Héritage et primes

Signaler
Messages postés
13
Date d'inscription
samedi 21 avril 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
18 mai 2019
-
 nodrolo -
Bonjour,
j'ai une fille d'un premier mariage et suis remariée depuis 30 ans. Avec mon mari nous avons eu deux garçons et je n'ai pratiquement jamais travaillé et ce pour m'occuper d'eux. Mon mari, fils unique a hérité il y a quinze ans d'une maison qu'il a revendue et de liquidités. La quasi totalité de cet argent a été versée sur nos comptes communs et a servi aux travaux de notre maison que mon mari a réalisés lui-même. J'aimerais savoir comment tout cet argent sera réparti lors de nos successions. Je trouverais particulièrement injuste que ma fille -malgré tout l'amour que j'ai pour elle- bénéficie de tout ceci (alors que mes deux garçons ne bénéficieront jamais du travail de son père à elle ni de son héritage, ce qui paraît tout à fait juste). Si je décède la première, le risque est grand qu'elle prétende avoir droit à sa part et j'ai peur qu'une partie de tout le travail et l'argent reçu en héritage par mon mari soit intégré à ma succession. Donc le travail effectué par mon mari qui a donné de la valeur à cette maison a-t-il une valeur dans la succession et son héritage sera-t-il préservé? Par ailleurs, dans quelques années et lors de son départ à la retraite, la prime conséquente qu'il touchera alors devra-t-elle être intégrée à ma succession si je décède la première ou pas.
J'ai rédigé des testaments que je conserve à la maison dans lesquels j'institue légataire universel mon époux pour le préserver un peu en lui octroyant ma quotité disponible. J'ai fait un second testament qui institue également mes deux garçons légataires universels afin de leur octroyer une part un peu plus importante. Ce second testament pour le cas où mon époux et moi-même décéderions le même jour (je ne sais pas trop si ceci sert à qq chose...) Mon époux et mes garçons sont au courant de tout ceci.
Merci de me répondre sur ces questions et de m'indiquer si les testaments que je conserve chez moi sont valables et ont une utilité.

5 réponses

Messages postés
34036
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
13 août 2020
13 617
m'indiquer si les testaments que je conserve chez moi sont valables et ont une utilité.
Ils ne sont pas inutiles mais il additionnent la confusion à la confusion.
1 er.testament : je lègue la quotité disponible à mon époux;
2 ème.testament : Je lègue la quotité disponible à mes 2 garçons nés de ma seconde union.
Question ?
Qui recevra quoi ?
Le second testament révoque-t-il le précédent ? et peut-être le suivant du suivant !
Une rencontre préalable avec votre notaire aurait été la démarche essentielle à accomplir.
Il vous aurait peut-être conseillé de choisir un régime matrimonial différent. La séparation de biens précédée d'une liquidation de la communauté actuelle pour régler ces comptes touffus entre époux avec ce mélange d'investissement de fonds propres dans un bien de communauté qu'il faut régler au préalable afin que chacun soit chez soi, soit seul et unique propriétaire de ce qui lui appartient et qu'au décès du premier des époux la présence d'une descendance non-commune (votre fille) ne vienne intéférer dans le réglement de la communauté et exercer des droits sur un patrimoine commun aux 2 époux (actuellement).
merci.
Le second testament n'est là que pour le cas où mon époux et moi même décéderions "malencontreusement" en même temps. Mais effectivement, dans la mesure où ils détiendraient le testament dans lequel je lègue ma quotité disponible à leur père, ils représenteraient leur père dans ma succession.
Pour ce qui est du régime de communauté, je ne sais pas si on peut le changer. Toutefois, je n'ai guère envie de me déposséder de tout pour le cas où je resterais la dernière vivante...
Je pensais que l'héritage de mon époux serait automatiquement déduit de la communauté? Doit-on faire valoir auprès d'un notaire que cet héritage a servi aux travaux d'un bien commun ou le stipuler dans une attestation sur l'honneur signée par moi que je remettrais à mon époux pour le cas où je décèderais la première? mais mon mari pourrait apporter la preuve que son héritage a servi à la communauté (je n'ai jamais travaillé -4 ou 5 années avant la naissance de notre premier enfant- durant notre vie commune) et il a reçu l'héritage de son père et celui de sa mère, les successions ont été réglées pas un notaire... Je ne désire pas me démunir si je reste seule, mais en aucun cas je ne veux qu'il soit confronté à des difficultés si je décède la première.
Messages postés
34036
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
13 août 2020
13 617
Je ne désire pas me démunir si je reste seule, mais en aucun cas je ne veux qu'il soit confronté à des difficultés si je décède la première.
Beaucoup de mots ne voulant pas dire grand chose si ce n'est que personne ne comprendra quoi que soit dans vos intentions.
Rencontrez un notaire.
Préciser ce que vous voulez faire très exactement.
Il vous donneras des renseignements nets et précis sur la façon de rédiger un testament.
Messages postés
34036
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
13 août 2020
13 617
mes propos vaut largement le vide des vôtres ainsi que votre orthographe.
L'ayant vu trop tard, je n'ai pu revenir sur le message pour la corriger.
Veuillez m'en excuser.

