Je n'ai pas été informé du décès d'un grand-parent: recours [Résolu]

Messages postés
16
Date d'inscription
dimanche 28 décembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
3 avril 2019
- - Dernière réponse : ITALIA74000
Messages postés
16
Date d'inscription
dimanche 28 décembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
3 avril 2019
- 30 avril 2015 à 21:32
Bonjour,
Je viens d'apprendre par hasard le décès de ma grand mère, survenu il y a plus de 5 mois. Son actuel conjoint ne m'a pas contacté lors de son décès, ni sa fille ( ma tante ). Or, je fais partie des héritiers de ma grand mère en représentation de mon père disparu il y a 32 ans.
Est ce possible de ne pas informer les héritiers du décès de qqun ?
Est il normal que je n'ai eu aucune information de la part du notaire qui gère ses affaires ? Aurait il du me contacter ou chercher à le faire ?
Suis je en droit de réclamer des informations sur la succession de ma grand-mère ?
Y a t'il un délai à ne pas dépasser ?
Ne dois je pas être convoqué pour signer des documents relatifs à la succession ?
Afficher la suite 

Votre réponse

20/23 réponses

Messages postés
29752
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
21 avril 2019
12430
0
Merci
Est il normal que je n'ai eu aucune information de la part du notaire qui gère ses affaires ? Aurait il du me contacter ou chercher à le faire ?
Il n'appartient pas au notaire de rechercher les héritiers.
Ce sont à eux de revendiquer leurs droits dans une succession.
La famille de votre père ne vous ayant pas avisé du décès s'est sans doute bien gardée de faire connaître votre existence au notaire.

Ne dois je pas être convoqué pour signer des documents relatifs à la succession ?
A condition que vous vous fassiez connaître au notaire chargé du règlement de la succession en sollicitant auprès de votre famille son adresse.
En votre qualité d'héritier vous pouvez choisir un notaire vous-même sans vous préoccuper de ce qu'on pu faire les autres.
Commenter la réponse de condorcet
Messages postés
16
Date d'inscription
dimanche 28 décembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
3 avril 2019
0
Merci
Bonjour,
J'ai contacté le notaire, qui m'a confirmé le décès de ma grand-mère. Mais il m'a parlé d'une clause concernant le transmission des biens à son conjoint dans le cadre de la communauté universelle ?
Ai je un recours possible ?
Commenter la réponse de ITALIA74000
Messages postés
29752
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
21 avril 2019
12430
0
Merci
Ai je un recours possible ?
Il convient de se rapprocher d'un notaire italien.
En Droit français la descendance réservataire issue d'une précédente union, soit enfant né d'un précédent mariage, peut exercer un droit à retranchement lui permettant de recueillir sa part d'héritier réservataire.
Il est donc nécessaire de vous mettre en rapport avec un juriste au fait de la législation italienne.
Commenter la réponse de condorcet
Messages postés
16
Date d'inscription
dimanche 28 décembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
3 avril 2019
0
Merci
Bonjour,
Pourquoi me parlez vous d'un notaire italien. Toute cette histoire se passe en France. Concernant votre proposition, savez vous comment je dois procéder pour exercer ce droit de retranchement ?
Commenter la réponse de ITALIA74000
Messages postés
29752
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
21 avril 2019
12430
0
Merci
Toute cette histoire se passe en France.
Mille excuses.
Votre pseudo m'a influencé !
Effectivement, le contrat de mariage adoptant ce régime de la communauté universelle
contient une clause d'attribution intégrale du patrimoine de la communauté au conjoint survivant.
Néanmoins, lorsque l'époux décédé (votre grand-mère) a laissé une descendance d'une précédente union (votre tante et vous par représentation), cette descendance peut exercer une action en retranchement lui permettant d'obtenir le minimum prévu qu'est la "réserve".
Entre votre tante et vous cette réserve représente les 2/3 de la succession.
Vous devez exercer cette action auprès du notaire chargé du règlement de la succession.
Commenter la réponse de condorcet
Messages postés
16
Date d'inscription
dimanche 28 décembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
3 avril 2019
0
Merci
Vous êtes totalement excusé. Pourriez vous me dire si je dois faire un courrier pour cette demande, en recommandé avec accusé de réception ? Mon frère est également concerné par cette situation. Peux on faire une action à 2 ?
Commenter la réponse de ITALIA74000
Messages postés
29752
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
21 avril 2019
12430
0
Merci
Pourriez vous me dire si je dois faire un courrier pour cette demande, en recommandé avec accusé de réception ?
Si vous ne résidez pas près du notaire chargé du règlement de la succession, confiez votre démarche à l'un de ses confrères en fonction à vos côtés.
Le sujet est trop délicat pour agir seul.
Le conjoint survivant ne va certainement pas bien réagir.
Se croyant totalement protégé par son contrat de mariage,il ne doit pas s'attendre à voir apparaître des héritiers réservataires.
Ce notaire local vous représentera auprès de celui chargé de la liquidation de la succession.

