Argent prété sans reconnaissance de dette

Signaler
Messages postés
1
Date d'inscription
dimanche 7 juin 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
7 juin 2015
-
 Fabrot -
Bonjour,

Il y a deux ans, j'ai prêté 600€ à une amie . Je ne lui ai pas fait signer de reconnaissance de dette. Il était prévu qu'elle me rembourse par petites mensualités. Elle n'en a rien fait.

Ce début d'année, je l'ai relancée en lui rappelant que je l'avais aidée quand elle en avait besoin et que maintenant c'était à son tour.

A la suite de plusieurs relances par SMS et mails, elle a fini par me faire un versement de 150€.

En mai, je l'ai de nouveau relancée. Elle a répondu par SMS qu'elle me ferait un virement dans les deux jours de 100€.
Résultat : j'attends toujours. Je la relance par SMS et mail mais pas réponse.

Je lui ai lancé un ultimatum.

Je compte lui envoyé une LRAR pour lui montrer que je ne laisserai pas couler.

Bien que je sache qu'il y a peu de chance que je puisse effectuer un recours légal afin de récupérer mon argent, je compte bluffer.
Mais que puis-je lui dire pour lui faire suffisamment peur afin qu'elle règle ses dettes.

Merci par avance pour votre ou vos réponse(s).

3 réponses

Messages postés
6315
Date d'inscription
dimanche 31 mai 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
3 mars 2017
1 737
Bonjour,

"Argent prété sans reconnaissance de dette"
Argent prêté sans reconnaissance de dette est de l'argent, purement et simplement perdu.
Cependant, vous pouvez tenter une médiation en demandant l'intervention d'un conciliateur de justice.
Cette démarche est gratuite sur rendez-vous adresse auprès du tribunal TGI.
Sans garantie de résultat, mais aucune autre solution alternative.
--
Bien cordialement
Messages postés
15893
Date d'inscription
mardi 31 juillet 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
13 juin 2020
3 977
il existe aussi la possibilité de faire une sommation interpellative par huissier
si la personne reconnait a l'huissier lors de la sommation qu'il doit l'argent
qu'il l'a bien emprunter
alors la sommation interpellative joue le role d'une reconnaissance de dette

après bien sur aucune garantie de résultat, car si la personne dit non cette somme m'a été donné, ce sera un coup dans l'eau
et vu le cout de l'huissier pour 500€ ce n'est pas sur que cela vaille le cout
Mon cas est désespérant et j'en suis à près de 40000 € de dette que ma compagne évidemment refuse de reconnaître. Tous mes prêts font suite à un virement, mandat, ou chèque donc il y a tracé. Dans mon premier dépôt de plainte par avocat dans les jours qui ont suivi, malheureusement une nouvelle foi je me suis laissé amadouer. Mais là après vente de ma résidence afin de payer mes créanciers ma compagne qui n'à aucune autorisation ni procuration c'est adressee auprès de l'acheteur afin de dénoncer cette vente. A présent je veux la conduire en justice afin de récupérer mes dettes et les frais occasionnés par la remise chez un cotentieux de mes impayés. Je désirerais également demander des dommages et intérêts. Qu'en pensez vous.
Bien cordialement.
"Mais que puis-je lui dire pour lui faire suffisamment peur afin qu'elle règle ses dettes"...

mis à part le fusil de chasse ! :=)
Messages postés
18730
Date d'inscription
lundi 1 septembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
13 octobre 2016
6 302
Bonjour François ,

Avez vous réfléchi avant de répondre ? Permettez moi d'en douter .
>
Messages postés
18730
Date d'inscription
lundi 1 septembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
13 octobre 2016

Il y a des gens qui comprennent l'humour !...même le dimanche .
.....surtout suivi de :=)....

Vous vous êtes levé juste pour cette réponse ?
> François
François, encore un nemrod (chasseur) qui s'ignore.. :-))))

Mais ne tirez pas au dessus des genoux..

Ok, Foyer, je sors.
Messages postés
18730
Date d'inscription
lundi 1 septembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
13 octobre 2016
6 302
Bonjour ,

A défaut de reconnaissance de dette, la récupération de votre "prêt" peut être "impossible" mais ...

Vous avez déjà récupéré 150 euros et une promesse de recevoir encore 100 euros. Comment justifier ces versements ou promesse si ce n'est par admettre qu'il s'agit d'un remboursement ? ...

Voila un argument dont vous pouvez lui faire mention pour "l'aider".
Dossier à la une