J'hérite,mon mari a quels droits sur ce bien?

Signaler
-
Messages postés
33307
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
31 mai 2020
-
Bonjour,
Etant célibataire, j'ai fait l'acquisition d'un bien que j'ai totalement réglé aujourd'hui. Un homme entre dans ma vie et nous décidons de nous marier. Plus tard, mon grand-père, qui avait l'usifruit de sa maison, décéde (ce dernier avait fait la donation de ce bien de son vivant à mon père). Avec l'accord de ma soeur, la maison est estimée: la moitié de la valeur m'appartient lorque mon père décide de me la donner de son vivant et mon mari souhaite régler la deuxième moitié à ma soeur, officiellement, devant notaire afin de lui racheter la part dont elle héritait. Elle accepte.
Imaginons que nous ayons 1 enfant. Si je décède à qui revient ce bien? Si nous divorcons, malgré le fait qu'à la base ce soit le partage d'un héritage familial, mon ex-mari reste-t-il propriétaire de sa part du bien?
Ce sont des questions qui seront abordées dans l'avenir puisqu'aujourd'hui je ne suis pas encore mariée (c'est prévu) et l'inquiétude de mon futur mari c'est profiter de l'héritage ok mais en cas de coup dur il voudrait pouvoir assurer ses arrières soit en investissant dans la moitié de la valeur de la maison soit dans un investissement autre.
Comment procéder pour que mon futur mari ne perde pas tous ses droits en cas de divorce ou de décès (le mien)?
Merci de porter attention à ma demande.

2 réponses

Messages postés
33307
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
31 mai 2020
12 967
Comment procéder pour que mon futur mari ne perde pas tous ses droits en cas de divorce ou de décès (le mien)?
La stuation sera identique à celle existant actuellement avec votre soeur :
- vous serez dans l'indivision.
Cette indivision successorale existant entre soeurs se transformera en une nouvelle indivision conventionnelle entre vous et votre compagnon.
Dans le cas de votre prédécés ou d'un divorce, il ne perdra pas ses droits sur ce bien immobilier.
C'est bien de se projeter
C'est bien de protéger son conjoint
Il est nécessaire de rencontrer un notaire avant votre mariage ( pour un contrat ou non) et ensuite pour une donation (ou non)
Un conseil: si vous avez plus tard des enfants... faites les choses pour que les enfants ne soient pas "spoliés" en cas de remariage du conjoint plus tard(avec "une jeunette " par exemple). Il y a de nombreuses situations où le patrimoine familial "glisse" vers les conjoints remariés secondairement ...comme si de rien n'était, et les enfants ne sont plus que des spectateurs chagrinés.

Il en est de même pour les assurances vie = le démembrement peut être une solution

"une mamie qui regrette et qui avait été mal conseillée"
Dossier à la une