Plan de départ volontaire dans le privé: limite age maxi [Résolu]

Labrador77290 2 Messages postés mardi 2 février 2016Date d'inscription 3 février 2016 Dernière intervention - 2 févr. 2016 à 16:37 - Dernière réponse : Labrador77290 2 Messages postés mardi 2 février 2016Date d'inscription 3 février 2016 Dernière intervention
- 3 févr. 2016 à 09:28
Bonjour à toutes et tous, je suis ingénieur, mon entreprise a engagé une procédure de suppression de postes avec un plan de départ volontaire. J'ai 59 ans et 4 mois, j'ai 35 ans d'ancienneté dans l'entreprise. Mon départ à la retraite à taux pleins (166 x Trimestres) sera possible qu'en Avril 2019. Puis-je bénéficier d'un départ volontaire. Quelles sont les conditions limites pour une personne de mon age. Comment doit on calculer la prime qui accompagnerait ce départ ? Merci pour votre aide.
Afficher la suite 

Votre réponse

2 réponses

Labrador77290 2 Messages postés mardi 2 février 2016Date d'inscription 3 février 2016 Dernière intervention - 3 févr. 2016 à 09:28
0
Utile
Merci beaucoup pour ce retour. J'en prends note. Le contenu du PDV est en cours de négociation entre les services RH et les représentants du personnel. Il semblerait que cette première étape du PVD devrait durer 6 mois ! encore merci.
Commenter la réponse de Labrador77290
Didine883 47 Messages postés vendredi 29 janvier 2016Date d'inscription 7 février 2016 Dernière intervention - 2 févr. 2016 à 16:56
-1
Utile
Bonjour,
A ma connaissance, il n'y a pas de limites d'âge au PDV. Je vous conseillerai de prendre connaissance de l'accord qui a été signé pour mettre en place ce PDV. Si restrictions il y a, elles doivent être impérativement notées dessus.
Par contre, un PDV est automatiquement assorti d'un projet : formation, création d'entreprise, retraite... et votre poste doit être supprimé pour que vous y ayez droit.
Le mieux est de vous rapprocher de votre service RH ou du cabinet en charge de ce PDV.
Bon courage.
Commenter la réponse de Didine883
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une