Licenciée a 56 ans après 30 ans d'ancienneté

emma60530
Messages postés
2
Date d'inscription
dimanche 23 septembre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
24 septembre 2012
- 24 sept. 2012 à 11:39
Steph58100
Messages postés
1
Date d'inscription
samedi 8 décembre 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
8 décembre 2018
- 8 déc. 2018 à 01:48
Bonjour,

Comment résumer toute une vie en quelques lignes :

j'ai traversé des tempêtes dans cette entreprise, des rachats, des restructurations, et j'ai toujours reussie a me tenir la tête hors de l'eau.

Mais aujourdhui, je coule, pour la première fois de ma vie professionnelle, je baisse les bras, je n'ai plus de forces pour me défendre.

Je suis gestionaire de Personnel dans une grande entreprise du Batiment, et Vendredi lors d'un Entretien préalable , je me suis entendu dire des horreurs " perte de confiance, erreurs graves, temoignages de salariés chantiers qui disent que je ne suis pas aimable, un membre des DP qui a dit en réunion que je ne décrochais pas mon téléphone, lecture de 4 pages de soit disant erreurs, graves .


je gère 175 salariés du Batiment, depuis 30 ans, et la paye du Batiment n est pas la plus facile.

recemment lors d'une enième restructuration, après le départ négocié de ma dernière responsable après son congés mat, Nous avons été, moi et ma collègue placées sous la supervision d'une responsable administrative qui nous gère a 800 kms de distance.

Et la le cauchemar a commencé : inondée de mails a longueur de journée, vérfication de tout ce que je fait, reprise de soits disants "mauvaise méthodes " que nous avait apprises nos précédentes responsables, jugements de valeurs sur mes méthodes de travail, elle doit soit disant m'aider a remettre tout cela en ordre, mais en réalité elle fait des rapports a ma RRH, a longueur de temps.

Et la je bloque, j'ai peur de me tromper, je stresse en permanence, donc je me trompe, a force de lire et relire mes dossiers, je de viens lente et improductive, et je commence a commettre des vrais erreurs, ce qui m' a mené a cet entretien de Vendredi.

Cet entretien a duré une demi journée , et la je n'ai pas su me défendre ( j avais déja subi cela il y a quelque mois suite a une surchage de travail lors du congé maternité de ma responsable qui navit pas étét remplacée ).

je n'ai su que pleurer, et etre choquée des faux témoignages de salariés dont j ignore l'identité.

j'ai cru que je pourrais retourner travailler ce matin lundi 24.09, mais hier au soir, crise de panique, vomissements, malaises.

Donc aujourdhui, medecin, arrêt, et je laisse involontairement mon employeur devant une situation critique puisque surchargée de travail et en retard , il vont devoir faire face a la finition des payes de mes 175 salariés.Donc j aggrave mon cas.

Je vais attendre, car je souhaite vraiment recevoir cette lettre de licenciement, puisque je ne pourrais jamais plus supporter de travailler dans ces conditions, et que si j y retourne, je vias surement commettre des fautes plus graves.

Je fait partie des carrières longues, et je pouvais partir a la retraite a 60 ans, et la je vais subir un grave préjudice dans ma vie, puisque prochainement au chomage, je naurais plus les trimestres necessaires, et devrai attendre jusqu'a mes 62 ans , avec hypotétiquement le RSA, a la fin, si je ne trouve pas de travail.

peut on me priver des mes indemnités de licenciement ?

Que doit je faire ? Que vais je devenir ?

vite, vite, des conseils!! j'attends votre aide ...


Merci d avance

Emma




A voir également:

3 réponses

Utilisateur anonyme
24 sept. 2012 à 13:24
Bonjour,
le cheminement de votre culpabilisation est malheureusement très classique .Après
un changement de direction , vous devenez tout d'un coup aux yeux de votre nouvelle direction une incapable, vos méthodes ne sont pas les bonnes ,vous ne
faites que des erreurs.Ceci à bien entendu pour but de vous pousser à la faute de
façon à légitimer votre licenciement pour faute grave afin de vous priver de vos
indemnités.Je le répète un grand classique surtout après 55 ans.
(je table sur une faute grave car votre employeur a visiblement cherché à rameuter
un maximum de personnes pour attester de vos "fautes".
Ce qui parle en votre faveur c'est votre ancienneté, on ne devient pas incompétente
après 30 ans dans la même entreprise surtout si au cours de votre parcours vous n'
avez eu aucun avertissement.
Gardez le moral, de toute façon vous ne pourrez pas empêcher votre licenciement si votre employeur l'a décidé.
Vous avez fait des erreurs sous la pression qui était intenable , vous auriez dû
écrire à votre employeur pour relever le fait que vous n'aviez personne pour vous
aider.
Il est sans doute trop tard pour aller consulter votre medecin du travail qui aurait
pu vous aider.
A ce stade il faut attendre votre lettre de licenciement et ensuite en fonction de ce
qui sera écrit comme grief , vous pourrez aller consulter un conseil afin d'envisager
une saisine du conseil de prud'hommes pour dénoncer ou requalifier votre licenciement.
à 56 ans vous aurez droit à 36 mois d'indemnisation .
Bon courage
cordialement
17