Droit de passage.Inondation du passage [Résolu]

ribouldingue - 31 mars 2018 à 16:10 - Dernière réponse :  ribouldingue
- 1 avril 2018 à 17:32
Bonjour,
j,ai un droit de passage établi par notaire.Celui ci précise une libre circulation sur 6m.
Mon voisin a construit une terrasse qui jouxte ce passage , de plusieurs mètres carré . De ce fait l,eau ne peut plus s,écouler dans la terre et coule donc dans ce chemin ,de plus il n,a aucun chéneaux pour l,écoulement des eaux pluviales venant du toit.
Je voudrais bien circuler a pieds secs, que faire??
Merci pour votre réponse.
Cordialement.
JPVERMOYAL
Afficher la suite 

6 réponses

Répondre au sujet
Poisson92100 23377 Messages postés samedi 15 novembre 2014Date d'inscription 25 avril 2018 Dernière intervention - 31 mars 2018 à 18:54
+1
Utile
bjr
Voire un conciliateur pour trouver un arrangement avec le voisin...car votre droit n'interdit pas la terrasse du voisin et ne l'oblige pas à mettre à sec
Commenter la réponse de Poisson92100
ribouldingue - 1 avril 2018 à 17:22
+1
Utile
merci encore pour votre aide, c,était très sympa,j,ai eu bcp de plaisir a vous lire, je ne pensais pas qu ,il existait encore a notre époque (j,ai 80 ans) des gens comme vous !.merci merci
Commenter la réponse de ribouldingue
ribouldingue - 1 avril 2018 à 17:32
+1
Utile
merci pour votre reponse
Commenter la réponse de ribouldingue
ribouldingue - 1 avril 2018 à 11:41
-1
Utile
2
pieds et poings liés!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! c,est la vie.
Mes sinceres remerciements.
ribouldingue.
Pieds et poings liés.... non. Il vous reste deux solutions :
-Mettre des bottes, vous aurez les pieds secs
-Prendre en charge le coût pour avoir un chemin "propre".

Bonne journée
gitane2229 308 Messages postés mardi 27 février 2018Date d'inscription 26 avril 2018 Dernière intervention - 1 avril 2018 à 17:30
Bonjour.
Voyez avec votre voisin comment améliorer cette situation.
Le coût de travaux de drainage : vous pourriez demander des devis ;
Commenter la réponse de ribouldingue
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une