Âge de décision pour garde alternée [Résolu]

- 28 juil. 2018 à 21:39 - Dernière réponse :
Messages postés
38355
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
19 octobre 2018
- 29 juil. 2018 à 11:06
Bonjour, je m'appelle Valentin j'ai 17 ans et je suis en garde alternée. J'aimerais savoir à quel âge je peut décider de moi meme de rester tant de temps chez un parent et tant de temps chez l'autre. Car actuellement mon père a rencontré une femme qui est ma nouvelle belle mère et il fait plein d'activités et de vacances avec elle et m'envoie chez ma mère ou je m'ennuie beaucoup pour se débarrasser de moi. J'aimerais donc savoir à quel âge je peut imposer mon droit à rester avec lui sans son avis. Merci à vous, vous changerez peut être ma vie par votre réponse.
Afficher la suite 

Votre réponse

3 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
8533
Date d'inscription
vendredi 12 avril 2013
Dernière intervention
15 novembre 2018
- 28 juil. 2018 à 22:15
1
Merci
Bonjour

Il y a 2 choses dans ton messages.

À 18 ans tu vivras où tu voudras le jugement je s'appliquera plus pour la garde.

Mais tu ne pourras jamais obliger ton père à vivre chez lui s'il ne le veut pas.

Merci Ysabe_l 1

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

droit-finances a aidé 14084 internautes ce mois-ci

VALENTINPRINS - 28 juil. 2018 à 22:17
Merci à vous vous m'aidez beaucoup. Mrc infiniment.
Commenter la réponse de Ysabe_l
Messages postés
38355
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
19 octobre 2018
- 29 juil. 2018 à 11:06
0
Merci
Bonjour
Ton papa doit tout de meme beaucoup t'aimer pour avoir demandé une garde alternée, donc, un conseil:

Demande à ton papa une discussion en tète a tète et confies lui tes sentiments , ton ressenti, ton mal etre

Il entendra surement si ce n'est pas sur le ton de reproche, mais genre " papa, je t'aime, cependant, je souffre du fait que tu cherches à m'évincer de ta vie , je ne comprend pas ce que tu me reproches, que t'ai je fais ?

Ainsi, la question posée n'est pas accusatrice et permettra d'ouvrir le dialogue et surtout, parler au cœur du papa et non à l'orgueil du papa

Commenter la réponse de sophiag
Dossier à la une