Il ne sert à rien d'être méprisant
Aucun mépris dans mes propos.
Mais beaucoup de susceptibilité de votre part.
Discussion fermée pour ce qui me concerne.
effectivement si votre rôle ne devait servir qu'à me répondre "Beaucoup de mots ne voulant pas dire grand chose si ce n'est que personne ne comprendra quoi que soit dans vos intentions" il valait mieux ne pas prendre part à cette discussion. Si ce que j'écris ne vous paraît pas clair, il suffit de demander des précisions. S'il ne s'agit pas de mépris... Quant à ma susceptibilité, elle n'est que justement proportionnée ! Fort heureusement, sur un autre forum, j'ai obtenu la plupart des réponses à ma demande formulée de la même manière. Bonne continuation
Messages postés
34036
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
13 août 2020
13 617
me répondre "Beaucoup de mots ne voulant pas dire grand chose si ce n'est que personne ne comprendra quoi que soit dans vos intentions"
Evidemment, ce forum est grand ouvert aux personnes possédant un minimum d'intelligence.
Vous vous êtes donc trompé d'adresse.
C'est vraiment dommage pour vous.Cela vous aurait permis d'évoluer un tout petit peu. Peu c'est peu, mais lorsque l'assiette est vide ce peu devient beaucoup.

sur un autre forum, j'ai obtenu la plupart des réponses à ma demande formulée de la même manière
Restez-y.
décidément, vous ne savez qu'être insultant. Il est clair que votre but n'est pas d'éclairer les gens, mais de les casser. Pour ça, c'est raté, je suis bien trop solide! Votre attitude est vraiment misérable; Mais bien sûr il faut être lamentable pour se comporter ainsi... Quels arguments époustouflants vous avez là... C'est bien triste! Merci de cesser maintenant vous n'apportez rien. Vous êtes INUTILE :) et ne comprenez strictement rien. Je ne suis pas venue sur ce forum pour être insultée, mais pour obtenir des éléments qui me permettent d'orienter les décisions que je dois prendre pour préserver les intérêts de mes fils.
Messages postés
13
Date d'inscription
samedi 21 avril 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
18 mai 2019

Le manque de clarté dans mes propos vaut largement le vide des vôtres ainsi que votre orthographe. Il ne sert à rien d'être méprisant et de répondre si vous n'êtes pas en capacité de lire en essayant de comprendre. Vous pouvez simplement demander les éclaircissements complémentaires. Si je pose ces problèmes ici c'est évidemment pour éviter une visite chez le notaire. D'autant que ma confiance en cette profession a été en partie entamée lors de la succession de ma belle mère. En effet deux points (sur trois) du testament établi par notaire n'ont pas été respectés. (choix du notaire par exemple -bizarrement le notaire désigné pour régler la future succession dans ce testament était celui qui le recevait... on sait que la plupart des gens n'iront pas contester ce point car ils boivent les paroles du notaire. En l'occurrence il s'agit d'une tromperie pour ne pas parler de manquement à l' éthique déontologique car la loi dit tout autre chose ) Nous avons eu droit lors de deux successions chez deux notaires différents à un beau catalogue d'erreurs et sans notre vigilance, les choses auraient été bien différentes!!! Pour peu que le notaire ait des liens particuliers avec l'un des héritiers... Cette proximité devient vite douteuse lorsque les erreurs sont systématiquement préjudiciables à celui qui n'a pas la chance d'avoir ces mêmes liens et ça devient vite un enfer pour lui! Tout ceci n'est pas une vue de l'esprit, simplement du vécu. A quoi donc sert un testament fait devant notaire s'il s'avère être quasi nul? Je ne remets pas totalement en cause l'utilité d'un notaire car il faut bien admettre que la plupart du temps et s'il n'a pas d'accointance avec l'une des parties, les choses se passent bien, mais je désire ne laisser aucune place aux erreurs.
Merci pour tous vos commentaires qui m'ont vraiment enrichie... ou pas!
Dossier à la une