Sanction suite contrôle alcoolémie

Signaler
Messages postés
8
Date d'inscription
samedi 21 mai 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
24 mai 2016
-
Messages postés
2
Date d'inscription
mardi 24 mai 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
24 mai 2016
-
Bonjour,
En mars on a controlé quelqu'un de ma famille avec un taux de 0,28mg. Le gendarme a alors annoncé une amende de 135 € et un retrait de 6 points de permis.
Hier, un courrier est arrivé en notifiant 235€ d'amende et retrait de permis d'1 mois. Pourriez-vous me dire ce qui est juste de ce qui ne l'est pas?
Je précise qu'aucun courrier n'est parvenu avant celui d'hier et que les gendarmes ont laissé repartir en voiture après le contrôle le conducteur car il était à 200 m de chez lui.
Merci pour votre réponse.

3 réponses

Messages postés
17960
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Contributeur
Dernière intervention
4 juin 2020
3 861
jeune conducteur la personne en question ???

Messages postés
8
Date d'inscription
samedi 21 mai 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
24 mai 2016
> boule
Les 2 sanctions (sanction" première" et sanction complémentaire) sont notifiées par le greffe du tribunal. Je ne connais pas le service. Ce qui est contestable c'est sans doute le fait qu'il soit écrit que le cas a été jugé en audience simplifiée afin d'épargner au contrevenant de se déplacer.
Messages postés
17960
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Contributeur
Dernière intervention
4 juin 2020
3 861 >
Messages postés
8
Date d'inscription
samedi 21 mai 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
24 mai 2016

le PV a été transmis au tribunal et le juge de proximité a agit par ordonnance pénale.
très courant dans ce cas de figure dans le but de désengorger les tribunaux.
Je ne connaissais pas le cas d'ordonnance pénale sans notification.
L'arrivée depuis quelques années des tablettes numériques à la disposition des forces de l'ordre a changé la donne en ce qui concerne les poursuites. Une mise à jour s'impose... me concernant.
Messages postés
8
Date d'inscription
samedi 21 mai 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
24 mai 2016

Les nouvelles technologies ont bien des aspects positifs mais l'usager sanctionné n'a aucun moyen de vérifier l'exactitude des faits portés sur le procès verbal. Il signe un PV sans prise de connaissance de son contenu.
>
Messages postés
8
Date d'inscription
samedi 21 mai 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
24 mai 2016

La vérification se fait avant d'apposer la signature. Il suffit de demander. Signer "sans lire", c'est faire confiance. Si contestation sur les lieux, il y a je crois une case à cocher, mais il faut signer dans tous les cas.

Il est à peu près certain que l'agent verbalisateur ne conserve aucune archive.

Il convient de se rapprocher de l'autorité ayant prononcé la sanction.
bonjour

La limite est 0.25 mg/ litre d'air expiré OU 0.10 mg/ litre d'air expiré pour un jeune conducteur.

""" Pourriez-vous me dire ce qui est juste de ce qui ne l'est pas? """

Ce qui n'est pas juste - la conduite avec 0.28 mg/l d'air expiré - le militaire n'aurait pas du laisser repartir la personne avec le véhicule même pour 50 m.
Messages postés
8
Date d'inscription
samedi 21 mai 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
24 mai 2016

Le sens de ma question n'estait pas de dire que la sanction n'est pas juste. Evidemment qu'on ne doit pas conduire dans cet état.
Je voulais simplement savoir ce que prévoit la loi dans ce cas de figure puisque qu'on a un représentant de l'ordre qui annonce la sanction d'un côté et de l'autre un courrier du tribunal avec une autre sanction.
Fondamentalement, toute mesure de 0.25 à 0.39 mg/ litre d'air expiré (contravention de 4ème classe) est sanctionnée par une amende pouvant aller jusqu'à 750€, d'un retrait de 6 points. Des peines complémentaires sont prévues selon les circonstances.
En règle générale, ce serait 135€ minorée à 90€ si paiement dans certains délais et retrait de 6 points.
Le cas que vous évoquez fait état d'une sanction qui laisse "supposer" des circonstances particulières que nous ne connaissons pas.
Messages postés
8
Date d'inscription
samedi 21 mai 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
24 mai 2016

C'était un contrôle banal: mesure d'alcool prise 3 fois par le gendarme avec 15 min entre. Aucune infraction supplémentaire telle que non port de ceinture ou vitesses. Aucune contestation du contrevenant et signature électronique du pv. Aucun courrier avertissant que l'affaire serait jugée au tribunal. Discordance complète entre la sanction annoncée par le gendarme et sanction du tribunal... Tout est très floue.
Messages postés
2
Date d'inscription
mardi 24 mai 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
24 mai 2016

Dans la loi il y a toujours une sanctiôn administrative celle anoncé par le gendarme et une sanction judiciaire celle anoncé par le courrier. Le gouvernement devrait enlever la sanction judiciaire pour les delits routiers afin de désengorger les tribunaux mais c est pas encore le cas pour ton amis alors c est normal si tu a deux sanction et evidemment les peines sont a additionnés...
Cordialement
Dossier à la une