Part sociale caisse epargne

alain509 1 Messages postés samedi 15 juillet 2017Date d'inscription 15 juillet 2017 Dernière intervention - 15 juil. 2017 à 08:42 - Dernière réponse :  Antoine
- 15 juil. 2017 à 11:26
Bonjour,
j ai demandé le 7 juin 2017 la vente de mes parts sociales a la caisse d'épargne de Toulon Vauban.
j'avais envoyé un mail courant janvier 2017 pour savoir a quel moment je pouvais vendre, mon conseiller me dit qu il faut attendre la fin de l'exercice fin juin 2017,
chose faite le 7 juin.
a ce jour , toujours rien sur mon compte, j'appelle la caisse d'epargne, ils me disent qu il fallait faire la demande de rachat avant le 31 mai 2017, or c'est stipulé nulle part dans l'échange de courrier et sur la leur plaquette des parts sociales,
ils me répondent que l'argent est bloqué jusqu a fin fin 2018!
j'ai 93 ans et je serais peut être plus là l'année prochaine et c'est maintenant que j'ai besoin de mon argent
je ne sais plus quoi faire!
merci d'avance pour votre aide
Afficher la suite 

1 réponse

Répondre au sujet
0
Utile
Bonjour,

Ecrivez en recommandé avec AR à la Direction de la Relation Clientèle et/ou à la Direction Générale en détaillant la situation et en rappelant aussi les engagements pris par le "conseiller", qui je pense n'a aucune délégation pour traiter de ce type de demande et maintenant le problème.

Précisez un délai pour la réponse (15 jours me semblent suffisants). A défaut de réponse sous un mois, vous pourrez prendre attache avec une association de défense de consommateurs. Vous pourriez évoquer cette éventualité dans votre courrier et/ou par téléphone après avoir envoyé ledit courrier.

J'ai connu un problème similaire dans une autre banque mutualiste qui évoquait "le conseil d'administration" + le "délai d'un an" et qui en 15 jours à rembourser le montant demandé, c'est exactement ce que la famille de ce retraité demandait.

Bon courage.
Commenter la réponse de Antoine
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une