Voisin bruyant à faire virer!

Signaler
-
Messages postés
1051
Date d'inscription
jeudi 3 novembre 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
26 mai 2014
-
Bonjour,
je suis propriétaire d'un appartement actuellement loué.
Malheureusement, le "locataire" de l'étage au dessus est extrêmement bruyant surtout au niveau de la musique (et pas du Céline Dion!) qu'il met très très fort toute la journée (il ne travaille pas).
ma locataire étant en congé longue maladie est très incommodée et ne va pas tarder à partir car elle n'en peux plus. elle comme moi avons essayé de parlementer avec lui mais rien n'y fait et dernièrement il a été assez virulent verbalement avec elle et maintenant elle a peur de porter plainte (car c'était son intention).
je me suis renseigné auprès de la gendarmerie et j'ai contacté mon syndic (bénévole) pour effectuer une mise en demeure. Mais il n'est pas vraiment locataire car il habite l'appart de ses parents (à 40 ans!) donc pas de bail.
je précise que j'ai déjà contacté les dits parents qui m'ont répondu qu'ils étaient en rupture avec lui! qu'ils ne pouvaient rien faire.
Puis je faire une mise en demeure vers les parents?
Je ne sais plus quoi faire!

2 réponses

Messages postés
1051
Date d'inscription
jeudi 3 novembre 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
26 mai 2014
306
Bonsoir,

Pour info...

Bruits de voisinage : Une amende forfaitaire de 60 EURO !

Nuisances sonores
Un décret publié au Journal officiel du dimanche 11 mars 2012 intègre certaines contraventions en matière de bruit au dispositif de l'amende forfaitaire.

"L'infraction peut être commise à n'importe quel moment de la journée. On parle de bruit diurne lorsqu'il se produit durant la journée entre 7 heures et 22 heures et de bruit nocturne lorsqu'il apparaît entre 22 heures et 7 heures."


Vous avez une possibilité qui consiste à demander à votre "Syndic bénévole" d'écrire et envoyer une lettre R.A.R à cette "Personne" ainsi qu'au copropriétaires de l'appartement et de leurs rappeler ce qui est inscrit dans le Règlement de copropriété, sur leurs obligations...

Cordialement.

bonjour : il faudrait s'adresser à son propriétaire, et savoir exactement ce qu'il en est au sujet de ce locataire.

Se renseigner pour savoir s'il n'est pas sous tutelle, et si c'est le cas, agir auprès du tuteur. Le propriétaire peut lui donner congé en fin de bail pour motif légitime et sérieux : bruit et musique dérangeant le voisinage (on trouve des brochures sur le bruit notamment à l'ADIL).

Il faudrait apporter témoignage et preuves (date où la police s'est déplacée).

L'expérience montre qu'il ne faut pas louer à des gens qui ne travaillent pas, sinon ils pourrissent la vie des autres. En voilà un nouvel exemple.
Messages postés
638
Date d'inscription
mardi 14 février 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
15 août 2018
144
Bonjour
Oups,Paulin......il y a des travailleurs bruyants et des inactifs qui ne font pas de bruit...ne généralisons pas...
Question d'éducation tout ça et de respect des autres.
Messages postés
1051
Date d'inscription
jeudi 3 novembre 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
26 mai 2014
306
Bonjour PAULIN 2164,

Ce n'est apparemment pas "un locataire" au sens propre du mot et c'e sont ses Parents qui sont les Copropriétaires de l'appartement, à ce qi est donné comme info...
Utilisateur anonyme
effectivement, mais ce n'est pas pour autant qu'ils ne sont responsables de rien.

Il faudrait qu'ils fassent peut-être intervenir un tiers, genre assistante sociale par exemple, pour remettre quelque peu les pendules à l'heure.

Quant aux parents, s'ils sont en rupture, ils lui fournissent un toit gratuitement, ce qui me paraît un motif largement suffisant pour discuter avec leur fils.

Ce gars là essaie de faire régner la terreur pour pouvoir faire ce qu'il veut sans se soucier de la gêne qu'il peut causer.

Et même s'il ne faut pas généraliser, c'est souvent le cas que les gens qui n'ont pas de job ne respectent pas grand chose : notamment poubelle dans le couloir, car c'est trop fatiguant de les descendre par exemple, la musique forte n'est pas rare.
Dossier à la une