Peut-on annuler une reconnaissance de dettes

Messages postés
8
Date d'inscription
lundi 28 janvier 2013
Dernière intervention
21 février 2013
- - Dernière réponse :  Relax - 17 mai 2018 à 13:47
Bonjour,
j'ai signé une reconnaissance de dette en 2010 à une personne âgée pour une valeur de 33000 euros qu'elle m'aurait prêté en 2006 ,mais c' était uniquement pour la calmer car elle avait perdu la tête et me réclamait cette somme que en contrepartie je n'ai jamais perçu. Cette
personne est depuis décédé et sa fille seule héritière me demande de lui rembourser cette
dette . Ma question est :est-ce que c'est à moi de fournir la preuve que je n'ai pas perçu
cet argent,( je tiens à la disposition de la justice mes relevés de banque de 2006 à 2010)ou à elle de prouver que j'ai reçu cet argent .
Afficher la suite 

Votre réponse

7 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
25680
Date d'inscription
vendredi 18 avril 2008
Dernière intervention
24 mai 2018
6711
1
Merci
Bonjour,

Reconnaissance de dette signée = dette acceptée.

Maintenant il faut assumer et il sera impossible d'apporter une preuve contraire.

Dire « Merci » 1

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 25150 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Commenter la réponse de nemrod18
Messages postés
17568
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
22 janvier 2019
7123
0
Merci
Bah si tu as signé une reconnaissance de dette, c'est à toi de prouver que cette reconnaissance de dette est bidon...
Fallait bien te douter qu'une reconnaissance de dette, surtout pour un montant aussi important, ce n'est pas anodin.

Pour les relevés bancaires, ça ne veut absolument rien dire.
Vu que cet argent a été donné en liquide, ou viré sur un autre compte dont tu te garde bien de mentionner l'existence (ironie, évidemment).
Commenter la réponse de dna.factory
Messages postés
8
Date d'inscription
lundi 28 janvier 2013
Dernière intervention
21 février 2013
0
Merci
robur2a

mais justement je voudrais savoir qu'elle est le meilleur moyen de prouver qu'elle est bidon.

Cet personne n'aurait pas sorti une somme aussi importante en liquide de son compte sachant très bien qu'il n'y aurais pas de traces.
Commenter la réponse de robur2a
Messages postés
25680
Date d'inscription
vendredi 18 avril 2008
Dernière intervention
24 mai 2018
6711
0
Merci
Et que dit la cour de cass..

Pour la cour de cassation, c'était à François X. qui avait signé la reconnaissance de dette et contestait la remise de la somme litigieuse, de rapporter la preuve de ses
allégations.


C'est bien ce que j'ai écris....

La cour de cassation l'emporte sur la cour d'appel, à moins que les choses n'aient changé.

Citation de Georges Courteline:
Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet.
Commenter la réponse de nemrod18
Messages postés
17568
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
22 janvier 2019
7123
0
Merci
En fait, pour moi, dans le cas présent la seule solution serait de porter plainte contre la défunte pour escroquerie et/ou extorsion.
Je ne sais pas si c'est possible de porter plainte contre un défunt, et comment se passerai une telle situation.

Car selon votre version, il s'agit d'extorsion pure et simple. Le fait que cette extorsion ne soit pas 'volontaire' mais lié à un problème de 'faiblesse mentale' ne change rien (juste la peine encourue par la personne pratiquant l'extorsion).

Le fait d'avoir signé cette reconnaissance de dette change beaucoup de choses, car en faisant ça, vous avez 'légalisé' la situation, à vos dépend.
L'héritier n'est plus coupable ni d'escroquerie, ni d'extorsion (à moins de prouver la complicité, mais là, on arrive dans un scénario de série télé, et ce sera impossible à prouver).

