Flash aux jumelles sans arrestation [Résolu/Fermé]

clem36100 126 Messages postés vendredi 15 mai 2009Date d'inscription 21 mars 2017 Dernière intervention - 6 déc. 2015 à 19:15 - Dernière réponse :  jerem
- 20 déc. 2015 à 22:01
Bonjour, aujourd'hui je me suis sans doute fait prendre aux jumelles, la position de la voiture de gendarmerie ainsi que la distance par rapport à la route rend un contrôle avec un autre radar mobile impossible. Toutefois je n'ai pas été arrêté, n'ayant croisé aucune autre voiture de gendarmerie plus loin. Et j'ai également vu sur internet qu'il était possible de recevoir le PV sans arrestation préalable, si toutefois les gendarmes ont pu relever le numéro de la plaque. Hors dans ce cas précis, cela me paraît extrêmement compliqué qu'ils aient pu lire ma plaque à moins d'avoir un bon zoom sur les jumelles (je ne sais pas comme cela fonctionne) et de mémoriser assez rapidement. Donc voilà, j'aimerais vos éclaircissements. J'ai également lu que dans le cas d'un contrôle aux jumelles sans arrestation, il est possible de contester la personnalité du conducteur, sans donner le nom de celui qui conduit, est-ce vrai ? Cela me paraît peu probable personnellement.
Afficher la suite 

3 réponses

dany311 15876 Messages postés jeudi 11 février 2010Date d'inscriptionContributeurStatut 14 avril 2018 Dernière intervention - 6 déc. 2015 à 19:20
+77
Utile
bonjour

avec les jumelles , c'est arrestation obligatoire
il n'existe actuellement pas de jumelles qui photographient

cdlt


Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
clem36100 126 Messages postés vendredi 15 mai 2009Date d'inscription 21 mars 2017 Dernière intervention - 6 déc. 2015 à 19:38
Merci beaucoup de votre réponse, il semblerait que j'ai eu de la chance cette fois ci, je ferais plus attention dorénavant.
Salut , as tu eu le PV depuis ? je suis dans le même cas , sauf que j'ai vu au lion derriere la voiture et les giro ^^ , mais j'ai reussi a partir sans soucis ! tien moi au jus ;)
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une