Préavis réduit de 1 mois suite à un nouvel emploi après perte

Messages postés
2
Date d'inscription
jeudi 21 février 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
21 février 2013
- - Dernière réponse :  Silvouplai - 4 avril 2015 à 11:27
Bonjour,

Je recherche des informations concernant ce préavis réduit dans le cas d'un nouvel emploi après non reconduction d'un CDD (perte d'emploi).
Voici ma situation:
Fin de CDD en juin 2011, puis indemnisation et nouvel emploi 6 mois plus tard en fevrier 2012(CDD de trois ans).
Nous avons déposé un 2011 une demande de logement qui nous permet maintenant d'accéder à un logement social PLS plus proche d'une demie heure de mon emploi.
J'ai donc fais ma demande de congès réduit pour ma location actuelle par RAAR.
Voici ma question, il n'est pas précisé dans l'article 15-I de la loi n° 89-462 du 6 juillet 1989 de notion de durée de validité pour faire valoir le préavis réduit.
Je précise que l'ensemble des événements (perte d'emploi et nouvel emploi) se sont déroulés pendant la durée du bail.
Compte tenu de ma localisation en Ile de France etg de ma situation CDD, aucun bailleur privé ne me permettrait d'accéder à un nouveau logement.

Je vous remercie pour vos conseils.
Cordialement,
Afficher la suite 

2 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
26060
Date d'inscription
mercredi 2 février 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
4 décembre 2019
7191
2
Merci
Bonjour,
effectivement la loi dit qu'un nouvel emploi suite à une perte d'emploi et cela durant le meme bail ouvre droit au préavis réduit.

Cependant la jurisprudence spécifie que le congé doit etre donné dans un délai suffisament proche de l'évenement ouvrant droit au préavis réduit et la jurisprudence a limité a une moyenne de 6 mois maxi pour en bénéficier.(jugements contradictoires allant de 4 a 8 mois)

Votre CDD actuel ayant débuté en fevrier 2012, il est trop tard pour en bénéficier.

Vous devez donc 3 mois par lrar. Vous pouvez partir a tout moment durant ce préavis a dater du jour ou le bailleur signe l'AR, mais vous restez redevable du loyer et des charges durant tout le préavis, sauf si relocation entre temps.

Cordialement.

Dire « Merci » 2

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

droit-finances 24667 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Commenter la réponse de maylin27
Messages postés
2
Date d'inscription
jeudi 21 février 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
21 février 2013
0
Merci
Bonjour et merci pour votre réponse,

J'ai posé la question à l'ADIL à l'instant de mon département qui me disait de me baser sur la jurisprudence de Bordeaux à ce sujet (Cf pap.fr):

Le nouvel emploi consécutif à une perte d'emploi

Lorsque le locataire trouve un emploi après une période de chômage, il bénéficie d'un délai de préavis réduit à un mois. Il faut cependant que la perte d'emploi et le nouvel emploi interviennent au cours du bail (Cour d'appel de Bordeaux, 9 décembre 1999).

Il est précisé ici qu'il faut que les évènements aient lieu pendant la durée du bail.
L'Adil tendait à dire que je suis dans le cadre d'un préavis réduit.
Qu'en pensez-vous?

Selon l'Adil, un autre arrêt de la Cour de Paris disait que le locataire devais démontrer la causalité des deux événements (cela coule de source: perte d'emploi, chômage et nouvel emploi par la suite .

Je n'essaie pas de tricher sur la durée de mon préavis, si je dois 3 mois, je les paierai, mas j'aimerai également faire valoir mes droits, payer deux loyers en simultanée c'est tout simplement impossible.

Merci d'avance,

cdt,
maylin27
Messages postés
26060
Date d'inscription
mercredi 2 février 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
4 décembre 2019
7191 -
bonjour,
Selon l'Adil, un autre arrêt de la Cour de Paris disait que le locataire devais démontrer la causalité des deux événements (cela coule de source: perte d'emploi, chômage et nouvel emploi par la suite

la n'est pas le problème...mais.

la jurisprudence considère que le congé et l'évènement doivent être suffisamment rapprochés dans le temps pour pouvoir justifier d'un lien entre les 2. et c'est ce délai qui est fixé a en moyenne 6 mois...

dans votre cas, le délai entre le nouvel emploi qui justifie le préavis rréduit et la pose du congé il y a 12 mois......

Cordialement
Bonjour,

Les arrêts évoqués concernent des mutations, l'évènement devant être concomittant est bien le "nouvel emploi" consécutif à la perte d'emploi.

La seule exigence concernant ces 2 évènements étant leurs réalisations pendant la durée du bail.

En conséquence, je suivrais l'avis de l'ADIL.

Bonne réception.

Bien cordialement.
> Daviddu81 -
Bonjour , es ce que ca a marché pour vous ?
Commenter la réponse de NIKOX21
Dossier à la une