Besoin d'aide, resident Italien qui veux travailler en France

Messages postés
5
Date d'inscription
lundi 23 mai 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
6 juin 2016
- - Dernière réponse : ptit.antho
Messages postés
5
Date d'inscription
lundi 23 mai 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
6 juin 2016
- 23 mai 2016 à 12:26
Bonjour,

Je viens vers vous pour obtenir quelques informations. En effet je ne trouve pas ailleurs malheureusement, tout le monde s'en fout et ne pense qu'a sa petite personne.

Ici je pense interpeller plus de gens et d’être beaucoup plus efficace dans mes démarches.

J'ai un ami Égyptien résidant Italien qui veut travailler en France. J'ai pu me renseigner a droite et a gauche, en passant même par la préfecture et tout les gens que j'ai contacté m'ont dit que ce n'étais pas possible. OR je peux lire sur la toile que si c'est tout a fait possible avec un simple passeport d'établir un contrat de travail sans avoir besoin de titre de séjour.

Étranger européen

Un citoyen d'un pays membre de l'espace économique européen (EEE) ou de la Suisse est libre de travailler en France. Il doit simplement disposer d'un titre d'identité ou d'un passeport en cours de validité. Il n'a pas besoin d'une carte de séjour ou d'une autorisation de travail. Il doit seulement pouvoir présenter son contrat de travail ou une déclaration d'engagement établie par l'employeur.

Ces règles ne sont toutefois pas applicables aux salariés bulgares, roumains ou croates qui se voient appliquer un régime transitoire spécifique.



J'ai même pu voir qu'il as le droit de s'inscrire a pole emploi et de percevoir le chommage si il remplis les conditions !

Travail antérieur en Europe sans perception d'allocation de chômage

Si vous avez précédemment travaillé dans l'EEE sans être indemnisé, vous pouvez percevoir des allocations en France en faisant valoir les périodes d'assurance chômage accomplies dans un autre pays.

Pour cela, vous devez avoir repris une activité professionnelle en France (sauf cas particuliers : si vous êtes travailleur détaché ou si vous exercez votre activité dans plusieurs pays européens…).

Par exemple, si vous venez en France, après avoir travaillé 5 ans en Italie, et que vous êtes licencié après avoir repris quelques jours une activité en France, vous pourrez percevoir le chômage.

Vos allocations chômage seront calculées sur vos périodes d'assurance accomplies en Italie et en France.

Avant de venir en France, vous devez avoir demandé le document portable U1 à l'institution compétente du pays où vous avez travaillé.

Ce document détaille les périodes prises en compte pour le calcul des prestations de chômage.

Si vous ne détenez pas ce document, l'agence Pôle emploi de votre domicile pourra en faire la demande. Renseignez-vous auprès de votre agence.
Maintien des allocations chômage perçues en Europe

Si avant votre départ pour la France, vous perceviez des allocations de chômage dans un autre pays européen, vous pouvez continuer à en bénéficier en France.

Vos allocations sont normalement maintenues pendant 3 mois (mais extension possible à 6 mois maximum), dans la limite des droits qui vous étaient ouverts dans le pays concerné.

Pour cela, vous devez :

avoir été inscrit comme demandeur d'emploi dans le pays européen où vous avez travaillé,
et y avoir recherché activement un emploi pendant au minimum 4 semaines après le début de votre chômage (sauf si vous avez été autorisé à partir avant la fin de ce délai).

Avant votre départ pour la France, procurez-vous le document portable U2 (maintien des droits aux prestations de chômage) auprès de l'organisme payeur de vos allocations de chômage.

Muni de ce document, vous devez vous inscrire comme demandeur d'emploi auprès de l'agence Pôle emploi de votre domicile.

Vous devez le faire dans les 7 jours qui suivent la date de votre cessation d'inscription comme demandeur d'emploi dans le pays que vous avez quitté.


J'ai même pu lui faire obtenir un entretien ou je bosse pour qu'il fasse des extras. Ils ont dit qu'il le prendrais si la DRH après renseignements, confirmerait qu'ils avaient le droit et le pouvoir de l'embaucher. J'ai reçu une réponse négative mais en lisant les textes cités plus haut je pense surtout qu'ils ont pas cherché a savoir et ont menti.

De plus mon ami est une personne que j'ai rencontré dans la rue, il était venu passer une semaine en France pour tenter de trouver quelque chose, peu importe le travail mais a la base il est Marin/Docker.

Depuis il est retourné en Italie et 6 mois plus tard il me donne de ses nouvelles pour m'indiquer qu'il retente le coup et qu'il est en France depuis ce matin.

J'ai pu lui trouver un hébergement d'urgence avec repas, j'ai tenté de faire ce que je pouvais sachant que je n'ai pas le permis encore ni de moyen de transport, tout le monde a qui je demande de l'aide baisse les bras et ferment les yeux. C'est a cause de gens comme ça que les choses n'avancent pas.

Donc si quelqu'un ici peut m’éclairer sur les démarches, tenter de trouver une organisation intelligente a tout ça, je suis preneur. Je n'y arrive pas seul.

Merci d'avoir lu jusqu’au la fin si vous en arrivez là.
Afficher la suite 

2 réponses

Messages postés
6318
Date d'inscription
dimanche 31 mai 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
3 mars 2017
1212
0
Merci
Bonjour,


L'étranger, qui souhaite occuper un emploi salarié en France, doit détenir une autorisation de travail. À défaut, il ne peut pas être embauché. L'autorisation de travail peut prendre la forme soit d'un visa ou d'un titre de séjour qui l'autorise à travailler, soit d'un document distinct du document de séjour.

Source:
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F2728
Bien cordialement
Commenter la réponse de Micha1.
Messages postés
5
Date d'inscription
lundi 23 mai 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
6 juin 2016
0
Merci
Merci pour votre réponse, voila par ou commencer du coup.

Mais je peux lire plus bas :

Étrangers dispensés d'autorisation de travail

Il s'agit :

du travailleur européen (y compris croate) ou suisse,
des ressortissants de Monaco, d'Andorre et de San Marin,
du salarié non européen détaché sous certaines conditions en France, travaillant pour un prestataire de services européen.
Le salarié concerné doit être titulaire d'une autorisation de travail délivrée par le pays où est établi son employeur, et valable pour l'emploi qu'il va occuper en France.



Donc il fait partie des travailleurs dispensées si je comprends bien... vu que c'est un travailleur européen ?
Micha1.
Messages postés
6318
Date d'inscription
dimanche 31 mai 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
3 mars 2017
1212 -
Égyptien résidant Italien

L' Égypte n'est pas dans l'Europe, donc aucune dispense !
C'est la nationalité qui compte .
ptit.antho
Messages postés
5
Date d'inscription
lundi 23 mai 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
6 juin 2016
-
Ok je comprends mieux maintenant. Je vais donc aller lui faire déposer une demande de titre de séjour en préfecture.

Au moment du dépôt du dossier ils lui donnent un récépissé qui fait office d'autorisation de travail du coup.

Je pense avoir juste sur ce coup là. Corrigez-moi si je me trompe.
Commenter la réponse de ptit.antho
Dossier à la une