Comment se répartit le produit de la vente d'un bien en indivision ?

Résolu
anonyme - 3 févr. 2011 à 03:18
Eric Roig
Messages postés
4100
Date d'inscription
vendredi 3 août 2007
Statut
Webmaster
Dernière intervention
25 janvier 2021
- 23 oct. 2016 à 16:49
Ma mere veut vendre la maison familiale mais elle a besoin de ma signature et de celle de mon frere. Elle ne veut pas donner sa part d'heritage à mon frere. Que faire ?

5 réponses

Eric Roig
Messages postés
4100
Date d'inscription
vendredi 3 août 2007
Statut
Webmaster
Dernière intervention
25 janvier 2021
14 592
23 oct. 2016 à 16:49
Les conseils d'Eric Roig, directeur-fondateur de droit-finances.net
Chargement de votre vidéo
"Droit finances : Indivision"
Eric Roig

Directeur-fondateur de Droit-Finances

3
Chaque indivis peut sortir de l'Indivision s'il le désire, c'est la loi. Les parts de chacun sont décrites dans la déclaration de succession établie dans les 6 mois après le décès, chaque indivis y est nommé avec le pourcentage et donc la somme qui lui serait attribuée au partage càd. à la sortie de l'indivision. . Je vous conseille fortement d'aller chez (votre) notaire avec la déclaration, vous faire expliquer les zones d'ombres et demander si, depuis la déclaration le bien ayant peut-être changé de valeur, il y a lieu de le ré-évaluer ou de le dé-valuer. De toutes façons ce partage devra être notarié et il est TRÈS judicieux que vous soyiez tous les trois devant le notaire à ce moment-là. Pas de signature "aveugle".
2
Le prix de cession est réparti au prorata des droits de chacun dans l'indivision. . Contrairement aux affirmations de jean Claude, l'accord des coïndivisaires, s'il est souhaitable n'est pas obligatoire. En cas de désaccord une vente judiciaire du bien est obtenue après ordonnance du juge du TGI dont dépend le lieu de situation du bien.
2
La situation est insoluble, faute d'unanimité. En l'espèce, il faut présumer que la mère est usufruitière. L'article 621 du Code Civil, alinéa 2, dispose : "La vente du bien grevé d'usufruit, sans l'accord de l'usufruitier, ne modifie pas le droit de ce dernier qui continue à jouir de son usufruit sur le bien, s'il n'y a pas expréssément renoncé".
1

Vous n’avez pas trouvé la réponse que vous recherchez ?

Posez votre question
Vous parlez d'indivision...il semble donc que cette maison appartienne à plusieurs personnes. Dans ce cas les indivisaires doivent donner leur accord sur la vents, le prix et la répartition de ce prix (à part égale sauf convention contraire). C'est le notaire qui fera le partage.
0