Renonciation à la succession [Résolu]

cocode - 23 avril 2018 à 13:20 - Dernière réponse : condorcet 27381 Messages postés jeudi 11 février 2010Date d'inscription 25 septembre 2018 Dernière intervention
- 23 avril 2018 à 16:25
Bonjour .
Peut-on toujours avoir le choix de refuser la succession lorsque la dédit du logement et le vidage des lieux a été effectué ..avec accord verbal du notaire . ( mobilier très ancien et en mauvais état parti à la déchetterie )
Merci de votre réponse.
Afficher la suite 

Votre réponse

7 réponses

Meilleure réponse
condorcet 27381 Messages postés jeudi 11 février 2010Date d'inscription 25 septembre 2018 Dernière intervention - 23 avril 2018 à 13:36
1
Merci
Peut-on toujours avoir le choix de refuser la succession lorsque la dédit du logement et le vidage des lieux a été effectué ..avec accord verbal du notaire .
Réponse affirmative.
Vous avez agi dans l'intérêt de la succession de libérer les lieux occupés par un mobilier en mauvais état de façon telle que le propriétaire puisse récupérer l'usage de son logement.
Votre initiative répond à la définition du 3° l'article 784 du code civil ci-après d'éviter l'aggravation du passif au regard des loyers encore dus après le décès du locataire :
(copier-coller)
Article 784
Modifié par LOI n°2015-177 du 16 février 2015 - art. 5
Les actes purement conservatoires ou de surveillance et les actes d'administration provisoire peuvent être accomplis sans emporter acceptation de la succession, si le successible n'y a pas pris le titre ou la qualité d'héritier.

Tout autre acte que requiert l'intérêt de la succession et que le successible veut accomplir sans prendre le titre ou la qualité d'héritier doit être autorisé par le juge.

Sont réputés purement conservatoires :
1° Le paiement des frais funéraires et de dernière maladie, des impôts dus par le défunt, des loyers et autres dettes successorales dont le règlement est urgent ;

2° Le recouvrement des fruits et revenus des biens successoraux ou la vente des biens périssables, à charge de justifier que les fonds ont été employés à éteindre les dettes visées au 1° ou ont été déposés chez un notaire ou consignés ;

3° L'acte destiné à éviter l'aggravation du passif successoral ;

4° Les actes liés à la rupture du contrat de travail du salarié du particulier employeur décédé, le paiement des salaires et indemnités dus au salarié ainsi que la remise des documents de fin de contrat.

Sont réputés être des actes d'administration provisoire les opérations courantes nécessaires à la continuation à court terme de l'activité de l'entreprise dépendant de la succession.

Sont également réputés pouvoir être accomplis sans emporter acceptation tacite de la succession le renouvellement, en tant que bailleur ou preneur à bail, des baux qui, à défaut, donneraient lieu au paiement d'une indemnité, ainsi que la mise en oeuvre de décisions d'administration ou de disposition engagées par le défunt et nécessaires au bon fonctionnement de l'entreprise.

Merci condorcet 1

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

droit-finances a aidé 13504 internautes ce mois-ci

condorcet 27381 Messages postés jeudi 11 février 2010Date d'inscription 25 septembre 2018 Dernière intervention > cocode - 23 avril 2018 à 15:32
Si je renonce à la succession , cela veut dire que je dois tout de même régler ces frais ?.
Certainement pas.
Vous déplacez le problème sur un autre terrain.
La question initiale qui était celle de savoir si le fait de débarrasser le logement de son contenu était un acte considéré comme une acceptation tacite de la succession de votre part sans possibilité d'y renoncer par la suite
.La réponse est : Non.

Vous restituez l'appartement au propriétaire uniquement dans l'optique de ne pas aggraver le passif de la succession par l'accumulation de loyer mensuels impayés.
Cela n'est pas un acte d'acceptation tacite de la succession.
Dès lors vous pouvez y renoncer et ne plus avoir a supporter les conséquences financières d'une succession obérée.

car le bailleur me demande de régler les frais de remise en état du logement en plus du dernier loyer impayé ce qui met la note à 4400 euros .
Il n'a qu'à s'en prendre à lui-même d'avoir laisser s'installer cette situation de tolérance dans les lieux d'un locataire peu scrupuleux.
Vous libérez les lieux en les débarrassant du mobilier vétuste. Cela suffit.

Faites-lui savoir que vous pouviez renoncer à la succession sans vous préoccuper de la présence du mobilier
Je vous remercie d'avoir accordé de l'intérêt à mon problème car j'ai posé les mêmes questions à mon notaire qui s'occupe de la succession et il est incapable de me donner une réponse claire .
condorcet 27381 Messages postés jeudi 11 février 2010Date d'inscription 25 septembre 2018 Dernière intervention > cocode - 23 avril 2018 à 15:47
il est incapable de me donner une réponse claire .
Ce n'est pas son problème, mais le vôtre.
Partez du principe découlant de l'esprit du législateur contenu dans l'article 784 du code civil.
Vous pouvez tout faire pour ne pas aggraver la situation de la succession et rien dans votre intérêt.
Vider l'appartement pour libérer le logement d'un mobilier invendable n'allait pas du tout dans le sens de vos intérêts mais dans ceux du propriétaire des lieux.
Encore une dernière question : j'ai combien de temps pour signifier mon renoncement à une succession ? Le décès s'est produit le 01.12.2017 et je n'ai encore rien signé chez le notaire concernant la succession .
condorcet 27381 Messages postés jeudi 11 février 2010Date d'inscription 25 septembre 2018 Dernière intervention > cocode - 23 avril 2018 à 16:25
j'ai combien de temps pour signifier mon renoncement à une succession ?
Aucun délai n'est imposé à l'héritier pour renoncer à une succession.
Mais déjà 5 mois après le décès, vous devez avoir un aperçu de la situation vous permettant de vous décider sur la conduite à tenir car votre notaire va poursuivre sa tâche et vous en paierez le prix.
Commenter la réponse de condorcet

Dossier à la une