Bail résidence SECONDAIRE : légal ? mes droits ?

Signaler
Messages postés
68
Date d'inscription
mercredi 12 août 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
10 janvier 2020
-
Messages postés
22624
Date d'inscription
samedi 8 octobre 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
12 octobre 2020
-
Bonjour,

J’ai déménagé à Paris il a 2 ans pour mon travail et le service logement de mon entreprise m’a orienté vers une agence. Cette agence m’a fait signé un contrat très bizarre :
- en résidence secondaire… hors champs de la loi 1989
- en sous-location (d’un logement que propriétaire à loué à l’agence pour 20 ans)
- meublé

Je n’ai donc plus à l’heure actuelle de résidence principale. Et je souhaiterai savoir :

==> 1) Si ce contrat est légal ? (CONTRAT EN PJ)
==> 2) Dans quelle CONDISTIONS et DELAIS le bailleur peut me donner congé ? (et sous quel motif je peux me retrouver à la rue)
==> 3) Le propriétaire loue en bail commercial le logement depuis 1999 jusqu’en Aout 2019 à l’agence (qui me le sous-loue). Que se passera-t-il en Aout 2019, dans un 1 an, quand le contrat du proprio se termine ? Suis-je expulsable à cette date ?
==> 4) Je n'ai plus de résidence principale. Puis-je faire transformer ce contrat en résidence principale ?


Merci pour votre aide. C’est vraiment stressant.

--------------------- PAGE 1 :

--------------------- PAGE 2 :

--------------------- PAGE 3 :

--------------------- PAGE 4 :

--------------------- PAGE 5 :

--------------------- PAGE 6 :

--------------------- PAGE 7 :

3 réponses

Messages postés
22624
Date d'inscription
samedi 8 octobre 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
12 octobre 2020
4 899
Bonjour,

Un bail de résidence secondaire n'est effectivement pas soumis à la loi de 1989 mais aux articles 1708 et suivants du Code civil. Vous trouverez des informations juridiques utiles ici : bail de résidence secondaire - ce que dit la loi.

Je pense toutefois que devant un tribunal, vous n'auriez aucun mal à faire requalifier ce bail en bail d'habitation au titre de la résidence principale.

Ce qu'il faut bien comprendre, c'est que ce n'est pas le bail qui, au final, "décide" de la nature de la location, mais la situation.

Donc, vous pouvez faire valoir dès maintenant que votre bail est à côté de la plaque et que vous bénéficiez depuis deux ans d'un bail verbal d'habitation à vocation de résidence principale, contrairement à ce que dit ce papier qui ne peut pas déroger à la loi de 1989 vu la situation. Et la situation, c'est que c'est bien votre résidence principale.

Bien qu'en sous-location, vous êtes donc considéré au regard de la loi de 89 comme un locataire.

Les résidences services sont régies notamment par les articles L 631-13 et suivants du CCH.

Les manières de faire des exploitants sont souvent ce que l'on voit avec vous : ils essaient d'éviter les références à la loi de 89 et beaucoup de gens se font avoir, notamment dans les résidences dites "étudiantes". On croit que la location (ou sous-location) d'habitation de ce type de résidences avec services est hors du champ de la loi du 6 juillet 89 mais c'est faux. Et les choses vont souvent changer dans l'avenir car les tribunaux en ont marre des abus de ces résidences.

Donc, oui vous avez une résidence principale et sauf congé de la part du gérant trois mois avant la fin du bail, celui-ci se poursuivra ...


