Mise à l'huissier pour des impayés de mon fils

Mimarie - 14 sept. 2017 à 09:09 - Dernière réponse : Afrikarnak 23172 Messages postés lundi 12 octobre 2009Date d'inscriptionContributeurStatut 27 mai 2018 Dernière intervention
- 14 sept. 2017 à 11:44
Bonjour, je voudrais un conseil.j'ai un problème avec SFR.mon fils à souscrit un abonnement puis l'as arrêté.il lui ont réclame un impayé .et depuis 2015 c'est moi qui est reconnu . C'est d abords le contentieux qui m'envoie un texto de règlement avec mon nom mais de la caisse d'épargne qui n.est pas ma banque.et maintenant,je suis mise en demeure et pourrait voir un huissier venir chez moi dans les prochains jours.tout ça pour un montant de 17€qui est passé à 44€27
J'ai aussi fait un recommandé à SFR pour tout expliqué. Merci pour les réponses
Afficher la suite 

Votre réponse

3 réponses

Energizor 12753 Messages postés vendredi 18 mars 2011Date d'inscriptionContributeurStatut 27 mai 2018 Dernière intervention - 14 sept. 2017 à 09:35
0
Merci
Bonjour,

Jamais personne ne vous assignera devant un tribunal pour 44€, ni vous ni votre fils.

Un huissier ne se déplacera pas non plus chez vous pour un montant aussi ridicule.

Dormez tranquille, et à partir de maintenant, vous ignorez tous leurs courriers, SMS, et coups de téléphone.
Commenter la réponse de Energizor
0
Merci
Bonjour,

Ils ne savent plus quoi inventer pour faire peur..

1) personne ne vous mettra au tribunal ni ne vous saisira pour cette somme ridicule.

2) seul le titulaire du contrat "pourrait" être poursuivi, pas une tierce personne sauf si elle est caution, mais rien à craindre pour cette somme.

3) IGNOREZ les menaces, ne répondez même pas ils vont se calmer.
Commenter la réponse de Marley
Afrikarnak 23172 Messages postés lundi 12 octobre 2009Date d'inscriptionContributeurStatut 27 mai 2018 Dernière intervention - 14 sept. 2017 à 11:44
0
Merci
Bonjour

Ca remonte à 2015 cette rocambolesque histoire? Sinon date du premier impayé?

A+
Commenter la réponse de Afrikarnak
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une