Cautionnaire de mon fils qui est en prison [Résolu]

gratos9s 6 Messages postés samedi 15 mars 2014Date d'inscription 13 juillet 2017 Dernière intervention - 12 juil. 2017 à 21:41 - Dernière réponse : gratos9s 6 Messages postés samedi 15 mars 2014Date d'inscription 13 juillet 2017 Dernière intervention
- 13 juil. 2017 à 13:48
Bonjour,
Je me suis porté cautionnaire, avec mon époux pour nôtre fils agé de 44 ans.Je viens d'apprendre qu'il a été arrêté il y a 1 mois et incarcéré.Nous vivons à 1100 km de distance.
Je ne sais pas où il est incarcéré je pense sur Nantes.
Cela fait 13 mois qu'il était dans cette location.Je suis rentrée en communication avec la proprio, pour savoir comment faire car sinon il me reste 23 mois à payer ce loyer ,étant à la retraite ce sera très dur.
1) comment savoir qui est son avocat ?
2)A qui dois je m'adresser?
3) J'ai pensé prendre un avocat pour essayer d'avoir cette L/R pour la proprio de façon à déménager cet appartement.Qu'en pensez vous?
4) Pour ces raisons dois je respecter les 3 mois de préavis?
Je vous remercie par avance de toutes les suggestions, car je suis perdue
Afficher la suite 

Votre réponse

11 réponses

Meilleure réponse
kasom 25493 Messages postés samedi 25 septembre 2010Date d'inscriptionModérateurStatut 23 juin 2018 Dernière intervention - 12 juil. 2017 à 23:38
1
Merci
Bonsoir

1) pourquoi parlez vous de 23 mois encore à payer ?? parce que le bail est de 3 ans ?? mais un bail se résilie quand on veut

2) mais si c'est votre fils qui a signé le bail lui seul peut le résilier, bien que vous soyez caution vous ne pouvez pas le faire vous m^me

Merci kasom 1

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

droit-finances a aidé 15492 internautes ce mois-ci

gratos9s 6 Messages postés samedi 15 mars 2014Date d'inscription 13 juillet 2017 Dernière intervention > kasom 25493 Messages postés samedi 25 septembre 2010Date d'inscriptionModérateurStatut 23 juin 2018 Dernière intervention - 13 juil. 2017 à 00:55
Re
il n'y a pas rupture mais peu de contacts il est vrai à cause de l'éloignement aussi.
Donc en fait il faut que j'aille sur le lieu pour avoir plus d'informations.
Je pense lundi prendre rendez vous chez un avocat droit pénal ou famille je ne sais pas,pour les 3 mois je m'en doutais.De toute façon il va écoper d'une lourde peine donc le logement ne l'accueillera plus ça c'est certain ce n'est pas la peine de le garder.;
Merci pour votre bienveillance
cristali 12770 Messages postés samedi 1 septembre 2007Date d'inscription 23 juin 2018 Dernière intervention - 13 juil. 2017 à 08:31
bonjour, n'oubliez pas que si vous résiliez, il faudra aussi vider le logement et trouver ou stocker ses affaires et ça, c'est pas forcément gratuit non plus.
s'il es condamné a 6 mois par exemple ou libérer en attendant son procès, le mieux n'est peut être pas de résilier dans la précipitation.
quand a un avocat, je trouve que c'est un peu tôt...
gratos9s 6 Messages postés samedi 15 mars 2014Date d'inscription 13 juillet 2017 Dernière intervention - 13 juil. 2017 à 12:25
Bonjour,merci pour vos conseils ;l'affaire est très importante je ne pense pas qu'il en est pour 6 mois loin de là en fait ce sera certainement plusieurs années.
Merci à tous
sleepy00 12064 Messages postés mardi 31 juillet 2012Date d'inscription 22 juin 2018 Dernière intervention - 13 juil. 2017 à 13:23
une fois que vous avez trouvez l'établissement pénitencier
vous pouvez également prendre contact avec le SPIP de l'établissement.
(Services pénitentiaires insertion et probation)
il sont sensé gérer ce genre de chose, pour ne pas que le détenu s'endette inutilement.
gratos9s 6 Messages postés samedi 15 mars 2014Date d'inscription 13 juillet 2017 Dernière intervention > sleepy00 12064 Messages postés mardi 31 juillet 2012Date d'inscription 22 juin 2018 Dernière intervention - 13 juil. 2017 à 13:48
Merci de cette information que je ne connaissais pas du tout.Elle est très importante. Bonne journée
Commenter la réponse de kasom
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une