Degat des eaux anterieur a mon arrivee

yogadele 2 Messages postés dimanche 20 août 2017Date d'inscription 30 janvier 2018 Dernière intervention - 20 août 2017 à 13:11 - Dernière réponse :  Yogadele
- 30 janv. 2018 à 16:57
Bonjour,
J'ai emmenagee dans un appartement il y a 2 mois et on pouvait deja apercevoir des cloques sur le mur de la chambre et la plinthe etait decolle mais rien de grave. 3 semaines apres le mur etait completement trempe. Des photos de ces cloques et de la plinthe ont ete prise et figure a mon etat des lieux.
Il se trouve aussi que ma voisine du dessous a aussi ete touche par ce degat des eaux et que son plafond est trempe. Mon assureur ne veut pas prendre en charge car le degat etait anterieur et aussi car le plombier qui est venu a 2 reprise a constate que le mur sechait de lui meme et que donc une poche d'eau avait pu etre presente et s'ecouler lentement... 3 semaines apres le mur est quasi sec et aucune reparation n'est programme ne connaissant pas la cause.

Probleme la cause du degat n'est pas connu, et donc les assurances n'aime pas du tout.

aujourd'hui mon assurance ne veut pas prendre en charge et ma proprietaire n'a pas d'assurance (je precise que nous sommes a Paris et qu'apparemment loi Alur oblige on m'a dit que c'etait une faute. Vous confirmez ?).
Mon assurance me dit que c'est a l'assurance de la copropriete de prendre en charge puisaue les degat sont a plus de 1600 euros (2700 euros precisemment).

J'ai peur de devoir avoir a payer si les assurances se renvoit la balle car mon agence de location m'a dit que si mon assuarnce ne voulait pas payer alors je devrais me debrouiller sinon je ne reverrai pas ma caution.

Aider moi !

Merci d'avance
Afficher la suite 

Votre réponse

7 réponses

djivi38 17201 Messages postés dimanche 12 avril 2015Date d'inscription 24 mai 2018 Dernière intervention - 20 août 2017 à 14:17
0
Utile
bonjour,

ce dégât des eaux ayant eu lieu avant votre entrée dans les lieux et les dégâts étant mentionnés sur votre EDLE, vous n'êtes responsable de rien du tout et votre DG = DÉPÔT DE GARANTIE (et pas "caution", laquelle est une personne !) vous sera rendu en dehors de toute considération sur ce problème-là. (si par hasard ce n'est pas le cas quand vous partirez, revenez sur le forum, on vous aidera à vous défendre).

Un propriétaire qui loue un logement doit effectivement avoir une assurance PNO (Propriétaire Non Occupant).
Votre bailleur doit voir avec l'assurance de l'ancien locataire et, selon l'origine du dégât, avec l'assurance de la copro.

Cdt.

djivi38 17201 Messages postés dimanche 12 avril 2015Date d'inscription 24 mai 2018 Dernière intervention - 20 août 2017 à 15:12
MERCI ???

De rien, avec plaisir !
Désolé je suis dans le train avec peu de connexion et j'ai pas réussi a vous renvoyer un Grand Merci !!!!!!!!!!!
djivi38 17201 Messages postés dimanche 12 avril 2015Date d'inscription 24 mai 2018 Dernière intervention > Yogadele - 20 août 2017 à 15:15
OK ! Bon voyage ! Contente d'avoir pu vous aider. Ne vous laissez pas faire !
djivi38 17201 Messages postés dimanche 12 avril 2015Date d'inscription 24 mai 2018 Dernière intervention > Yogadele - 30 janv. 2018 à 16:41
re bonjour,

un propriétaire DOIT (c'est obligatoire, mais il n'y a pas de sanctions pour celui qui ne la prend pas, si ce n'est le fait qu'il devra payer de sa poche !), donc il DOIT avoir une PNO du moment qu'il loue un logement en copropriété (pour une maison individuelle, ce n'est pas obligatoire).
En tout cas, ce n'est absolument pas à vous de payer.
Et on peut vous menacer de retenir tout votre DG (comme vous le dites sur votre autre post).... sachez que ça ne suffira probablement pas et qu'on peut vous demander la différence uniquement pour des dégâts dont vous seriez responsable... ET si l'EDLS est fait dans les règles !
cdt.
Commenter la réponse de djivi38
0
Utile
Merci ! Heureusement que vous etes la ! Je vais prendre rdv avec l'ADIL demain.
Merci encore !!!!
Commenter la réponse de Yogadele
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une