Consommation eau de l'immeuble, fuite chez ma locataire [Résolu]

Sweety56 3 Messages postés samedi 14 janvier 2017Date d'inscription 16 janvier 2018 Dernière intervention - 16 janv. 2018 à 22:18 - Dernière réponse : rambouillet41 3014 Messages postés mercredi 27 janvier 2016Date d'inscription 22 juillet 2018 Dernière intervention
- 17 janv. 2018 à 07:22
Bonjour*

Je suis propriétaire d'un studio. Ma locataire a négligé de signaler qu'un de ses robinets fuyait.
Nous avons un compteur commun dans l'immeuble, et la facture d'eau s'est trouvée multipliée par 3. Le syndic avait reçu 3 rappels de la compagnie des eaux pour signaler une augmentation anormale, mais ne nous avait pas allertés. Finalement au bout de 9 mois, le syndic a fait faire une recherche de fuite, et nous avons découvert que le mitigeur de la baignoire de ma locataire gouttait fortement. J'ai immédiatement fait venir le plombier pour la réparation. Une des copropriétaires laisse entendre que c'est à moi de payer le surplus ( soit 6000€!), par ailleurs, il y a une semaine, ma locataire est décédée. Cette situation m'inquiète, car à mon sens rien ne peut prouver que cette fuite a occasionné une telle consommation, surtout qu'il y avait également chez un autre propriétaire une fuite de chasse d'eau ( moins importante celle là). Le syndic n'aurait-il pas dû agir il y a un an à la première allertés de la compagnie des eaux. Le syndic n'est-il pas fautif? Est ce que je risque de me voir demander une telle somme? Moi qui fait toujours les travaux demandés ( mais il se trouve que ma locataire, je pense, à la fin n'avait plus toute sa tête.

Merci.
Afficher la suite 

Votre réponse

1 réponse

Meilleure réponse
rambouillet41 3014 Messages postés mercredi 27 janvier 2016Date d'inscription 22 juillet 2018 Dernière intervention - 17 janv. 2018 à 07:22
1
Merci
Bonjour,

Non, on ne peut pas vous incriminer cette consommation puisqu'il n'y a pas de comptage propre à ce lot.

Le responsable dans cette affaire pourrait être le syndic pour 2 raisons :
  • avoir une alerte et ne rien faire, ne serait ce qu'un simple courrier à chaque copro pour qu'ils vérifient leurs installations
  • et que du point de vue financier, il (le syndicat) aurait pu se faire rembourser la somme supérieure au double de la consommation habituelle (arrêté de 2012)

Merci rambouillet41 1

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

droit-finances a aidé 13814 internautes ce mois-ci

Commenter la réponse de rambouillet41
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une