Peut o supprimer des places de parking réservées aux personnes

marcel95 - 31 mai 2017 à 08:14
rambouillet41
Messages postés
8232
Date d'inscription
mercredi 27 janvier 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
10 août 2022
- 1 juin 2017 à 13:44
Bonjour a tous
Notre copropriété date de 2000 et il y a 2 places de parking réservées aux personnes handicapées, certain copropriétaire veut supprimer ces places réservées sous prétexte
qu'il n"y a pas assez de places de stationnement parce que un copropriétaire gare selon les jours, 3 ou 4 voitures dans la résidence
Existe il un article de loi préservant ces places réservées aux personnes handicapées
Cordialement
A voir également:

9 réponses

rambouillet41
Messages postés
8232
Date d'inscription
mercredi 27 janvier 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
10 août 2022
2 921
31 mai 2017 à 10:16
Bonjour,

Si votre construction date de l'an 2000, il y avait obligation de places handicapées pour votre immeuble, qu'elles soient communes, privatives ou communes à jouissance privative.

Les supprimer va à l'encontre du permis de construire et mettra le syndicat dans l'illégalité.

A signaler que les places handicapées ne sont pas toujours mises à disposition des handicapées eux-mêmes et cela en toute légalité....
9
Bonjour rambouillet41

Y a t il un article de loi que je pourrai monter

Cordialement
0
rambouillet41
Messages postés
8232
Date d'inscription
mercredi 27 janvier 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
10 août 2022
2 921 > marcel95
31 mai 2017 à 12:10
Article L111-7-1 du CCH

Des décrets en Conseil d'Etat fixent les modalités relatives à l'accessibilité aux personnes handicapées prévue à l'article L. 111-7 que doivent respecter les bâtiments ou parties de bâtiments nouveaux. Ils précisent les modalités particulières applicables à la construction de maisons individuelles et aux logements vendus en l'état futur d'achèvement et faisant l'objet de travaux modificatifs de l'acquéreur ainsi qu'aux logements locatifs sociaux construits et gérés par les organismes et les sociétés définis aux articles L. 365-2, L. 411-2 et L. 481-1. Ils précisent également les modalités selon lesquelles ces organismes et sociétés garantissent la mise en accessibilité de ces logements pour leur occupation par des personnes handicapées, notamment les modalités techniques de réalisation des travaux de réversibilité qui sont à la charge financière des bailleurs et leur délai d'exécution qui doit être raisonnable.

Pour les logements destinés à l'occupation temporaire ou saisonnière dont la gestion et l'entretien sont organisés et assurés de façon permanente, un décret en Conseil d'Etat, pris après avis du Conseil national consultatif des personnes handicapées, fixe les exigences relatives à l'accessibilité prévues à l'article L. 111-7 et aux prestations que ceux-ci doivent fournir aux personnes handicapées.

Ces mesures sont soumises à l'accord du représentant de l'Etat dans le département après avis de la commission consultative départementale de sécurité et d'accessibilité.

Les mesures de mise en accessibilité des logements sont évaluées dans un délai de trois ans à compter de la publication de la loi n° 2005-102 du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées et une estimation de leur impact financier sur le montant des loyers est réalisée afin d'envisager, si nécessaire, les réponses à apporter à ce phénomène.


entre autres....
0