Bref, à moins d'arriver à une solution à l'amiable (et franchement, dans la situation de l'héritier, je suis pas sur que j'accepterai l'amiable, même si je crois la personne...), je ne vois pas de solution.
-
on ne signe pas une reconnaissance de dette de 33000 euros si celle ci est bidon. Désolé, mais c'est de la malhonnêté pure et simple. Il n'y a pas d'autre chose à dire. Des gens comme vous il y en a à la pelle. C'est honteux
Marley-18
Messages postés
7454
Date d'inscription
jeudi 4 janvier 2018
Dernière intervention
22 janvier 2019
2700 > DFmenuiserie -
Tu as vu la date..je doute que ta réponse serve à celui qui l'a posée..
vous répondez à un post vieux..; DE 5 ANS!!!!
Commenter la réponse de dna.factory
Messages postés
8
Date d'inscription
lundi 28 janvier 2013
Dernière intervention
21 février 2013
-1
Merci
à nemrod18

exact la cour de cassation l'emporte sur la cour d'appel, c'est bien pour cela qu'elle
a cassé le jugement .

Etant donné qu'elle dit que c'était à Françoise X. de rapporter la preuve qu'elle n'avait pas perçu cette somme.

J'ai consulté 2 avocats par téléphone un à Paris et l'autre à Canne ,ils m'ont dit
tous les deux à peut près la même réponse, à savoir que la reconnaissance de
dette est contestable étant donné qu'il n'y à pas eu remise d'argent ,et qu'on
peut en apporter la preuve.

Toi qui m'a l'air d'être de la partie es-ce que tu as une petite idée de quelle
manière je devrai m'y prendre pour en apporter la preuve.
nemrod18
Messages postés
25680
Date d'inscription
vendredi 18 avril 2008
Dernière intervention
24 mai 2018
6711 -
Non, le jugement de la cour de cass confirme que c'est au signataire d'apporter la preuve que la reconnaissance de dettes est contestable et à mon avis, c'est impossible.
dna.factory
Messages postés
17568
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
22 janvier 2019
7123 -
"étant donné qu'il n'y à pas eu remise d'argent"
Comme je le disait dans mon autre message : comment prouver qu'il n'y a pas eu de remise d'argent ?
ce n'est pas parce que vous montrez un compte qui n'a pas eu de gros virement qu'un ami n'a pas reçu 33 000 euros sur un compte, voir que l'échange n'a pas eu lieu en liquide.
en fait, il vous est impossible de prouver que l'argent n'a pas été prété, la seule personne à même de le faire est la personne qui a donné l'argent.
Celle ci étant décédée, et n'étant apparemment pas de toute façon en possession de toute sa tête au moment de la reconnaissance de dette, ça sera dur d'obtenir des preuves, mais de toute façon ce n'est pas dans l'interet de l'héritère

En fait, la pire situation qu'il puisse avoir, c'est que ces 33 000 euros ait bien été prété à quelqu'un d'autre, et que le preteur ait fait confusion des personnes.
Ce qui signifie que cet argent manque bien, et apporte la 'preuve' que la reconnaissance de dette est valide
Commenter la réponse de robur2a
Messages postés
8
Date d'inscription
lundi 28 janvier 2013
Dernière intervention
21 février 2013
-2
Merci
à nemrod18

bonsoir,

ce n'est pas de l'avis de la cour de cassation chambre civil 1, 04 mai 2012 qui dit:

M. Y. se prévaut d'une reconnaissance de dette souscrite à son profit par Françoise X
il l'assigne en paiement de la somme y figurant.

La cour d'appel rejette cette demande. Elle constate que la reconnaissance de dette litigieuse a été établie au titre d'un prêt consenti à Françoise X. par M. Y.et énonce
que le prêt qui n'est pas consenti par un établissement de crédit est un contrat réel,
qui pour exister, suppose la remise d'une chose. Monsieur Y. n'apporte pas la preuve
de la remise de la dite somme à Françoise X.

Pour la cour de cassation, c'était à François X. qui avait signé la reconnaissance de dette et contestait la remise de la somme litigieuse, de rapporter la preuve de ses
allégations.
Commenter la réponse de robur2a
Dossier à la une