Mon frère est également concerné par cette situation. Peux on faire une action à 2 ?
Vous êtes 3 personnes concernées, votre tante, fille de la défunte d'une part,et, d'autre part votre frère et vous, venant par représentation de votre défunt père.
Commenter la réponse de condorcet
Messages postés
16
Date d'inscription
dimanche 28 décembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
3 avril 2019
0
Merci
Bonjour
l'action en réduction de l'avantage matrimonial doit elle être réalisée auprès du notaire de ma grand-mère ou auprès d'un tribunal ?
Commenter la réponse de ITALIA74000
Messages postés
29752
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
21 avril 2019
12430
0
Merci
l'action en réduction de l'avantage matrimonial doit elle être réalisée auprès du notaire de ma grand-mère....
Réponse affirmative.

....ou auprès d'un tribunal ?
En dernier ressort pour la cas d'une opposition de la part du conjoint.
Mais saisine du tribunal par l'intermédiaire d'un avocat.
Commenter la réponse de condorcet
Messages postés
16
Date d'inscription
dimanche 28 décembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
3 avril 2019
0
Merci
Bonsoir,
Le conjoint de ma grand-mère peut il s'opposer à cette action ? Comment ? Quelles en sont les conséquences ?
Que puis je faire ensuite ?
Commenter la réponse de ITALIA74000
Messages postés
29752
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
21 avril 2019
12430
0
Merci
peut il s'opposer à cette action ?
Non, mais cela ne l'empêchera pas de le faire, quitte à perdre.

Comment ?
En vous opposant un refus à votre action en retranchement pour un motif quelconque.

