Vente à terme

MSAR - 18 août 2016 à 09:59
 MSAR - 18 août 2016 à 11:38
Bonjour,
Je suis un vieux monsieur et j'ai un appartement que je voudrais vendre au fils de ma femme par une vente à terme. Il a beaucoup de questions qui nécessitent une aide de votre part et je remercie la personne qui saura y répondre.Supposons que le bien vaille 100 000 €; le beau fils donnerait un bouquet de 40000 € par un don manuel de sa mère.
La vente serait faite, disons, dans 10 ans. Si je viens à décéder avant, qui percevrait les loyers, mes enfants ou ma femme? Ces loyers sont-ils considérés comme des revenus?
Merci d'avance.Cordialement.

6 réponses

condorcet Messages postés 39501 Date d'inscription jeudi 11 février 2010 Statut Membre Dernière intervention 21 juin 2023 18 278
Modifié par condorcet le 18/08/2016 à 10:20
Si je viens à décéder avant, qui percevrait les loyers, mes enfants ou ma femme?
Dans une vente à terme, le transfert de propriété s'opère en fin de contrat.
Si vous veniez à nous quitter plus tôt que prévu vos héritiers deviendraient propriétaires des lieux.

Il serait plus adapté de consentir la vente de la nue-propriété en viager.
En conservant l'usufruit, vous percevriez les loyers jusqu'à la fin de votre parcours sur Terre.
Bonjour
Si vous décédez avant le terme '(dix ans par exemple) les loyers seront perçus par la succession, c'est-à-dire par vos héritiers.
ces revenus, ne sont pas imposable à l'IRPP;
Merci à vous deux.Mais je voudrais dire à M. Condorcet qu'un viager ne m'interesse pas.Je suis agé de 82 ans et en mauvaise santé. Je veux absolument que ce soit mon beau fils qui ait cet appartement pour raisons personnelles.Donc comment etre sûr qu'il en devienne propriétaire quite à rembourser plus tot ou payer la totalité restant à mon décès?
Car je ne comprends pas cette histoire d'usufruit dans une vente à terme, ni le fait que cet appartement revienne aux héritiers? Cdt
condorcet Messages postés 39501 Date d'inscription jeudi 11 février 2010 Statut Membre Dernière intervention 21 juin 2023 18 278
18 août 2016 à 11:00
Donc comment etre sûr qu'il en devienne propriétaire quitte à rembourser plus tot ou payer la totalité restant à mon décès?
C'est exactement ce que j'allais vous suggérer.
Vous lui vendez cet appartement pour le prix (supposé) de................. 100000
-un somme donnée par sa mère étant versée.........................................- 40000
le solde étant un crédit consenti (comme une banque) de......................60000

qui serait versé ultérieurement soit par mensualités, soit paiement différé après votre décès ce qui constituera une créance recueillie par vos héritiers.

Une garantie hypothécaire devra être prise sur l'immeuble.
0
Poisson92100 Messages postés 26289 Date d'inscription samedi 15 novembre 2014 Statut Membre Dernière intervention 14 mai 2024 7 586 > condorcet Messages postés 39501 Date d'inscription jeudi 11 février 2010 Statut Membre Dernière intervention 21 juin 2023
18 août 2016 à 11:17
bonjour Condorcet
Décorréler la date de transfert de propriété (dans 10 ans) de celle de son décès est quand même une curiosité dont l 'intérêt ne m'apparait pas...
0
Poisson92100 Messages postés 26289 Date d'inscription samedi 15 novembre 2014 Statut Membre Dernière intervention 14 mai 2024 7 586
18 août 2016 à 10:45
bonjour
Le mieux (surtout vu vos questions et interrogations...) est de consulter votre notaire. Dans tous les cas le passage par un notaire sera obligatoire et le paiement effectif à la valeur de marché sera vérifié par celui ci

Vente de la nue propriété : il paye 80% du prix et l'usufruit lui reviens à votre décès quelqu'un soit la date

Vente en viager : il paye un bouquet plus une éventuelle rente et à votre décès deviens propriétaire

Vente a terme : si vous décédez avant le terme il n'a aucun droit sur l'appartement tant que le terme n'est pas arrivé

Vous n’avez pas trouvé la réponse que vous recherchez ?

Posez votre question
Bonjour MSAR
Dans votre second message, je relève une interrogation qui mérite une précision.
"......je ne comprends pas le fait que cet appartement revienne aux héritiers".
dans la vente à terme, la translation de propriété n'a lieu qu'à la date de ce terme. Jusque-là vous demeurez propriétaire du bien . Si vous décédez avant le terme, la propriété passe à vos héritiers en application (obligatoire ) du droit des successions. Mais vos héritiers demeurent soumis à l'obligation que vous avez souscrite en signant l'acte de vente: livrer le bien à la date du terme.Donc vous n'avez rien à craindre, ce bien appartiendra bien à votre beau-fils au jour du terme prévu, sous réserve qu'il ait bien payé à toutes les échéances.
Merci à tous; je comprends mieux désormais toutes les nuances.Merci encore.