandé un peu plus fort que d'habitude d'arrêter de criait et j'ai même rajouté s'il vous plaît !!!!.... Leur fille s'est mise à me hurler dessus : "Il est autiste"... Je lui ai répondu qu'elle n'avait pas à me hurler dessus !! Comme j'aurai gronder un de mes enfants, et elle m'a envoyer un "Va te faire foutre !!"... Mon compagnon s'en est donc mêler n'appréciant pas qu'une gamine de 13 ans "m'insulte" et me hurle dessus., surtout que pour les insultes, ce n'était pas la première fois de sa part... Le père est sorti et ils ont faillit en venir aux mains, fort heureusement, j'ai empêché mon compagnon d'en arriver là, mais les mots ont été assez violents... La voisine a appelé les gendarmes, qui sont venus et ont entendu nos deux versions, elle a menti sur certaines choses, mais bon, je vais vous dire, je n'ai rien à me reprocher, nous sommes plutôt des gens discrets et c'est très rares quand nous faisons du bruit... le gendarme a bien compris à qui il avait à faire, et m'a dit en partant qu'ils leur avait dit qu'ils voulaient porter plainte ou déposer une main courante parce que mon compagnon l'aurait menacé de lui faire avaler ses dents... nous ne savons pas s'ils l'ont fait, mais cela ne m'inquiète absolument pas...
Ma question est donc la suivante : suite à cet incident, le gendarme voyant que mes mains ne s'arrêtaient plus de trembler, que je ne me sentais vraiment pas bien une heure après, j'ai dû voir un médecin pour faire un petit chek up... Je l'ai vu en effet, et au vu de ses constatations il m'a arrêté un mois, donc restriction de sortie alors que j'étais en vacances, j'avais prévu d'aller voir des amis qui habitent en seine maritime pour voir un peu la mer et faire des piques niques, je vais perdre le jour de carence sur ma fiche de paie (je suis fonctionnaire en milieu hospitalier) ce qui n'était pas prévu dans mes projets financiers non plus, et le traitement que m'a donné le médecin va me shooter, quoique si je sens que ça me casse trop, je demanderais qu'il diminue la dose où qu'il me donne un truc moins fort... Bref, c'est la première fois que je m'arrête pour un tel motif en 25 ans, mais il ne m'a pas laissé le choix...
Ma DRH a qui j'ai remis mon arret de travail, m'a dit de faire faire un certificat par le médecin pour que je n'ai pas de restrictions de sorties, elle trouve injuste que je ne puisse pas profiter de mes vacances... et je pense lui demander un certificat comme quoi mon arrêt de travail est la conséquence de l'incident avec mes voisins, lui précisant que je ne peux pas me reposer dans mon jardin quand je rentre le soir du travail, quand je suis en week end ou en vacances, comme si ça les amusait de faire du bruit... Après la voisine m'avait dit qu'elle aurait bien voulu notre maison, car plus grande en surface, tant la maison que le jardin...
Bref, si le médecin accepte de me faire ce certificat, vous pensez que je devrais me rendre à la gendarmerie pour, d'une vérifier qu'ils ont déposé une main courante, voir même une plainte, et que si c'est le cas, porter plainte à mon tour du fait de l'altercation, donnant lieu à un arrêt de travail d'un mois du coup... ??

Merci pour votre intérêt et surtout votre courage à me lire...

Bonne soirée

J'aimerais leur donner une petite leçon, peut être qu'ils comprendront enfin, qu'il faut respecter ses voisins... Mais bon après le voisin a dit à mon compagnon qu'ils étaient arrivés avant nous... doit-on comprendre qu'ils ont donc le droit de nous pourrir la vie ??
Afficher la suite 

Votre réponse

3 réponses

Meilleure réponse
GKLONE 1230 Messages postés jeudi 28 juin 2018Date d'inscription 22 octobre 2018 Dernière intervention - 2 août 2018 à 20:12
1
Merci
Bonjour,
Ben c'est effectivement troooooop long !
Résumez svp !

Merci GKLONE 1

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

droit-finances a aidé 13282 internautes ce mois-ci

Commenter la réponse de GKLONE
jodelariege 1700 Messages postés jeudi 18 février 2016Date d'inscription 22 octobre 2018 Dernière intervention - 2 août 2018 à 21:50
0
Merci
bonsoir, les conflits de voisinage sont très souvent ingérables....et sans issue
quelle leçon voulez vous leur donner,?leur faire prendre conscience qu'ils font du bruit?, ils en ont conscience mais ne peuvent pas ou ne veulent pas arrêter de faire du bruit
au niveau du tribunal il sera difficile de justifier votre arrêt maladie/dépression juste par une altercation... il y a d'autres causes ... l’altercation peut être la goutte d'eau qui a fait déborder le vase mais pas l'unique raison de votre dépression....
la seule solution dans ce cas là est le déménagement . vous allez répondre "mais alors ils ont gagné?" vu que vous ne les changerez pas ni qu'un tribunal n'obligera l'enfant autiste à se taire ou à lui mettre du scotch sur la bouche il vaut mieux peut être "qu'ils" gagnent mais vous aussi vous gagnerez en tranquillité en allant ailleurs ... parfois certains combats sont perdus d'avance....
Merci pour votre réponse et malheureusement je sais au fond de moi, que c'est la seule solution... demenager, mais encore faut-il le pouvoir !!! Notre situation ne nous le permet pas.... 6 ans qu'on les supporte et ce n'est pas leur enfant autiste qui est le plus dérangeant car en lui parlant gentiment, il est plus calme... C'est sa soeur qui l'énerve.... Elle m'insulte, leur chien nous attaque quand on approche de leur grillage pour arroser nos plantes, bref ça fait 6 ans qu'ils essaient de nous pousser à partir... De toute façon, je sais bien que c'est peine perdue... Le gendarme m'à dit de ne pas hésiter à les appeler s'ils font du bruit en dehors des heures autorisées... Ils en auront peut être marre de payer des amendes....
On va dire que le sujet est clos
Merci beaucoup en tout cas...
Commenter la réponse de jodelariege
Dossier à la une