Recours gracieux suite refus CNF à Paris

will2bdx33 4 Messages postés dimanche 11 mars 2018Date d'inscription 11 mars 2018 Dernière intervention - 11 mars 2018 à 06:07 - Dernière réponse : will2bdx33 4 Messages postés dimanche 11 mars 2018Date d'inscription 11 mars 2018 Dernière intervention
- 11 mars 2018 à 14:09
Bonjour,
Qui à déjà fait un recours gracieux suite à un refus du certificat de nationalité française auprès de la garde des sceaux ? les délais de réponses ? réponses positives ? pouvez vous partager votre expérience si vous avez déjà effectuer cette démarche.
merci d'avance.
Afficher la suite 

Votre réponse

2 réponses

Meilleure réponse
1
Merci
bonjour
ce forum n'est pas fait pour des échanges de témoignages, désolé
quelle est la raison invoquée pour le refus ?

Merci Relax 1

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

droit-finances a aidé 15699 internautes ce mois-ci

will2bdx33 4 Messages postés dimanche 11 mars 2018Date d'inscription 11 mars 2018 Dernière intervention - 11 mars 2018 à 14:09
Bonjour,

Je ne demande pas des témoignages, juste des explications concernant la procédure bref !

Le refus pour ma part concerne mon état civil. j'ai déjà obtenu un CNF en 2009, mais lors de la transcription Nantes à découvert mon véritable acte de naissance dans la souche de la mairie de naissance. donc l'acte de naissance qui à servie pour établir mon CNF était faux (nom et prénoms ne correspondaient pas) bref Nantes me dit que je suis 2 deux personnes mais avec la m^me mère inscrit sur les actes de naissance voici la base du problème (c'était en 2009) !

Maintenant j'ai réussi à faire rectifier mon acte de reconnaissance par le TGI qui ne correspondait plus à mon vrai acte de naissance ! tous est en ordre mais il me faut un nouveau CNF et on me propose soit le recours gracieux à Paris ou un recours contentieux dans ma ville à Bordeaux !
Commenter la réponse de Relax
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une