Priorité d'une offre d'achat

Signaler
Messages postés
1
Date d'inscription
dimanche 9 octobre 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
9 octobre 2016
-
Messages postés
5888
Date d'inscription
samedi 22 décembre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
10 juillet 2021
-
Bonjour,

En négociation pour l'achat d'une maison, le conseillé de l'agence immobilière m'a informé qu'une offre concurrente venait d'être déposée et que si je voulais le bien, il fallait faire une offre de ma part.

L'offre concurrente n’était pas au prix du mandat de 170 000 EUR, mais d'un montant pouvant être accepté par le vendeur, soit une offre à 140 000 EUR.

L'agent immobilier m'a conseillé de faire une offre au même prix (140 000 EUR), en m'indiquant que l'autre candidat à l'achat n'avait pas de dossier financier solide, alors que de mon côté, toutes les conditions pour l'obtention d'un prêt bancaire étaient validées.

Néanmoins, par précaution j'ai préférée faire une offre d'un montant légèrement supérieur à la première offre, avec une offre au prix de 140 300 EUR envoyée par e-mail. L'agent immobilier me garantissant que mon offre allait être acceptée, je lui ai fait entièrement confiance.
Et à ma grande stupeur, lorsque je l’ai contacté le lendemain, il m'a dit qu'il était navré, mais que c'était l'autre offre qui avait été retenue.

Rappel de faits :

- Le vendredi soir l'agent immobilier m'informe de l'offre concurrente à 140 000 EUR, je lui indique par téléphone que je suis d'accord de déposer une offre de mon côté.

- Le lundi, suite à ses conseils, j'envoie mon offre par e-mail (par formulaire transmis par l’agence).

- En réponse à mon e-mail, l'agent immobilier me demande de lui envoyer de suite mon plan de financement de ma banque. Chose faite dans l'immédiat.

- Mon offre étant supérieure, l'agent immobilier me garantit que mon offre était, selon la loi, prioritaire à l'offre d'un montant inférieur et qui n'était pas au prix du mandat.

- Le lundi soir tout est ok pour mon offre et le mardi matin, l'agent immobilier me présente ses excuses en m'indiquant que l'affaire était conclue de manière verbale avec l’autre client.

Estimant avoir été trompée dans ma transaction d'achat avec l'agence, j'ai appelé le directeur d'agence pour remédier les faits et là il m'a répondu : que de toute manière c’était la première offre remise qui était validée. Et que ceci faisait partie de la politique de leur agence. Et qu’il n'y avait plus rien à faire.

Ma question : Est ce que le fait que mon offre étant supérieure à la première offre qui n'était pas non plus au prix du mandat, est selon la loi, prioritaire ???

Un autre agent immobilier m'a affirmé que je pouvais entamer une procédure pour demander une vente forcée en ma faveur, car selon lui c’est l’offre la plus élevée qui doit être prioritaire, si elles ne sont pas au prix du mandat. A t-il dit vrai ?

Que dit la loi à ce sujet et que me conseillez-vous ?

Affaire urgente, merci pour vos réponses.

Cordialement,

2 réponses

Messages postés
5888
Date d'inscription
samedi 22 décembre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
10 juillet 2021
3 161
bonjour
c'est le vendeur qui décide de l'offre qui lui convient le mieux .
vous ne pouvez donc rien faire .tout ce que l'on vous a dit d'autre est sans fondement .
Messages postés
10348
Date d'inscription
mercredi 4 juin 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
22 septembre 2021
4 046
Bonjour,

Peut-être ne savez-vous pas tout !

Il arrive que les employés d'agence immobilière acceptent, moyennant quelques billets en toute discrétion...., de favoriser une offre plutôt qu'une autre......Et cela vous aurez beaucoup de peine à le prouver !

Car 300 € de mieux ne représente pas un supplément de commission assez significatif pour faire pencher la balance en votre faveur.

(expérience personnelle vécue il y a quelques années)