Condamnation pénale et solidarité entre époux

Signaler
Messages postés
4
Date d'inscription
mercredi 27 septembre 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
16 février 2018
-
Messages postés
16275
Date d'inscription
mardi 31 juillet 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
4 septembre 2020
-
Bonjour,

Je vous explique très brièvement les motifs de ma question :

Mon épouse, avec qui je vis encore actuellement, a été condamné auprès d'un tribunal à une peine pénale et civile (versement de dommages et intérêts et remboursement du préjudice auprès de la victime). Je précise que la condamnation est au nom de jeune fille de mon épouse. A aucun moment, je suis concerné par cette affaire.

Depuis, il est versé, mensuellement, une somme d'argent auprès d'un huissier de justice. Il n'y a jamais eu de retard dans les paiements mais les intérêts (8%) et les divers frais de procédure font que nous n'avons pas encore remboursé la totalité.

Hors, le huissier en question est venu déposé un avis de saisie de biens mobiliers au nom de jeune fille de mon épouse.

Ma question : Est-ce que je suis solidaire de cette dette pénale alors que je ne suis pas tenu responsable des faits reprochés (les ignorant même) ? Puis-je être inquiété par la saisie de mes propres biens ?

Merci

Musaby

4 réponses

Messages postés
25991
Date d'inscription
samedi 15 novembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
1 juillet 2020
6 070
il vous appartient d'informer l'huissier de qui possède les biens. Il ne peut saisir vos meubles (pas plus que le nécessaire à la vie courante etc)


Je suggère que votre épouse, si son mobilier a une valeur négligeable au vu de la dette restante, saisisse le JEX en contestation de la saisie vente engagée
Messages postés
4
Date d'inscription
mercredi 27 septembre 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
16 février 2018

Merci pour votre réponse.

Avez-vous des références (article de loi, etc..) à me conseiller ?

Autre chose :

Je viens de remarquer que le dossier ouvert chez le huissier est au nom marital de ma femme alors que condamnation est à son nom de jeune fille.

Est-ce que cela a une incidence ?

Merci
Messages postés
25991
Date d'inscription
samedi 15 novembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
1 juillet 2020
6 070
code des procédures civiles d'exécution
Article L111-7
Le créancier a le choix des mesures propres à assurer l'exécution ou la conservation de sa créance. L'exécution de ces mesures ne peut excéder ce qui se révèle nécessaire pour obtenir le paiement de l'obligation.


art L111-8
A l'exception des droits proportionnels de recouvrement ou d'encaissement qui peuvent être mis partiellement à la charge des créanciers dans des conditions fixées par décret en Conseil d'Etat, les frais de l'exécution forcée sont à la charge du débiteur,... sauf s'il est manifeste qu'ils n'étaient pas nécessaires au moment où ils ont été exposés.

l'histoire de nom = aucune incidence
Messages postés
25991
Date d'inscription
samedi 15 novembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
1 juillet 2020
6 070
a elle de prouver (en justifiant de la fiable valeur du mobilier et de ses paiements réguliers) le caractère excessif de l'action du créancier !

(et a part cela je suis surpris du taux de 8% - pour moi cela dépend de la date et est actuellement à 4 et quelques %- mais le JEX relevera si le décompte lui parait douteux)
Messages postés
16275
Date d'inscription
mardi 31 juillet 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
4 septembre 2020
4 254
actuellement 3,94
donc taux majoré 8,94
après le jugement, (je ne vois pas pourquoi ici) peut définir un taux précis
Messages postés
4
Date d'inscription
mercredi 27 septembre 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
16 février 2018

Merci pour vos réponse et pour votre temps
Dossier à la une