Val
Pour avoir une bonne réponse, il faut déjà poser la bonne question !
Messages postés
22624
Date d'inscription
samedi 8 octobre 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
12 octobre 2020
4 899
est-ce à dire que vous bénéficiez d'un loyer "social" ? qui est le locataire principal ? une société ? un particulier ?
Messages postés
68
Date d'inscription
mercredi 12 août 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
10 janvier 2020
4
Mon administration / employeur a un service logement qui tient à jour une liste de logement réservé aux employés ou aux fonctionnaires. Mon administration m'a demandé de constituer un dossier logement social (avec numéro NUR). Mon administration m'a affecté un logement disponible. Elle m'a demandé d'aller signer le contrat de location à l'agence. L'agence est ici LE bailleur et LE locataire principal de l'appartement. Le bailleur est donc une société (S.A.S). Je ne pense pas que le service logement ai envoyé mon dossier logement social au bailleur. Je ne sais donc pas si le logement est un réel "logement social". J'ai découvert le contrat le jour même, j'ai bronché quand j'ai vu "résidence secondaire", et "sous-location". Mais j'ai été obligé de signer le contrat, car après 3 mois d'hôtels dans Paris, et 1 mois de tentative de rendez-vous avec l'agence pour signer alors que le logement été vide, je n'avais pas envie de repartir en galère.

Ma question est sur le MOTIF que dois donner le bailleur pour donner congés, il est-il obligé ici de donner motif valable : reprise pour habiter, congé pour vendre, etc..
Messages postés
22624
Date d'inscription
samedi 8 octobre 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
12 octobre 2020
4 899
Je vous pose la question pour savoir dans quelle location vous vous retrouvez exactement. C'est facile à savoir car je doute que les loyers dits "sociaux" soient du même niveau que les loyers du marché parisien ...

Oui, logiquement, votre bailleur doit donner un motif comme vous dites pour vous donner congé ... sauf si, justement, il s'agit d'un logement "social" ou assimilé ...
Messages postés
68
Date d'inscription
mercredi 12 août 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
10 janvier 2020
4
D'accord. Je pense qu'il dois y avoir des MOTIFS pour conditions de revenus. Mais savez-ou où peut-on trouver la liste de ces motifs spécifiques aux logements sociaux ?
Messages postés
22624
Date d'inscription
samedi 8 octobre 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
12 octobre 2020
4 899
y'en a pas : ce sont juste les conditions d'accès au logement social ... donc ça va se jouer sur les conditions de ressources et sur la situation familiale ... ou ça peut aussi relever de la nuisance : si vous faites trop de bruit, trop de saleté, ...

Sauf que là, je ne peux pas vous garantir de réponse puisque je ne sais pas au juste qui est votre bailleur ...
Messages postés
27543
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
12 octobre 2020
11 058
Bonjour,
Je pense que vous sous êtes fait avoir, mais tout n'est pas perdu.
Prenez rendez-vous à l'ADIL avec votre contrat et vous saurez quoi faire. https://www.anil.org/lanil-et-les-adil/votre-adil/
Messages postés
25991
Date d'inscription
samedi 15 novembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
1 juillet 2020
6 226
Bonjour
votre papier prévoit quoi comme duré de ce contrat ?
Ci s'est un an comme je pense le lire c'est de facto soumis aux lois résidence principale
Vous aller au devant d'un beau procès si l'un ou l'autre veut contester car l'agence pourra mettre en avant que vous avez volontairement choisit d'accepter "résidence secondaire etc"


et ce que les autres n'ont pas vu vous êtes de façon indirect dans le cadre de l'art 11 de la loi de 89 - bail plus court pour cause d'un évènement (en l'occurrence fin du bail de 20 ans)
Messages postés
22624
Date d'inscription
samedi 8 octobre 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
12 octobre 2020
4 899
mais non, vous n'êtes pas expulsable !! on n'expulse pas les gens comme ça, il faut qu'ils soient en faute !!
Messages postés
25991
Date d'inscription
samedi 15 novembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
1 juillet 2020
6 226
loi 89 art 11 !!!!
Messages postés
22624
Date d'inscription
samedi 8 octobre 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
12 octobre 2020
4 899
nom d'une pipe ! où tu vois que l'article 11 s'applique à ce bail ?
Messages postés
25991
Date d'inscription
samedi 15 novembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
1 juillet 2020
6 226
lcool
l'art 11 est susceptible d'autoriser des baux de moins de 3 ans si un évènement le justifie
Messages postés
22624
Date d'inscription
samedi 8 octobre 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
12 octobre 2020
4 899
méééé tu vois dans le bail l'événement en question ??!!!
Dossier à la une