Oqtf parent d'enfant français [Résolu]

Asty - 30 juin 2016 à 01:56 - Dernière réponse : DorisOups 18617 Messages postés mardi 19 novembre 2013Date d'inscription 18 juillet 2017 Dernière intervention
- 12 juil. 2016 à 11:02
Bonjour,
Urgent.
J'ai besoin de votre conseil SVP:

En france depuis 9 ans BIEN intégré et casier judiciaire propre.;
j'ai reçu hier une OQTF après 4 titres de séjour "salarié" et 2 à 3 récépissés de renouvellement avant de récuperer ma carte en question à toutes les fois.
père d'enfant français de 3 ans ,je paie la pension (après décision du JAF)
depuis sa naissance et contribue à son entretien (cadeaux, jouets,argent...) même si on est séparés avec la mère.
Par ailleurs lors de mon renouvellement ,je demande à chaque fois une carte de dix ans
J'ai fourni tous les documents demandés y compris une lettre de bonne moralité du maire de ma commune et même les preuves de ma contribution à l'entretien de mon enfant.
Merci à l'avance
Asty
Afficher la suite 

Votre réponse

3 réponses

DorisOups 18617 Messages postés mardi 19 novembre 2013Date d'inscription 18 juillet 2017 Dernière intervention - 30 juin 2016 à 09:59
0
Utile
bonjour
tout ce que vous dites n'empêche nullement une OQTF

avoir un enfant ne sert à rien
Cher DorisOups seriez-vous xénophobe ou raciste?
La France étant un pays de droit,je vous conseillerais de lui conseiller plutôt un avocat spécialisé en la matière.
Avant tout la loi protège les parents d'enfants français qui contribuent à leur entretien et à leur éducation.
Heureusement que chez nous la justice reste toujours indépendante
DorisOups 18617 Messages postés mardi 19 novembre 2013Date d'inscription 18 juillet 2017 Dernière intervention > jerôme - 12 juil. 2016 à 11:02
bien sûr!!
allez dire ça )à ma cousine gabonaise qui' s'est vue expliquer avec un enfant de 6 mois!!!!!

alors avant d'insulter les gens, renseignez vous au lieu de dire des âneries!
Commenter la réponse de DorisOups
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une