Quelles en sont les conséquences ?
Des frais, inévitablement pour se défendre contre la mauvaise foi d'un procédurier.
Commenter la réponse de condorcet
Messages postés
16
Date d'inscription
dimanche 28 décembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
3 avril 2019
0
Merci
Si le conjoint survivant décidait de vendre la maison et de faire don de son argent à d'autres personnes avant la fin de cette action en retranchement, en a t'il la possibilité ? Le droit ?
Commenter la réponse de ITALIA74000
Messages postés
29752
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
21 avril 2019
12430
0
Merci
en a t'il la possibilité ? Le droit ?
La possibilité éventuellement si vous n'agissez pas et ne mettez pas votre action en marche.
Le notaire serait sensé ignorer votre existence et votre éventuelle action en retranchement, transférer ainsi l'ensemble des biens au conjoint survivant en application des conventions matrimoniales.
Le droit c'est évidemment une réponse négative.
Mais le conjoint survivant sait-il que vous avez la possibilité d'exercer cette action ?
Il pourrait agir en toute bonne foi.
Simples hypothèses, cependant ................
Commenter la réponse de condorcet
0
Merci
Bonjour,
L'action en retranchement oblige t'elle le versement de la quote part maintenant ? Ou cela se règlera t'il au décès du conjoint survivant ?
Le notaire m'a parlé d"un accord possible sur la base d'un partage "arrangement" pas forcément à l'euro près de ce que chacun doit recevoir ? Est ce possible ?
Si le conjoint survivant n'a pas les moyens de payer à chaque héritier sa quote part, que se passe t'il ? Est il obligé de vendre sa maison ( je ne souhaite pas en arriver là ) ?
Merci
Commenter la réponse de ITALIA74000
Messages postés
29752
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
21 avril 2019
12430
0
Merci
L'action en retranchement oblige t'elle le versement de la quote part maintenant ? Ou cela se règlera t'il au décès du conjoint survivant ?
L'action doit être exercée de suite.
Cependant ainsi que l'indique votre notaire, il est toujours possible de convenir d'un partage consensuel ou du maintien d'une indivision au sein de laquelle les droits de chacun seraient établis.
Une indivision peut se prolonger très longtemps tout autant que l'un des coindivisaires ne souhaite pas y mettre fin en cédant ses droits.
Personnellement j'y suis resté 32 ans laissant au principal intéressé la libre disposition des lieux à condition qu'il en supporte les conséquences financières que sont l'assurance du bien, les impôts locaux et son entretien.
La conjoint survivant ne disposant pas de moyens suffisants pour acquérir les droits du bénéficiaire de l'action en retranchement peut demander à statuer au versement de la quote-part due à ce bénéficiaire.
Tout n'est qu'une question de bonne volonté de part et d'autre.
Commenter la réponse de condorcet
Messages postés
16
Date d'inscription
dimanche 28 décembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
3 avril 2019
0
Merci
Bonjour,
les choses semblent se compliquer un peu. En effet, le notaire me dit qu'une donation au dernier vivant a été réalisée en 1979, bien avant leur changement de régime matrimonial et que de ce fait, je ne peux pas faire une action en retranchement. Est ce bien réel ? Merci de votre aide.
Commenter la réponse de ITALIA74000
Messages postés
29752
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
21 avril 2019
12430
0
Merci
Est ce bien réel ?
Je ne puis affirmer ou infirmer.
La donation au dernier vivant augmente les droits du conjoint survivant, ne privant donc pas les héritiers réservataires des leurs.
La communauté universelle avec attribution intégrale des biens communautaires au conjoint survivant, écarte les enfants réservataires, sauf ceux nés d'un précédent mariage.
(Pour faire simple)
Il y a contradiction entre les deux.
Attendez l'intervention d'autres habitués du forum.
Commenter la réponse de condorcet
Messages postés
16
Date d'inscription
dimanche 28 décembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
3 avril 2019
0
Merci
Bonsoir,
En tant qu'héritier, A t"on le droit de réclamer au notaire une copie de l'acte de changement de régime matrimonial, de l'acte concernant la donation au dernier survivant ?
Commenter la réponse de ITALIA74000
Messages postés
29752
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
21 avril 2019
12430
0
Merci
A t"on le droit de réclamer au notaire une copie de l'acte de changement de régime matrimonial, de l'acte concernant la donation au dernier survivant ?
Les copies d'actes ne peuvent être fournies qu'aux parties présentes dans l'acte,
les époux pour un contrat de mariage, le conjoint survivant pour la donation au dernier vivant.
Il n'y a pas lieu de douter de la sincérité du notaire.
Néanmoins, si des doutes subsistent, consultez un avocat.
Dans le cadre d'une procédure l'autorité judiciaire peut lever cette interdiction.
Commenter la réponse de condorcet
Messages postés
16
Date d'inscription
dimanche 28 décembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
3 avril 2019
0
Merci
Bonsoir,
J'ai demandé les copies des actes et le notaire me les as envoyés. Par contre,
la communauté universelle cesse apparemment dès le décès d'un des époux ( écrit dans l'acte). Et la donation entre époux, si elle a été faite, la remplace. Est ce réel ?
Comment les enfants d'un premier lit peuvent il agir pour défendre leurs intérêts dans un tel cas ?
Commenter la réponse de ITALIA74000
Dossier à la une